Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rot Biocoop, quelque chose de pourri et d'inhumain dans le bio business

Patrick Marguerie, le directeur de la communication de Biocoop ne fait pas dans la dentelle. Il vient de la grande distribution où il a appris les ressorts des images chocs. Alors pour tenter de ramener quelques clients dans ses magasins qui se vident (il parait que les fruits moisissent et pourrissent en rayon, que la sporulation toxique de la patuline des fruits prend très fort à la gorge) il a fait appel à Fred et Farid de Paris, l’agence de communication branchée de Diesel et Carambar. Ces petits génies enfumés ont eu une idée noire. Pour redonner de l’intérêt à la boutique des peine-à-jouir ils ont décidé de pourrir tout le reste. Et voilà ce que ça donne.

Je vais envoyer à chacun des arboriculteurs de mon association l’image de cette campagne de communication. Eux qui ont à la fois des vergers Bio et « Ecoresponsables » et qui savent que la frontière s’estompe de plus en plus entre les deux apprécieront. Peut-être même auront-ils envie d’aller voir d’un peu plus près ces magasins qui les dénigrent si durement.

L’huile de Neem, le cuivre et le soufre sont-ils si vivement à recommander au verger comparativement à certains produits plus travaillés pour n’atteindre qu’une cible ? On peut en vraiment en douter.

En tout cas, à l’arrivée les consommateurs ne s’y trompent pas. Ils préfèrent un joli fruit sain à un fruit moche et pourri. La pourriture, les mycotoxines, voilà le danger. Dans la pub comme sur les étals.

 

Rot Biocoop, quelque chose de pourri et d'inhumain dans le bio business
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Wackes Seppi 22/09/2014 01:15

Règlement (CE) n° 1924/2006 du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires :

Article 3

Principes généraux applicables à toutes les allégations

Des allégations nutritionnelles et de santé ne peuvent être employées dans l'étiquetage et la présentation des denrées alimentaires mises sur le marché communautaire ainsi que dans la publicité faite à l'égard de celles-ci que si elles sont conformes aux dispositions du présent règlement.
Sans préjudice des directives 2000/13/CE et 84/450/CEE, les allégations nutritionnelles et de santé ne doivent pas:
a)  être inexactes, ambiguës ou trompeuses;
b)  susciter des doutes quant à la sécurité et/ou à l'adéquation nutritionnelle d'autres denrées alimentaires;
[...] »

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32006R1924&from=FR

Julien AURIERES 19/09/2014 23:01

Cerise sur le gâteau : l'avion qui épand des pesticides !!! Ces messieurs sont-ils au courant que c'est interdit en France ? la profession ne doit pas laissez se répandre de tel mensonge. Surtout dans le contexte difficile que nous connaissons.

Philippe cantet 19/09/2014 22:24

Meme pas un seul argument pour vanter la qualité de leur produits ? !! BIOCOOP en est réduit a pourrir et salir l image de nos production agricole. ... lamentable! ! J espere que leur agence de com fait du bénévolat !!!

blaky 19/09/2014 16:22

punaise c'est vrai que l'image et les chiffres font peur.... comme quoi une image vaut mieux que tous ces mots.... maux!

ongenae 19/09/2014 13:19

ou est la barrière entre l'humour et la réalité....