Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Joyeux Noël à tous.

Les cadeaux étaient bien sous le sapin cette année encore. Avec toujours ce même bonheur intense qui se lit dans les yeux de ceux qui les ouvrent.

Je vous souhaite un très joyeux Noël à tous. Prenez soin de vous et de ceux qui vous sont chers.

Ah pendant que j’y pense. Vous ne me chercherez pas le 29 juin 2013. Le Père Noël m’envoie au stade de France voir le Boss.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Aubarecy 25/12/2012 12:02


Industrie Hotelière / restomarket.fr - De la fourche à la Fourchette
Mon combat c'est la transparence alimentaire "Xavier Denamur va donc entrer en croisade. République de la Malbouffe est un petit film docu, entre le road movie et la petite enquête Louis le
Brocante, sur son périple anti-baisse de la TVA, qui permet d’ouvrir les portes des réunions secrètes des syndicats de l’hôtellerie et de la restauration, où des guerres de succession blesse
autant qu’un steak avarié. Qui révèle l’ombre du travail obséquieux des lobbyistes. Qui nous montre l’édile cravaté en train de pousser sa gueulante sur un Denamur pas vraiment
pisse-froid."



Aubarecy 25/12/2012 11:52







Edito


En bref


Cafés, hôtels et restaurants


Management


Syndicats


Recettes


Evénements








13 décembre 2012    1  0  



Utopies, réalités et avenir…



DE LA FOURCHE À LA FOURCHETTE


Qualité, transparence, circuits courts, produits sains… Les nouveaux enjeux de la restauration sont indissociables des produits. Comment maîtriser ce parcours, souvent si
complexe, de la prairie à l’assiette du consommateur final, de la fourche à la fourchette ? Grâce aux progrès faits pour développer une économie basée sur des circuits courts, le
bonheur est dans le pré, pour les restaurateurs souhaitant s’engager dans une démarche plus juste et responsable.
Consommer local, la nouvelle tendance
Les « Locavores » ont le vent en poupe. Depuis quelques années, les circuits courts ont gagné des parts de marché sur tous les terrains. À travers les magasins à la ferme, les AMAP
(Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), le développement d’Internet pour les producteurs en vente directe ou des réseaux permettant de mettre en relation
producteurs et consommateurs pour des achats groupés tels que « la Ruche qui dit oui », le mouvement du « consommer local » suscite l’engouement.
luencé par la crise économique, le consommateur a tendance à se replier
Veuillez vous connecter via la barre de connexion ci-dessus pour voir la suite de l'article, merci
!





Les fruits et légumes de saison


Comment rapprocher restaurateurs et producteurs ?







Aubarecy jean 25/12/2012 11:44


Mercredi 28 Novembre 2012


Bonjour à vous,


 


Cette lettre d’information vient bien tard et pour la première fois je l’avoue elle est dure à rédiger. Mais avec Régis Thibaud notre expert-comptable nous avons travaillé très dur pour permettre
à C’JUSTE GANNAT de progresser. Nous avons à ce jour 45 producteurs qui ont rejoint l’association. Le Bureau est maintenant constitué
de 5 jeunes agriculteurs de l’Allier qui sont très actifs et vont mettre la structure sur des rails solides !


 


Pour les fruits et légumes nous effectuons trois livraisons par semaine, le mardi, le jeudi et le samedi. Les produits sont très appréciés par la clientèle quotidienne et très fidèle. Le principe
est celui de consommer juste. Le prix agriculteur plus les frais de transport majoré de 30% hors taxe pour couvrir les frais de local et le personnel. Nous avons embauché Elie et Marie-Jeanne qui
ont intégré la structure depuis septembre.


 





 


Je pensais pouvoir faire 20% hors taxe mais cela ne suffit pas. Je dois dire quand même à tous que cette expérience nous permet de toucher du doigt la difficulté de la distribution et
doit nous rendre plus modestes dans les réflexions des uns et des autres sur les distributeurs. Les autres produits sont livrés par les agriculteurs directement au point de distribution.
Les marchandises appartiennent toutes aux producteurs jusqu’à la caisse, l’association n’étant que le lien entre nous et ne prend pas d’autre marge.


