Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Normal sup.

J’ai une nouvelle fois tout lu et tout entendu ce week-end des éditorialistes bien pensants et de la presse nationale, du Figaro à Valeurs actuelles en passant par le Monde. Je sais aussi que Dosières, Baverez ou Balladur ont ajouté des analyses pertinentes du mal français aux innombrables contributions déjà publiées sur le sujet et qui toutes disent à peu près la même chose.

Comment comprendre alors que malgré l’évidence si bien décrite partout, la France fasse  encore tout le contraire de ce que dicte la logique élémentaire ?

Quand François Hollande a été élu, j’ai dit autour de moi que nous allions nécessairement être surpris. Qu’une fois devenu Président de la République, responsable devant l’Histoire du destin de la France, ce n’était pas l’ancien secrétaire du parti socialiste qui allait gouverner, mais  un homme au dessus du commun des mortels, totalement mobilisé pour conduire avec réalisme et courage le pays dans la tourmente.

Eh bien non. Je me suis trompé. On en est loin. Mais ce à quoi nous assistons est tellement caricatural qu’il me semble avoir deviné le fin mot de l’histoire. François Hollande fait tout de travers exprès. Pour que les vraies solutions soient enfin clairement revendiquées et acceptées par les français. De la pédagogie en creux. L’échec total par tout ce qu’il ne faut pas faire pour que la France renonce enfin et pour longtemps à ses chimères. Un peu à l’exemple de la fin du communisme à l’est.

Un impôt qui fait fuir les riches et payer encore plus les pauvres, une harangue contre les patrons pour mieux faire les poches des salariés qui font des heures sup, un Etat, des collectivités locales et un modèle social auxquels on ne touche surtout pas au moment où ils deviennent plus qu’exsangues. Je vous laisse poursuivre la liste des absurdités dont nous sommes gratifiés.

Eh bien tout ça, je vous le dis, c’est fait exprès. François Hollande se sacrifie pour que l’on comprenne enfin pour de bon où çà nous mène de croire au père Noël. Je m’en veux un peu de m’être presque laissé emporter ces derniers temps en regardant tout ça naïvement au premier degré.

Normal le président!  Oui, sans doute. Mais normal sup alors. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Un contribuable en colère 22/09/2012 08:52


Notre premier ministre aura-t-il les couilles de supprimer les sous-préfectures ? Où préfère-t-il continuer à se déplacer «normalement» à cheval ?


http://www.dailymotion.com/video/xtrjgs_il-faut-supprimer-les-sous-prefectures_news

Un contribuable en colère 22/09/2012 08:43


«Les prélèvements obligatoires sur les entreprises sont de 16 % du PIB en France contre 8 % en Allemagne»


Luc Rousseau, directeur général de la compétitivité, de l’industrie et des services au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Une déclaration faite dans le cadre de son audition
par la «Mission d’information sur la
compétitivité de l’économie française et le financement de la protection sociale»

Un contribuable en colère 22/09/2012 08:41


Comparaison France / Allemagne sur le coût des fonctionnaires: le dérapage qu’on nous cache


Avec une population inférieure de 20 % à celle de l’Allemagne et un niveau de vie comparable, la France devrait avoir une rémunération globale de ses fonctionnaires inférieure de 20 % à
celle de nos voisins d’outre-Rhin.


D’après  l’OCDE, l’organisme international qui compare les statistiques des pays développés, cela n’est pas vrai depuis longtemps. La rémunération globale des fonctionnaires français
était en 1992 inférieure de 5 % seulement à celle de l’Allemagne (141 milliards € contre 148).


Depuis 1992, les gouvernements allemands  se sont efforcés  de contenir la croissance des effectifs,  des salaires et des retraites de leurs fonctionnaires, tandis que la France
 les laissait déraper. En 2008, la rémunération globale des fonctionnaires français était devenue supérieure de 35 % à celle de l’Allemagne (247 milliards € contre 182). En
16 ans, le dérapage est donc de 40 points !


Le dérapage s’est produit chaque année sans exception pendant ces 16 ans. Il a été particulièrement fort pendant les années Jospin (+ 14,6 % en 5 ans) alors que l’Allemagne avait
comme la France un gouvernement de gauche, et pendant les années Villepin (+ 11,9 % entre 2004 et 2007), l’Allemagne étant alors  gouvernée par la « grande
coalition »  CDU- SPD.


En 1992 le commerce extérieur de la France était excédentaire, et supérieur à celui de l’Allemagne. Depuis 2003 il est en déficit et l’excédent allemand s’accroît. Depuis 2006,
le taux de croissance de l’Allemagne est supérieur en moyenne de 1,3 % par an à celui de la France.


L’explication est simple : si la France avait le même coût global de ses fonctionnaires que l’Allemagne, elle aurait 120 milliards € de dépenses publiques en moins ; ses
entreprises pourraient être à égalité de charges avec les allemandes et seraient compétitives.


Conclusion : la France ne redeviendra compétitive vis-à-vis de l’Allemagne que si elle maîtrise les effectifs, salaires et retraites de ses fonctionnaires. Aucun candidat à la présidentielle
n’aborde ce sujet essentiel. Ils s’estiment tous prisonniers du vote des fonctionnaires.


S’ils n’annoncent pas cette maîtrise, ils ne la réaliseront pas. Les créanciers étrangers refuseront alors de prêter davantage à la France.


C’est la « troïka » (FMI, Commission européenne et Banque centrale européenne) qui  sera appelée à diriger la France pour la rendre compétitive. Les Français auront cru voter pour
Hollande ou Sarkozy. Ils auront en fait voté Lagarde et Merkel.


Alain Mathieu, président de Contribuables Associés - 27 février 2012

redgreg 21/09/2012 17:55


au lieu de dire n'importe quoi :


http://www.liberation.fr/politiques/2012/09/21/cout-du-travail-les-comparaisons-hasardeuses-de-cope_847874


 


 

Olivier 20/09/2012 08:03


Je ne sais pas ce que tu bouffes toi, mais tu vas finir comme ces rats de laboratoire si tu ne freines pas un peu sur ton alimentation irréprochable...