Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pomme de l'Atlas

La cueillette des pommes bat son plein dans tout l’hémisphère nord en ce moment. La récolte est vous le savez très inégale selon les vergers et les régions de production cette année. Je le vérifie chaque jour en parcourant de nombreuses parcelles du grand sud-ouest à la recherche de quelques beaux lots de Belchard qui empliront l’espace laissé vide dans les chambres froides par la petite récolte charentaise.

La présidence de l’association m’a aussi permis de me rendre en Provence où j’ai rencontré, une fois n’est pas coutume, des producteurs souriants. Le climat leur a été très favorable cette saison. A la fête de la pomme de Ventavon, début septembre, dans les Hautes Alpes, sur l’un des plus beaux territoires d’Europe pour la production de pommes de très grande qualité, l’ambiance était aussi à la bonne humeur. Je n’ai pas pris le temps de vous en parler, c’est dommage. 

Mais c’est une touche d’exotisme que je veux vous apporter aujourd’hui mes chers lecteurs. La semaine passée, l’ANPP était invitée à participer au festival de la pomme de Midelt au Maroc. Autant vous dire tout de suite que j’ai vivement apprécié de découvrir cette région de production, entre Moyen et Haut Atlas, à plus de 1200 mètres d’altitude. Nos vergers sont dans la plaine charentaise et les conditions sont plutôt idéales pour y cultiver la pomme Belchard, la reine de toutes les pommes, comme je vous en ai maintes fois convaincu. Pourtant ce sont les régions de production d’altitude, au milieu des montagnes, qui me fascinent et m’émerveillent. Wenatchee, dans l’Etat du Washington aux USA, le Val di Non dans le Haut Adige en Italie, les Hautes Alpes au nord de Sisteron, les abords du lac d’Egridir en Turquie ou les monts Tian Shan au Kazakhstan, que je ne connais pour l’instant qu’au travers l’excellent documentaire de Catherine Peix.

Principalement reçu et accompagné par Ali et Leila, en très peu de temps, nous n’avons pu voir que quelques parcelles du verger marocain qui compte plus de 30000 hectares. Juste assez pour avoir très envie d’en savoir beaucoup plus sur les différents lieux de production les plus qualitatifs pour les pommes. En revanche nous avons abondamment écouté les uns et les autres pour comprendre tous les paramètres agronomiques, économiques et politiques qui sous tendent le développement ambitieux du verger marocain.

J’ai forcément profité de ce déplacement au festival pour prolonger de 24 heures le séjour et rendre visite à Hami, l’ami de la famille et heureux propriétaire de la maison d’hôtes de Zouala, (le palais des mille et une nuits de Valérie) dans l’une des palmeraies des gorges du Ziz. Nous avons loué le taxi Mercédès six places conventionnel de 1985 (quatre derrière et deux devant à côté du chauffeur),  pour nous deux. Le grand luxe pour 800 kilomètres de ballade. Nous sommes allés de Midelt vendredi en début d’après midi jusqu’aux dunes de sable à Merzouga pour y assister au coucher du soleil. Retour à la maison d’hôtes de Zouala puis montée progressive vers Fès le lendemain en passant déjeuner chez Hami à Errachidia. Quelques heures dans le très beau Ryad Luna dans la médina de Fès avant de repartir à l’aéroport, bien trop tôt à 3 H 30 dimanche.

J’ai fait comme d’habitude quelques photos du périple qui peuvent vous intéresser. Cliquez ici et lancez le diaporama.

 

maroc 6578

J'ai profité de la longue escale de Casablanca pour aller voir du côté de la côte... 

 

maroc 6626

Déjeuner mercredi sur le bord de la route à l'un des multiples points de cuisson. On choisit la viande chez le boucher d'abord...    

maroc 6651


 

maroc 6668

 

maroc 6670

Je collectionne les panneaux d'affichage électoraux...

 

maroc 6689

 

maroc 6693

Le souk de Meknès...

maroc 6720

Mon technicien en grande discussion avec un de ses amis.

 

maroc 6730

 Sans doute les pommes tombées que j'ai vues sur la table de triage le matin même chez l'arboriculteur.

maroc 6733

 

maroc 6747

Voilà ce que l'on peut réussir à 1800 mètres d'altitude du côté de Midelt.

 

maroc 6772

L'attente du secrétaire général de l'agriculture.

maroc 6825

 

maroc 6830

 

maroc 6843

Les membres de l'association des producteurs de pomme de Midelt autour de leur président en cravate.

 

maroc 6894

Le difficile transport des pommes cueillies du verger au camion qui les transportera à la chambre froide ou sur le marché.

maroc 6907

 

maroc 6919

 

maroc 6922

 

maroc 6937

Les dunes à Merzouga.

maroc 6951

Le cimetière de Zouala

 

maroc 6959

Le palais des mille et une nuits de Valérie....

maroc 6980

Départ pour la cueillette des dates...

 

maroc 7007

Tu as la montre et moi j'ai le temps....me dit Hami

 

 

maroc 7038

Pop corn sur le marché entre Zouala et Errachidia

 

 

maroc 7060

Humble cordonnier sur le marché d'Errachidia

 

maroc 7062

Bel étal...

 

maroc 7071

Moi ça me coupe le souffle la beauté des paysages...

 

 

maroc 7079

 

maroc 7084

 

maroc 7092

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Arnaud L. 08/10/2012 19:13


Sympa... j'espère seulement que des voyous n'ont pas mangé votre pain au chocolat à la sortie du meeting en vous expliquant qu'on ne mange pas pendant le ramadan....

D Duret 08/10/2012 17:57


Mon intervention contenait en elle-même des dizaines des réflexions possibles dans le genre de la tienne. Elle était suffisante en ce sens. 


Elle n'avait que le silence à lui opposer.


Ou alors parler des rapports des peuples avec leurs dominants, de l'histoire en fait puisqu'en France on a coupé le cordon avec la royauté et la soumission de puis longtemps...


 



Olivier 07/10/2012 16:06





 



Merci, mais j'avais déjà vu la photo de Mohammed numéro 6, sac à vin d'os...


 








D Duret 07/10/2012 09:40


R'garde donc les photos avant de dire ton ânerie habituelle, podâne !!!

Olivier 07/10/2012 09:24





Flanby, un mauvais conservateur.


 


Comme « conservateur », l'idée d'infliger aux fruits la photo d'Hollande risque d'accélérer la dégradation des pommes. Non, il faut éviter les mauvaises ondes vectrices de pourriture
prématurée...