Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hi Hi Chicago.

 

juifs 

 

En marge du Congrès de l’US Apple à Chicago, j’ai une nouvelle fois chaussé les baskets et sillonné les rues et les bords du lac Michigan l’appareil photo à la main, tôt jeudi matin et vendredi après midi. Si la ballade vous intéresse cliquez ici pour voir le diaporama. F11 pour avoir le plein écran et réglage de la vitesse de défilement en bas de l’écran en glissant la souris pour faire apparaître la barre.

 

Un aller retour très rapide au cours duquel je me suis une nouvelle fois laissé étonner par ce pays où le contrôle de l’immigration à l’arrivée se fait très soigneusement avec un type tout sourire qu’aucune vitre ne protège, qui engage la discussion pour savoir ce que l’on vient faire ici et qui ne vous laisse passer qu’après avoir bien pris le temps de vous faire parler en toute innocence et poliment. Un pays où tout le monde se ballade tranquillement dans les rues avec un truc à boire à la main et un portable à l’oreille ou tout autre jouet qui permet d’être dans son univers. Un pays où quand on entre aux pissotières, le type qui y est déjà confortablement installé vous accueille inévitablement par un « hi, how are you doing ? »,  auquel on répond « euh, fine thank you », sans savoir s’il faut lui retourner la question.  Un pays ou les distributeurs de billets semblent dater des années 80 et qui quand ils se plantent dans le nombre de billets distribués font sortir l’épicier de son échoppe à l’extérieur de laquelle l’antiquité est installée pour vous rassurer sur l’honnêteté de la machine et de la banque. Un pays dont l’unité dollar est toujours un billet de banque. Un pays où le badge que l’on vous a préparé pour la conférence fait apparaître en gros votre prénom et en bien plus petit votre nom parce que personne ne vous appellera autrement que par votre prénom. Un pays où le bermuda basket teeshirt côtoie en centre ville le costume de ville cravate chez les mêmes cadres. Un pays où cette semaine les sondages indiquent que pour 20% de la population Barak Obama est musulman, ou le même Barak Obama prend position pour la construction d’une mosquée à deux pas de Ground Zéro tout comme le maire de la ville, lui républicain et milliardaire, Mickael Bloomberg, quand dans le même temps CNN dépêche sa meilleure journaliste dans la rue justement vers Ground zéro pour un micro trottoir qui permet d’entendre les gros bras travailleurs à la reconstruction du site dire que ce n’est pas américain tout ça et que bien sûr ils ne pourraient pas travailler à la construction de cette mosquée, les syndicats quant à eux sont aux abonnés absents sur le sujet. Mais un pays où du côté de Chicago dans les bars on chante toujours le blues dans la tradition des BB King, Muddy Waters et autres John Lee Hooker devant un public en bonne partie noir,  où les femmes ne tiennent pas en place dès les premières notes et commencent à bouger les épaules avec un swing qui pourrait démontrer que nous ne sommes pas tous égaux pour exprimer le rythme et la musique. Un pays où à Chicago les Barak Obama tours ont un succès fou auprès des américains curieux de savoir où il a grandi, habité, travaillé, fait ses courses et où on voit des jeunes arborer des teeshirts à l’effigie du président à la manière de l’image du Che. Un pays où celui qui est élu producteur de l’année par le Western Fruit Grower dit à toute l’assemblée qu’il doit sa réussite à sa « faith in god »  Un pays où j’ai envie de revenir souvent.

fou

 

Vous pouvez aussi vous reporter à l'article d'aout 2009 sur ce blog pour voir des photos d'une autre partie de Chicago.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

laurence 06/09/2010 15:39




> « Je me suis pâmé, il y a huit jours, devant un campement de
> Bohémiens qui s'étaient établis à Rouen. Voilà la troisième fois
>  que j'en vois. Et toujours avec un nouveau plaisir. L'admirable,
> c'est qu'ils excitaient la Haine des bourgeois, bien qu'inoffensifs
> comme des moutons. Je me suis fait très mal voir de la foule en
> leur donnant quelques sols. Et j'ai entendu de jolis mots à la
> Prudhomme. Cette haine-là tient à quelque chose de très profond
> et de complexe. On la retrouve chez tous les gens d'ordre. C'est la
> haine qu'on porte au Bédouin, à l'Hérétique, au Philosophe, au
> solitaire, au poète. Et il y a de la peur dans cette haine. Moi qui
> suis toujours pour les minorités, elle m'exaspère. Du jour où je ne
> serai plus indigné, je tomberai à plat, comme une poupée à qui on
> retire son bâton. »
> Gustave Flaubert




Vinosse 23/08/2010 08:21



 


J'ai regardé tes photos...


Evidemment, le rêve américain... l'hyperconsommation... Boffffffffffff...


Cette fausse propreté, tout ce que tes photos ne montrent pas: les gens aux abois...


 


Et pis ton type qui parle de sa foi pour masquer ses malversations... Car il s'agit bien de cela: la foi religieuse est souvent utilisée dans cette fin: jeter un voile sur les pratiques qui
amènent certains à dominer leur sujet.


L'histoire regorge de tels exemples!


 






Vinosse 23/08/2010 08:08



Depuis qu'on t'a promis ta tête sur le fronton de l'Eglise de Reignac, tu te rapproches de la vision salvatrice: tu feras mieux que Newton et Bernadette Soubirous réunis! Ce seront des milliers
de tonnes de pommes qui vont pleuvoir sur ta tête... 


Le Tastet transformé en lieu saint !


Seronsse les "pommes d'or du soleil"? Ray Bradbury.