Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut réduire fortement les émissions de CO…ns²

Le Monde daté du samedi 9 juin titre en première page sur « Nicolas Hulot juge insuffisant le petit pas du G8 sur le climat ». Immédiatement en dessous le grand quotidien vespéral précise que pour l’écologiste « nous n’avons pas d’autre choix que de réduire notre consommation ». Impatient d’en apprendre plus de la part de l’initiateur du grand pacte écologique je me précipite en page quatre pour lire le contenu in extenso de la parole du maître. Il distribue les bons et les mauvais points aux différents pays du monde, accordant un délai aux pays émergents comme la Chine ou l’Inde et exigeant un effort plus grand de la part des grands pays industrialisés responsables du stock de gaz carbonique dans l’atmosphère émis depuis plus d’un siècle. Il préconise ensuite une « décroissance sélective » indiquant qu’il faut mettre un terme à la croissance du parc automobile. La dernière question posée par le journaliste Hervé Kempf est la suivante : « En France, la construction de 2500 kms d’autoroute est programmée. (Attention pas en Charente. Faut pas rêver quand même !). Cela vous paraît-il cohérent avec la lutte contre le changement climatique ? »

Pour faire court sa réponse peut se résumer ainsi. Il faut interrompre aussi la croissance des autoroutes. Le moratoire qu’il a demandé n’a pas été accepté mais il a été convenu avec le président de la république que sur ce sujet comme sur d’autres, rien ne sera décidé avant le Grenelle de l’environnement. Les débats promettent donc d’être intéressants à l’automne. Les autoroutes sont elles responsables de l’émission de gaz carbonique dans l’atmosphère ou bien sont ce les véhicules qui les empruntent ? Une autoroute conçue avec des pentes et des courbes douces bien revêtue au tracé optimisé ne permet-elle pas au contraire de réduire pour un même volume de fret l’émission de CO². Des véhicules qui circulent à vitesse modérée sans saccade polluent moins. Pour réduire les émissions ce sont les déplacements des hommes et des marchandises qu’il faut réduire et cela dépend des choix des individus eux-mêmes. Pour ce qui concerne le renchérissement des coûts de déplacement et du transport les autoroutes sont parfaitement adaptées pour le gérer, avec la TIPP, en fonction des buts que la société choisit de s’assigner  dans le but de réduire la pollution de l’air. Les français le souhaitent-il? Nicolas Hulot a-t-il la légitimité personnelle pour contraindre les citoyens aveugles et irresponsables à mieux se conduire sur cette planète? C’est à cet instant comme Claude Allègre que j’ai envie de perdre mon calme. Ainsi que l’éminent scientifique le dit Nicolas Hulot ne montre pas particulièrement l’exemple (voir le chapitre 3 de son livre intitulé « les vacances de monsieur Hulot ». Pour se rendre très régulièrement en Corse dans sa résidence de villégiature il utilise l’hélicoptère qui est le mode de déplacement qui a le rapport consommation d’énergie et pollution par individu transporté le plus élevé. C’est aussi le mode de transport qu’il utilise pour ses émissions Ushuaïa sur TF1. Il vous intéressera aussi sans doute d’apprendre que le futur Grenelle de l’environnement a été différé au début du mois d’Octobre parce que Nicolas Hulot sera absent en septembre pour cause de tournage pour TF1. La planète peut attendre un mois de plus et les privations et les réductions de tous ordre sont pour les autres et pour demain. Pour ce qui me concerne j’espère surtout que Claude Allègre et des scientifiques responsables de sa trempe participeront et éclaireront les débats aux côtés des écologistes autoproclamés et catastrophistes. Je n’ose pas imaginer les décisions que pourront être amenés à prendre les politiques plus sensibles à l’opinion publique et à ses croyances qu’à l’effet de serre et à l’avenir de la planète.
N’est pas Ghandi qui veut. Churchill disait qu’un jour on aurait de la peine à croire qu’un tel homme ait pu exister tant sa vie et ses actes étaient en parfaite cohérence avec sa philosophie de la non violence. Le moins que l’on puisse dire c’est que les Nicolas Hulot ou autre Al Gore ont renoncé pour eux-mêmes à toute exemplarité dérivant plutôt vers les bons vieux principes totalitaires qui professent que la fin justifie les moyens de ceux qui savent ce qui est bon pour les autres et qu’il sont en droit de leur imposer. Je rêve du jour où les citoyens enfin devenus libéraux, au sens du droit et de la responsabilité individuelle qu’incarne à l’extrême le Mahatma Ghandi, pourront d’un simple geste non violent en éteignant leur téléviseur lors de l’émission de Nicolas Hulot sur TF1 clouer au sol son hélicoptère, et puis incidemment en faisant notablement chuter ses revenus le contraindre à mettre en cohérence ses paroles et ses actes afin qu’il se déplace enfin à vélo.      
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Daniel Herbreteau 12/06/2007 19:47

