Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eh Marie-Line ! Non mais allô quoi ?

Est-ce que vous vous souvenez mes très chers lecteurs de la deuxième circonscription de la Charente que vous avez élu le 17 juin 2012 une députée du parti socialiste pour vous représenter à l’Assemblée Nationale ? Pas si sûr. Moi oui. Forcément. Mais je n’ai pas vraiment de mérite bien entendu.

Sommes en Charente, pacifiques lecteurs. Alors la règle, bien sûr, c’est d’éviter la confrontation directe. De faire passer d’abord notre goût pour la convivialité amicale, même en politique. Et puis, il y a de telles interdépendances entre nos collectivités et l’Etat que tout le monde se tient forcément à carreau et par la barbichette des subventions. Une sorte d’équilibre de la tiédeur, comme on dit dans nos zones politiques tempérées. Un rapport de force, sans effort, qui nous incite à nous taire. Ce monde est bien fait.

A quoi bon sacrifier à l’intérêt supposé du pays notre penchant naturel pour une certaine délicatesse ? Surtout quand tant de choses contingentes nous rapprochent humainement et nous font complices.

Mais voilà, la France va si mal. Et puis choisir d’endosser l’habit de député pour faire les lois de la République oblige un peu non ? Alors j’ai eu le même réflexe que vous mes très chers lecteurs et citoyens exigeants. J’ai voulu en savoir plus sur l’activité et les positions politiques de celle à qui la majorité des quelques votants qui s’étaient déplacés a fait confiance pour nous représenter au Palais Bourbon. Je suis allé voir le blog de la députée Marie Line Reynaud.

Trois éditoriaux seulement depuis l’élection en juin 2012. Le dernier en date est du 23 janvier de cette année. Et il s’agit d’un lien vers un rapport dont elle était la rapporteuse en appui d’une loi qui permet de créer une commission. Si ! (Voir le dernier paragraphe du rapport). Faut donc croire que tout roule cool Raoul et qu’il ne se passe pas grand-chose de problématique dans la contrée qui justifierait de parler à son peuple d’électeurs.

A sa décharge, à part Nicole Bonnefoy dont le site est un peu plus sexy avec quelques images et quelques liens, presqu’à jour, les autres parlementaires du département sont tout aussi muets. Ils ne cherchent même pas à faire semblant. Z’ont pas de site. Même en tapant leur non sur Google, leur actualité remonte aux calendes charentaises. Sont entrés en vacance programmatique et idéologique depuis qu’ils ont été élus nos gentils socialistes.  Même pas une carte postale ou un coup fil d’actualité sur internet.  

Que pense donc Marie-Line de la déclaration de guerre à l’Allemagne du PS de cette semaine ? Fait-elle partie de l’aile gauche du PS qui souhaite un infléchissement de la politique conduite. Veut-elle moins de rigueur et plus de relance en laissant filer l’endettement ? Impossible de le savoir en lisant son blog. On le suppute bien sûr. Mais est-ce bien normal ?

A mon sens non. Parce que depuis assez longtemps déjà, il est possible de s’exprimer personnellement et gratuitement sur internent. Via un site ou un blog.

Alors je me demande s’il ne serait pas sain de demander à ce que tout parlementaire qui bénéficie de substantielles indemnités pour lui, ses collaborateurs et ses frais divers rende compte de son mandat en s’adressant régulièrement et directement à ses électeurs. A un million de coût de revient au moins par parlementaire, soit cinq millions pour la Charente, il me semble que l’on est en droit d’exiger une expression personnelle directe.

Un grand nombre de politiques l’ont compris. De Mélenchon à Juppé en passant par Raffarin et tant d’autres.

On vient de nous bassiner avec la fameuse transparence des patrimoines qui nous est due. Eh bien moi je revendique moins de transparence dans la pensée politique de nos élus. Je veux de la consistance et du rendre compte.   

A vos claviers députés et sénateurs ! Dites nous tout sur vos idées, sur là où vous nous emmenez. L’heure est si grave. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

dp 29/08/2014 12:33

Je vous signale qu'il y a un article avec votre photo dans un journal. Dites-moi oü vous envoyer le mail.

Jacques Mikulovic 01/05/2013 08:31


Le principe de précaution est "conceptuellement" incompatible avec l'éducation, enfin celle qui vise à l'autonomie de pensée des personnes, dans la mesure ou le "risque" est consupstanciel à la
liberté... mission normalement de l'éducation.


il convient donc "d'éduquer au risque", pour innover, progresser, simplement évoluer...


Le principe de précaution devient dès lors un concept "regressif" et de mise sous tutelle de l'innovation donc qq part de la liberté d'accès au savoir.


L'ignorance étant la mére de tous les vices... Maintenir dans l'ignorance est tellement plus pratique pour gouverner !


Par qui a t-il été adopté ce principe déjà ?


N'est ce pas dans les "détails" que l'on repère le sens majeur d'une politique ? 

Luce Fabre 30/04/2013 20:16


A l' A.N. on l'appelle la Castafiore-sans-voix !


Vinosse, un peu de retenue! commentaires sans humour.

Olivier 29/04/2013 21:17


 


Laisse-lui le temps de répondre ! Faut que ça monte jusqu'au cerveau... Tu sais le truc qui devrait remplir ta tête et qu'on t'a enlevé à ta naissance !




 


 




P { margin-bottom: 0.21cm; }

Vinosse 28/04/2013 22:47


Et tu crois qu'elle va te répondre, neuneu ?