Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Spectacle politique de rue à Cognac.

Hier matin, vers 11H 30, j’ai inauguré ma permanence de campagne située place d’Armes à Cognac. On l’appelle aussi Place du marché, en ce qu’elle est attenante aux halles. Les moins habitués des lieux se repèrent ainsi plus facilement.

Le début de matinée était couvert et pluvieux. Le paysan que je suis se réjouissait tandis que  le candidat en revanche s’inquiétait un peu. Bien heureusement les nuages ont fait place à un beau soleil à l’heure du rassemblement. Ce qui est de très bon augure au moment où cette permanence concourt à nouveau pour le titre de meilleur emplacement à Cognac pour gagner une élection politique.

Avant l’apéritif et les toasts, je suis monté sur un banc dans la rue pour m’adresser aux fidèles, aux sympathisants et aux passants venus faire leurs emplettes pour Pâques. Rien à voir évidemment avec les bonimenteurs qui haranguent habituellement la foule les jours de foire. Mais sans doute la même bonne école pour perdre sa timidité naturelle.

Philippe B a fait quelques photos qui vous permettront, mes très chers lecteurs, d’imaginer l’évènement.

perm7

Perm1

perm2

perm3

perm4

perm6

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 09/04/2012 09:35


 


 


Elle est belle ma salade... elle est belle !!!


 





 


Pas de "t" à rétabli... peau d'âne.


 


 

Josiane 08/04/2012 17:20


Cher monsieur Sauvaitre,


 


Je tiens à vous exprimer toute ma gêne pour ne pas avoir pu me déplacer à Cognac dans le but de vous féliciter et vous encourager pour votre ouverture de magasin. Je m'étais pourtant préparée à
vous rencontrer avec mon mari mais celui ci souffrait ce samedi matin d'une crise de foie ! Quant à moi, rassurez vous, je n'ai pas perdu la mienne et continuerai coûte que coûte à vous soutenir.
Je sais déjà que vous comprenez cette situation embarrassante mais on ne quitte pas quelqu'un à l'article de la mort... Quoi qu'il arrive, je ne louperai sous aucun prétexte votre venue à
Barbezieux le 13 Avril prochain. Pour me rattraper, j'emmènerai avec moi ma fille et mon mari s'il est rétablit.


 


En vous souhaitant de très bonnes affaires pour votre nouveau magasin de pommes à Cognac, je vous dis à bientôt monsieur Sauvaitre.


 


Comme le disait si bien Chirac : Mangez des pommes !!! Des pommes oui mais des pommes Belchard !