Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ivan m'a tuer....et un peu ressusciter

J’ai eu un réveil très difficile ce matin à Paris en consultant la Charente Libre sur ma tablette. Le titre de l’article d’abord, "Daniel Sauvaitre assume la pêche aux voix du FN », et surtout la conclusion, « il (moi) assume la « droite décomplexée » qui banalise le parti frontiste… ». (Voir la pièce jointe de l’article précédent).

Cette interprétation de ce que j’ai dit m’est insupportable. Elle exprime exactement le contraire de ce qu’a été mon engagement permanent que je n’ai nullement l’intention d’infléchir aujourd’hui. Jamais je n’ai banalisé, ni ne banaliserai le vote FN. Je ne dis pas plus « droite décomplexée », ce n’est pas mon vocabulaire. Je récuse aussi le titre racoleur qui sous entend que je ferais miennes les thèses frontistes.

Mais voilà, le mal est fait. C’est écrit dans le journal, donc ça doit être vrai. Le doute insidieux va se répandre. La rumeur prendra le relais.

Bien heureusement, j’ai ce modeste blog mes chers lecteurs pour tenter de rétablir la vérité. Ah, ce n’est pas le tirage de La Charente libre. Le rapport de force de la communication n’est évidemment pas en ma faveur. Mais au moins je maîtrise ce que je veux dire sans passer quelquefois par le filtre des croyances et des militantismes.

Je sais les craintes liées à la mondialisation et aux profondes mutations que nous vivons. La perte de compétitivité, les délocalisations, les cessations d’activité, le chômage, les normes qui se durcissent sans cesse, l’énergie chère, les loyers inaccessibles, la difficulté de boucler les fins de mois, l’épargne menacée, les vols, l’insécurité, les changements technologiques qui excluent ceux qui ne s’adaptent pas, les impôts toujours en hausse, le coût de la solidarité pour les exclus, les remises en cause des habitudes et des modes de vie, la misère des autres venus d’ailleurs qui se rapproche, les affaires, les très faibles revenus, les très hauts revenus, la spéculation, autant de sujets dont j’entends parler chaque jour en sillonnant la campagne.     

Pourtant je n’ai pas voulu croire ceux qui me disaient que ces désarrois, ces peurs, ces colères, ces incompréhensions s’exprimeraient par un vote extrême. J’ai été le premier surpris et inquiet lors du dépouillement des votes à Reignac en annonçant autant de bulletins pour Le Pen.

Contrairement à ce que je lis ici où là, ce pourcentage élevé de vote FN démontre pourtant, selon moi, que Nicolas Sarkozy et son gouvernement n’ont cédé en rien aux thèses radicales et simplistes du FN. Compte tenu de la crise qui perdure et des difficultés à résoudre, les propositions insupportables du FN attirent toujours un trop grand nombre d’électeurs fragiles qui n’acceptent pas la lenteur et la complexité des moyens à mettre en œuvre.

Dans le même temps ce score élevé justifie à quel point le Président a eu raison de s’adresser à cette France en colère. Parce que le 21 avril à l’envers aurait été plus que probable sans son action. Nous le constatons aujourd’hui.

La dernière fois que le FN a fait un score de même ampleur, c’était en 2002. C’est Lionel Jospin qui venait de gouverner et il n’a pas pu être présent au deuxième tour de l’élection présidentielle. Lui non plus n’avait pas réussi à détourner les électeurs de l’extrémisme. En 2007, Nicolas Sarkozy avait en revanche suscité la confiance d’électeurs qui ainsi s’étaient éloignés du vote FN. Les crises dans lesquelles nous sommes empêtrés pour encore longtemps ont réactivé ce vote. Tout égarement du pays qui aggravera la situation des comptes publics et de l’économie renforcera le vote extrême. Le programme de François Hollande fait très clairement prendre ce risque selon moi. Celui de Nicolas Sarkozy nous en préserve bien plus.