 


Ces trois années passées m’ont épuisé et j’ai besoin de l’aide de chacun pour pouvoir continuer à avancer. Rien de légitime ne peut être fait seul ! C’est pourquoi j’appelle tous ceux qui
voudraient faire avancer les choses à venir en renfort, car sinon j’ai peur d’être contraint à ne plus faire que des réunions. Mais cela sera-t-il suffisant ? J’en doute ! Mais je ne peux en
aucun cas continuer ce combat tout seul !


 


Je serai reçu au Ministère de L’Agriculture le vendredi 7 Décembre à 15H00 pour parler des problèmes des points collectifs de vente. Je vous tiendrai au courant de la suite de la réunion.


 


Pour le reste je suis toujours étonné que tant d’arboriculteurs disparaissent sans que cela fasse réagir plus de monde. Les producteurs spoliés par la Sharka, ce virus qui a fait
disparaitre une grande partie de nos pêchers et abricotiers, entre autre dans le Gard et dans la Drome, ne sont toujours pas indemnisés de leurs pertes. Les responsables sont toujours protégés
par l’état. Je suis encore abasourdi de voir l’état de décrépitude de l’agriculture locale aussi bien producteurs de lait et éleveurs, qui se meurt à petit feu sans aucune réaction ni
des responsables « dits majoritaires » professionnels, ni des politiques nationaux. On est en train de reconstituer les domaines d’avant la révolution de 1789 avec des cultures subventionnées, au
profit de qui ? Ces 10% des agriculteurs qui touchent 60% des aides de la PAC, alors qu’aujourd’hui avec le prix des céréales ils n’en ont pas besoin ! Ils sont obligés d’acheter des
domaines chaque année pour ne pas payer d’impôts ! De qui se moque-t-on ? Quand est ce que l’état s’arrêtera de s’allier avec les fossoyeurs des agriculteurs ?


 


Depuis tant d’années des millions d’entre eux ont été conduit à arrêter leur beau métier, de tout faire pour que leurs enfants ne reprennent pas leur terre, mais pour quels résultats ? Vit-on
mieux dans les fermes ? A-t-on plus de dignité pour le travail que l’on fait ?


 


Si l’on pouvait juger de manière indépendante les responsables de cet immense gâchis beaucoup serait condamné à la perpétuité ! Quel drame pour les générations à venir que nous n’avons pas su
préserver de notre cupidité et de notre bêtise!


 


Mais qui va dire au Pays que dans très peu de temps la nourriture fraiche ne viendra que de l’étranger ? Qui ? Nous sommes fous ! La moyenne d’âge dans nos campagnes est de plus de 60 ans et cela
ne s’arrange pas chaque année qui passe. Une grande partie du pays est désertée au profit des banlieues déjà surchargées. Les politiques ne parlent que de préserver les terres agricoles,
la question serait surtout de donner un avenir aux agriculteurs plutôt que de les faire crever sur leur terre ! Mais y a-t-il un capitaine courageux sur le navire ? A vrai dire j’en
doute de plus en plus.


 


Nous ne cultivons plus, nous brassons de l’argent, des montagnes d’argent, mais notre rapport à la nature s’émousse de plus en plus au profit des distributeurs, des lobbys industriels et
phytosanitaires ! Je suis heureux d’avoir eu 60 ans car je n’en peux plus de supporter ces mots de « reprises » employés à tout bout de champ alors que les campagnes pourraient accueillir tant de
monde et les rendre heureux ! Le vrai potentiel d’emploi est là réellement !


 


Il y a tant à dire qu’un livre ne suffirait pas, tout cela me rend de plus en plus malheureux, comment peut-on être égoïste et stupide à ce point ? Vivement que mon chemin s’arrête !


 


Pour finir je tiens tout de même à remercier tous les agriculteurs qui ont joué le jeu et qui s’impliquent au quotidien à Gannat ainsi que Régis Thibaud, Vincent et Nicolas qui m’aident à
diffuser cette lettre d’information. Je sais que ce n’est pas toujours facile je les remercie d’avoir, par leur action, fait vivre ce site.


 


Recevez mon amitié


Pierre