Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ARH c'est nous.

Ce soir je vais sans doute vraiment vous inquiéter tant je vais sembler candide. Je sais pourtant comment rendre indestructible notre hôpital pour qu’il assure tous les services que nous attendons de lui de jour comme de nuit. Il suffit simplement que chacun d’entre nous exprime clairement son profond attachement à son existence, sa reconnaissance pour le travail qui y est fait, son admiration pour le dévouement dont les équipes font preuve chaque jour pour prodiguer les meilleurs soins aux malades, sa solidarité avec tout un territoire pour disposer à proximité des hommes et des femmes qui pourront en cas de nécessité sauver nos proches ou nous mêmes.

Aujourd’hui j’ai pu échanger avec le docteur Inal lors d’une rencontre initiée par Pierre Bobe. Quel est donc le message le plus fort que j’ai entendu à notre adresse ? Sans doute que ce dont les équipes de l’hôpital ont le plus besoin pour réussir c’est avant tout de ressentir notre motivation pour le travail qu’elles font. C’est d’être entourées de respect et de considération pour leur dévouement. C’est aussi qu’on leur assure un management éclairé à la hauteur des enjeux de respect des règles, de justice, de confiance et de sécurité nécessaires au bon fonctionnement d’un hôpital. Et puis j’ai une nouvelle fois entendu qu’il ne peut y avoir de chirurgie programmée durable sans gardes. L’interdépendance entre les urgences et la capacité à accueillir en chirurgie 24 heures sur 24 est une réalité incontournable confirmée par tous les professionnels sincères.

J’ai eu aussi confirmation que le plateau technique de Barbezieux était bien de grande qualité et n’avait rien à envier à des hôpitaux plus prestigieux. La compétence du personnel est reconnue et à la hauteur des services à rendre. De son point de vue de praticien notre hôpital mérite évidemment que l’on se mobilise sans compter pour que l’on y maintienne et développe l’offre de service qui y est faite aujourd’hui. Sa motivation personnelle sincère sera d’autant plus forte que la nôtre s’exprimera clairement.

Tout notre territoire a un besoin crucial de cet hôpital ouvert en chirurgie 24 heures sur 24. Aucune économie n’est à espérer pour le pays par sa disparition. Les problèmes de démographie médicale n’auront pas forcément plus d’incidence pour cet hôpital que pour un plus grand. Et les conflits souvent cités ne sont comme partout que l’expression d’un manque d’arbitrage ou de management.   

Réunissons nous tous sur les valeurs essentielles de proximité, de sécurité, de service aux accidentés et aux malades, de réactivité et d’aménagement du territoire, qui fondent la nécessité de l’hôpital de Barbezieux pour tous les habitants de l’aire géographique desservie.

Ne perdons pas de temps à nous comparer à d’autres sites et à leurs difficultés ou à leurs avantages propres. C’est de nous seuls et de notre volonté dont dépend  le maintien de notre hôpital tout comme le développement de notre territoire. Que chacun poursuive ou commence à sensibiliser son entourage qui à son tour élargira le nombre des habitants mobilisés. Les évolutions ne dépendront plus ensuite que de notre volonté unanime.

     

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

daniel 02/03/2006 21:17

Sigmund freud a décidé de s'accorder quelques jours de vacances dans le Sud-Charente...
Vu tous les problèmes qui y coexistent, on lui en sait gré...

Manquerait plus que Lacan en fasse autant...

Ce serait une bonne occasion pour que le "camille Claudel" de la Couronne se délocalise...

Ainsi les esprits admettraient mieux que la chirurgie fasse de même...

l besson 02/03/2006 20:05

Omettre le "R" de BRAILLARD ou mettre 2 "ailes" à Chevalier, voilà des "actes manqués" qui vont nécessiter une subtile lecture. Notre cher Président saura en apprécier les insinuations pas si basses que cela tout de même............

isa 02/03/2006 16:04

Mais oui....ça se trouve, tout ça n'est que manigances pour faire passer sans problème les prochaines délocalisations des multinationales du Sud Charente. J'y avais pas pensé!

daniel 02/03/2006 12:12

Chevallier Baillard? Bayard? Braillard?
Pour moi c'est la 3eme version la plus proche des gens!
Enfin, celle qui est le mieux entendue!
Faut dire, les pauvres, vu l'environnement pas protégé dans lequel leurs petites oreilles évoluent, vu tout l'assourdissant que diffusent les médias, on comprend pourquoi leur esprit qui se sent fatigué préfère garder dans un coin du cerveau un petit coin de vide pour tranquillement siroter sa canette de Coca-Cola...

Mon commentaire n'a rien à voir avec l'hopital...

Juste un rebond sur une fôte d'orthographe qui ressemble à un "acte manqué"...

laetitia 01/03/2006 11:47

je trouve les basses insinuations, que je lis dans certains commentaires, quant à la prétendue stratégie politique de ceux qui affirment leurs opinions et se battent pour le maintien de l'activité hospitalière à Barbezieux déplacées. J'estime qu'il y a certains combats qui n'ont pas de couleurs politiques. Et comme, semble-t-il, la municipalité ne soit pas réceptive a ce problème, il est heureux de voir que certains élus s'engagent humainement pour sauver l'hôpital et que les professionnels de santé aient enfin été entendus. Nous devons effectivement faire bloc avec TOUS ceux qui soutiennent notre hôpital.