Alors qui peut bien avoir envie ou intérêt de revivre dans cinq ans un nouveau 21 avril?

Sans rien concéder aux thèses du FN, il y a une absolue nécessité d’entendre et de comprendre ses électeurs, de trouver des réponses aux problèmes qui se posent. Tout cela pour les faire adhérer à un projet digne et qu’ils renoncent au repli sur soi, à la peur de l’autre et aux fausses solutions radicales.

Libération titrait ce matin sur cette déclaration de François Hollande: « A moi de convaincre les électeurs du Front National ». Nicolas Sarkozy ne dit pas autre chose. Moi non plus.

Les enjeux sont trop graves pour jouer avec le feu et se faire plaisir à imaginer entrevoir chez moi  ou chez Sarkozy la moindre tentation frontiste.  

PS: La Charente Libre de ce jour, après un échange téléphonique hier, corrige nettement la présentation faite hier. Merci quand même.

 

Sauvaitre (UMP): la peur des mots

Notre difficulté c'est de faire adhérer les électeurs du Front national à des solutions républicaines contre la crise et la désespérance. C'est d'opposer au simplisme des extrêmes la pédagogie pour résoudre des problèmes complexes». Daniel Sauvaitre, le président de l'UMP Charente est un sensible du mot. Il préfère cette formule à celle que nous employions hier, «Sauvaitre assume la pêche aux voix du FN». Le résultat est le même.

François Hollande ne dit pas autre chose, mais sous une autre forme, hier dans Libé: «A moi de convaincre les électeurs du Front national». La différence, c'est que, pour l'heure, la gauche ne pioche pas le fonds de commerce du FN, ce qui n'est pas tout à fait le cas à l'UMP. D'où l'hyper-sensibilité de l'humaniste Sauvaitre sans doute.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 26/04/2012 12:28


J'aime bien les gens qui viennent se déverser sur un blog adverse sans offrir la réciproque ou tout le moins donner son identité...


C'est des lâches qui dénaturent le combat qu'ils semblent mener.

RedArt 26/04/2012 10:29


Encore une fois SARKOZY pris sur le fait en train de MENTIR !


http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/04/26/nicolas-sarkozy-nie-avoir-parle-de-vrai-travail_1691217_1471069.html#xtor=AL-32280308


 


eh oui .... ils sont comme ça ces gens là .... MENTEURS!


 

RedArt 26/04/2012 10:16


A 100% d'accord avec la fin de l'article :


"François Hollande ne dit pas autre chose, mais sous une autre forme, hier dans Libé: «A moi de convaincre les électeurs du Front national». La différence, c'est que, pour l'heure, la gauche
ne pioche pas le fonds de commerce du FN, ce qui n'est pas tout à fait le cas à l'UMP. D'où l'hyper-sensibilité de l'humaniste Sauvaitre sans doute."


Comment ne pas voir que la bande des Hortefeux, Guéant, Buisson, Copé ... est en accord, c'est le moins qu'on puisse dire, avec les thèses du FN.


1 - trop d'assistés


2 - trop d'immigrés


3 - grandeur de la nation qui passe par : a/dynamisme économique (donc tout le monde au boulot pas d'assistés, fin des droits sociaux ...)   b/ Identité forte (droit du sang sans le
dire plutôt que droit du sol; identité nationale autour de valeurs chrétiennes, traditions ...)


Moi si j'étais plus courageux je dirais .... "Pétain reviens, t'as oublié tes chiens!"

poil à gratter 25/04/2012 16:14


Ah! Tu vois Daniel, tu es enfin reconnu comme humaniste...C'est Véronique qui va être contente!

PAPILLAUD 25/04/2012 13:22


Excellent commentaire en coup de gueule, je fais partie des maires du sud charente ou le FN est entete,j'aurai s aimé que ma commune n'entre pas dans l'histoire par la petite porte....!