EXEMPLE DU DÉCALAGE ENTRE LES PAROLES ET LES ACTES.
J’ai eu le plaisir d’avoir pour voisin de palier un prêtre charentais de la “Religion environnementale”, d’ailleurs cité dans l’article de la Charente libre du 21 mai 2007 au sujet des poids lourds.
Par un jour de 2002, notre homme fila à Johannesburg (Afrique du Sud) défendre la planète au « Sommet mondial sur le développement durable » (SMDD). Mais trop pressé sans doute, il en oublia d’arrêter la climatisation de son bureau. Et pendant quinze jours et quinze nuits sa climatisation tourna à fond sous mes fenêtres, sans qu’un seul jour la température puisse le justifier.
Mais bon, je me disais que c’était pour la bonne cause.

Enfin tout de même!... 17500km en avion ça fait à peu près 1750 litres de kérozène par passager, à quoi il faut ajouter la fameuse climatisation... à l’époque vilipendée par D. Voynet, y compris pour les maisons de retraite...

Daniel D 11/06/2007 12:35

"paranoïa aigüe" N'exagères pas quand même...
J'avoue être atteint d'angoisse paranoïaque, mais sans plus. On a tendance de nos jours à éxagérer les diagnostics, surtout quand on n'a pas les qualifications pour ça... Et puis si tu fais allusion aux élections, c'est plutôt de mon "profond désabusement" que tu devrais t'inquiéter.

Au fait: Sarkoziskaïa(à l'herbe de bison), il l'a pas signé le pacte à Hulot?

Daniel D 10/06/2007 21:11

Mettre Hulot et Al Gore sur un pied d'égalité, démontre tout le parti pris, et met en cache la véritable intentionnalité qui t'anime...

Le premier n'est qu'un icône de la télé merchandising, le second a derrière lui la majorité du peuple américain et devant lui la possibilité qu'enfin la plus grande puissance mondiale recouvre ses esprits.

On ne peut lui reprocher d'utiliser pour ses fins des moyens cependant limités en comparaison à ceux déployés par Bush dans ses croisades mortifères.

Daniel.Sauvaitre 10/06/2007 22:34

Allègre raconte dans son livre, que tu ferais bien de lire pour sortir doucement de ta paranoïa aigüe du moment, sa rencontre avec Al Gore et Bill Clinton à la Maison blanche en compagnie de Lionel Jospin. il dit son admiration pour Bill et sa stupéfaction devant la quasi bêtise du cousin Al de Brice Lalonde. Il s'étonne aussi du montant exorbitant de ses conférences à 200 000 dollars de l'heure, ses trois places d'avion en première classe pour lui seul. Il est aussi administrateur d'Enron et bénéficiaire des royalties du film catastrophe sans doute pertinent et utile mais qui lui rapporte quand même une fortune. Fortune qui lui permet de venir comme le rapportait Sud Ouest jouer au golf en Gironde avec quelques amis à bord d'un jet bien pollueur. Ce qui me fait réagir c'est de ne préconiser la frugalité nécessaire à la survie de la planète qu'aux autres. En d'autres termes je trouve plus honnête de dire que cette attitude doit s'interprêter plutôt comme ceci: j'exploite le thème, j'en profite et j'en jouis et je me fous éperdument de mon impact sur l'avenir de la planète. Je juge pas Daniel je décode.   

l besson 10/06/2007 20:48

comme souvent, les conseilleurs ne sont pas les payeurs; pour autant sont-ce de mauvais conseilleurs. Il est dans le monde et plus particulièrement celui de la politique de grands conseilleurs, voire décideurs qui préfèrent appliquer aux autres les conseils et décisions qu'ils prennent en évitant de se les appliquer à eux-mêmes. Je fais référence aux parachutes dorés que se sont votés nos députés concernant leurs indemnités en cas de non réelection! Décision que tu as toi-même dénoncée, mon cher Daniel