Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous dis merci, je lui souhaite bonne chance.

Je remercie très chaleureusement les 20099 électeurs qui m’ont accordé leur suffrage hier, au second tour des élections législatives sur cette deuxième circonscription de la Charente.

Avec 26733 voix, Marie Line Reynaud a été largement élue une nouvelle fois députée de cette circonscription qui compte maintenant treize cantons, cinq de plus depuis le redécoupage. Je lui adresse mes félicitations et je lui souhaite bonne chance.

Ensemble nous recueillons 46832 suffrages de la part des 48301 électeurs qui se sont rendus aux urnes hier, parmi les 85160 qui sont inscrits sur les listes électorales.

Plus de 43% de nos concitoyens se sont abstenus de participer à cette élection. Sans doute pour certains, parce qu’ils ont considéré qu’il n’y avait pas de différence significative entre les deux candidats. Pour d’autres, parce qu’ils ont pensé que la partie était perdue depuis l’élection de François Hollande à la présidence de la République. Un grand nombre souhaitait aussi faire savoir qu’il ne croit pas, ou plus, à l’action politique pour changer l’ordre des choses en leur faveur.

A bien des égards pourtant, cette élection est déterminante pour l’avenir de notre pays et de chacun de nous. Elle intervient au moment ou les points de vue s’affrontent et divergent en Europe chez les partenaires de l’Euro sur la voie à suivre pour retrouver de la croissance, réduire le chômage, résorber les déficits et les dettes des Etats

J’ai souvent dit pendant la campagne que le meilleur atout de la France en ces temps de crise réside dans ses institutions. Notre système électoral permet de dégager des majorités claires, donc des responsabilités qui le sont tout autant. C’est encore plus vrai aujourd’hui, puisque depuis la plupart des communes jusqu’au sommet de l’Etat, le parti socialiste détient à lui seul tous les rênes du pouvoir. A mon sens cela dissuadera sans doute le chef de l’Etat de mettre en œuvre son programme lorsqu’il s’apercevra qu’il nous conduit à l’opposé de ce que nous voulons. Et ce changement s’opère dès maintenant, lundi 18 juin.

J’ai quitté ce matin le costume du candidat pour reprendre celui d’arboriculteur, de viticulteur et de maire de ma commune. Un rapide tour des parcelles m’a permis de mesurer par moi-même les effets du froid et de la pluie sur le nombre des fruits présents sur les arbres. La floraison de la vigne qui vient de commencer me  fait souhaiter maintenant du beau temps et de la chaleur. Que les mauvaises conditions qui ont diminué drastiquement la récolte des fruits ne se reproduisent pas pour la vigne. Les réalités économiques sont sévères et le climat a été peu sensible à mes discours.

Pour autant, je n’oublie pas tous ceux qui depuis que je suis parti en campagne m’ont spontanément manifesté leur soutien et offert leur collaboration au quotidien pour démultiplier mon action auprès des électeurs.

Collage d’affiches, distribution de tracts, boîtages, mise sous pli, organisation des réunions publiques, ouverture des permanences de campagne, tenue des comptes, secrétariat, conseils, communication internet, mille et un travaux au quotidien qui ont pu s’accomplir grâce à la bonne volonté et au dévouement de tous ceux qui se reconnaîtront en lisant ces lignes. Ils m’ont donné l’énergie et l’enthousiasme chaque jour pendant plus de trois mois.       

J’ai aussi puisé mon énergie et ma motivation dans ma rencontre avec vous, mes lecteurs, mes électeurs, dans les longs échanges que nous avons eus sur tous vos sujets de préoccupation.

Je n’oublie rien, je ne jette rien, j’accepte humblement et avec le sourire le verdict des urnes. Mes convictions sortent renforcées par cette campagne intense que j’ai menée. Les occasions de servir mon territoire et mon pays ne manqueront pas et je serai au rendez-vous chaque fois que cela sera possible.

J’adresse mes remerciements les plus appuyés à Isabelle Chat-Locussol, ma suppléante, pour sa présence permanente à mes côtés, pour son excellente connaissance des problématiques du territoire, pour son ardeur, ses convictions et son indéfectible soutien à mon égard. Je sais quelle a été ma chance qu’elle accepte de me suivre dans cette aventure.

Commune de Reignac, exploitation agricole familiale, association nationale des producteurs de pommes et de poires, mouvement politique, je retrouve depuis ce matin plus intensément toutes mes activités.

Ce blog aussi va quitter ses atours de campagne et de propagande pour redevenir mon blog-notes que vous connaissez depuis six années et demie maintenant.

Je vous remercie de votre fidélité et de votre soutien et je vous adresse mes plus amicales et fidèles salutations. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Jean-Michel 28/06/2012 11:29


Disons-le du fond du cœur


Au bout de nos idées


Nous sommes sincèrement allés


Il y aura encore du bonheur


Et, bien sûr, nous serons debout


Le sourire toujours entre nous....

Vinosse 19/06/2012 17:50


 


Oué, bin, j'ai vu tes pommiers derrière chez moi...  C'est pas terrible...


Y'a un paquet de bouquets en bout de branche...


 


 

Jean-Marie 19/06/2012 15:26


Bel article, humble, réaliste, beau joeur, à votre image.


L'avoir écrit un 18 juin est prémonitoire, symbole d'une reconquète déjà en marche.


1.800 jours devant nous ! Pas de temps à perdre pour fédérer vos sympathisants. Ce sont eux, c'est à dire nous, dans notre diversité, qui seront le meilleur vecteur de votre action auprès des
trop nombreux, qui au cours de cette campagne, n'ont pas eu le temps de vous apprécier comme vous le méritiez.


Je vous souhaite de bonnes récoltes.