Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour qu'un titre en prenne pour son grade. Suite..et pas encore fin.

Comme chacun sait, la pomme est un fruit à pépins. L'ordonnance de référé rendue mardi par Claire David, la Vice Présidente du Tribunal de Grande Instance de Paris en est un. Ce n’est évidemment pas la décision que nous espérions. Selon la magistrate, il n’y a pas lieu de modifier le titre du rapport de Greenpeace qui s’intitule « pommes empoisonnées ».

Après une lecture rapide du raisonnement développé pour justifier cette décision, les pomiculteurs réunis hier en conseil d’administration de leur association ont décidé de faire appel de ce jugement. Pas parce que ce sont des acharnés de la procédure évidemment. Mais parce qu’ils sont curieux de connaître l’analyse qui sera celle des trois magistrats de la Cour d’Appel comparativement à celle de leur consœur.

Parce que..euh…comment dire ? Enfin pour l’exprimer délicatement, ils sont tombés du pommier en lisant les justifications du titre « pommes empoisonnées ».

En voilà un extrait :

« L’ANPP soutient encore que les pommes ne sont pas analysées dans le rapport. L’association Greenpeace France s’étant contentée d’analyser les sols et l’eau.

Mais le consommateur est doué de raison et sait pertinemment que si les sols et l’eau sont contaminés, les produits agricoles qui poussent sur ces sols à l’aide de cette eau le sont également.

En conséquence dire que les pommes sont empoisonnées lorsqu’elles poussent sur des sols remplis de pesticides ne constitue pas un propos dénigrant, dès lors qu’il s’appuie sur une base factuelle réelle, même si le rapport n’est pas construit avec une rigueur toute scientifique ».

Chers amis agriculteurs, scientifiques, toxicologues, ou autre consommateurs doués de raison, je vous mets en téléchargement la copie de l’ordonnance pour que vous puissiez juger de tout cela, si j’ose dire, par vous-mêmes.

L’ignorance est bien un poison violent, je vous le confirme.

Manger des pommes parfaitement saines issues de nos Vergers Ecoresponsables de France est un bon antidote et même un acte de résistance ces temps-ci contre les radoteurs de tout poil.   

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Daniel D. 13/11/2015 09:15

Sinon, t'as pas fait de photos à Johannesbourg ? Ou au Cap, je sais pas...

Daniel S 13/11/2015 09:40

si ça vient

Daniel D. 13/11/2015 09:14

Ou comme La Fontaine:

"Si ce n'est toi, c'est donc ton frère !"

Daniel D. 13/11/2015 09:02

Ça me fait penser à ces gens de l'INRA marchands de plants de framboisiers issus de leur labo qui, pour dénigrer la concurrence et valider leur fumeuse théorie, clamaient: "toute plante ayant été mise en contact avec la terre est potentiellement contaminée!"

Cette juge n'est qu'une représentante de commerce au service de greenpace.