Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le rêve et la réalité.

Je suis toujours étonné de notre propension collective à croire au père Noël, ou pour le dire autrement à être plus prompt à adhérer à une croyance qui sert nos rêves plutôt qu’à nous passionner pour la vérité et aimer regarder en face les réalités. La stratégie du ni gauche ni droite séduit semble t’il les électeurs lassés de l’affrontement stérile de deux camps qui ne sont plus vraiment séparés par des différences idéologiques très nettes. Pour bien signifier qu’une telle perspective est crédible il est très souvent fait référence à l’Allemagne et à la coalition dirigée par Angéla Merkel. Dans la page débats du Monde daté du 14 avril vous pourrez lire un article que l’on doit à Henrik Enderlein, titulaire de la Chaire Fullbright sur l’Allemagne contemporaine à l’université Duke aux Etats-Unis, intitulé « le mirage du compromis à l’Allemande ». Le sous titre qui résume l’analyse très précise contenue dans l’article est le suivant : « M Bayrou se trompe sur la grande coalition, sur son origine, son fonctionnement, ses succès. C’est une anomalie sans avenir ». 

http://abonnes.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-895688,0.html

Bonne lecture et merci d’avance de vos commentaires.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Daniel D 17/04/2007 21:05

Question crédibilité on pourrait trouver mieux!

Le grand Charles a dû se retourner dans sa tombe quand le petit Sarkozy est venu la piétiner!

Personne n'a pas oublié sa poignée de main à Bush, monté sur une pile de bottins, faisant allégeance à la pire des politiques américaines. Celle-là même que la général avait combattu toute sa vie.

Tout autant que cette droite pourrie avec laquelle il du faire contre fortune bon cœur et qui resurgit maintenant, libérée de son histoire et prête à toutes les compromissions!

Obervation 17/04/2007 07:44

Il aurait été intéressant que dans sa démonstration, il évoque d'autres exemples que celui de l'Allemagne, comme celui de la Belgique, de la Finlande ou de l'Autriche dont je ne sais pas vraiment si l'union des forces a permis de gouverner efficacement et quels sont les résultats sur l'action concrète.
Ce qui fait encore hésiter de nombreux citoyens à voter BAYROU, c'est sans doute je crois ce risque de blocage dont parle justement Henrik Enderlein, facteur d'immobilisme, d'instabilité et d'inefficacité. Il y a là un véritable risque de paralysie du sytème car aucun des 2 candidats, Royal et Sarkozy ne souhaitent l'ouverture de sa majorité. C'est sans doute un vieux rêve d'électeur...Ah le beau gouvernement, où l'on ne trouve que des personnalités prises pour leur compétence et non pour leur étiquette!!!
A trop vouloir rassembler, ne perd-t-on pas à force "la puissance de la machine?"
Sur un programme, on peu prendre des idées de partout, elles peuvent être de droite et de gauche, d'ailleurs le clivage droite gauche s'estompe (un relatif rapprochement idéologique). Par contre, les personnes sont marquées politiquement, elles ont une culture, une origine, un parcours qui s'est fait dans un camp. J'atends de l'équipe qui sera constituée, qu'elle gouverne, pour mettre en place un programme, pour AGIR.
Au delà d'un parti, la politique c'est aussi une affaire de PERSONNALITE et c'est en l'homme (ou la femme) qu'il faut croire....Sarkozy apparait comme un leader, un homme d'actions qui n'y va pas par 4 chemins...Un homme crédible.

laurence 16/04/2007 12:58

Plusieurs de vos mails s’étonnaient de mon « silence » sur la décision si définitive de DS, je vous transmets une réponse collective (copie de celle adressée à Jacques) et d’énormes bisous aux Charentais ;
« on en a souvent parlé et encore récemment. J’ai appris sa décision en lisant le blog (le jour de mon anniversaire !) et on en a longuement parlé depuis. Depuis son arrivée aux 3B ça a toujours été son unique faiblesse, chaque fois qu’une difficulté importante survenait dans son entreprise, il se rendait compte qu’il ne serait pas suffisamment disponible pour s’engager plus complètement dans les collectivités et en politique tant que la succession (le passage de relais) ne serait pas assurée et réussie. C’est à ce travail qu’il veut se consacrer tout entier, ça a pas l’air simple. On en a beaucoup parlé, il a vachement donné je trouve, il a repris la CDC en pleine crise, a remis tout le monde dans le bon chemin, on a fait plein de choses et hyper rapidement. Il a inscrit sa marque, sa personnalité et son peps dans la CDC, toute une autre culture qui a permis à la CDC d'être en avance sur les autres territoires on lui doit tous beaucoup et moi en particulier mais ça tu le sais déjà Sa décision soudaine et si définitive m'a fait drôle à moi aussi évidemment mais il est encore une fois super puisqu'il annonce tout un an avant, ce qui permet à tous d'intégrer cette nouvelle donne et de préparer au mieux l'avenir. Chacun peut réfléchir à la suite et se préparer je trouve ça grand et beau moi et surtout pas égoïste (ce qui change) Et ce n'est pas dans la ligne classique des politiques même les grands qui pensent plutôt après moi le déluge. Lui prépare une belle transmission aux 3B et c'est super, très respectueux de ce qu'on a fait tous ensemble à la CDC. Je suis par contre très émue de cette décision bien sûr. Pour ma part je l'ai toujours considéré comme le grand leader qu'il fallait au territoire et à la nation même. Il est jeune et c'est vrai pourra revenir, la politique ça a tjs été son dada, son grand père était maire du Tâtre je crois, c'est dans les gènes !!. On verra, en tous cas je pense qu'on doit tous l'aider à passer ce cap qui doit être difficile pour lui aussi, il aura besoin de nous tous pendant cette année, ne le décevons pas ».