Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Drapeau en étendard de la démocratie.

J'ai bien apprécié l'invitation à se rendre aux urnes d'Yvan Drapeau publiée aujourd'hui dans la Charente Libre. Je vous recopie l'article.

RÉGIONALES: PLAIDOYER POUR LE DEVOIR ÉLECTORAL

Ségolène Royal contre Dominique Bussereau, gauche contre droite. On élit demain le conseil régional qui siégera quatre ans.
Un électeur sur deux a voté dimanche dernier en Charente pour les régionales, contre deux sur trois pour le même scrutin en 2004. Il faut prendre le pari, relever les manches du civisme. Deux Charentais sur trois au moins doivent voter demain. A chacun de prendre son voisin, son ami, son parent par la main pour le conduire jusqu'au bureau de vote!

Les abstentionnistes ont eu la parole dans nos colonnes (mardi en page 3, hier dans la page «CL et vous»). Ils ont tous de bonnes raisons pour expliquer ce qui a le plus souvent relevé d'un choix et non d'une négligence, ce qui a traduit leur désespérance.

Il y a encore une meilleure raison de voter, même blanc, c'est la démocratie, «le pire des systèmes à l'exclusion de tous les autres», pour reprendre la fameuse formule de Churchill. Elle commence à être éculée, mais elle tient toujours la route.

Retourner la critique

Qui suit le travail des élus sait que, dans leur immense majorité, ils ne méritent pas d'être jetés dans le sac mortifère du «tous pourris». La critique qui leur est lancée à la figure par l'abstention massive mériterait d'être retournée. Parmi ceux qui les boudent, n'en est-il pas qui ont eu un jour recours à leur maire, à leur conseiller régional ou général, à leur député pour faire avancer un dossier d'intérêt général sinon d'intérêt particulier? L'abstention n'est-elle pas aussi un dépit de «consommateur» qui ne trouve pas son compte immédiat dans l'exercice politique qu'il délègue aux élus?

Enfin, derrière la personnalisation outrancière du scrutin régional, il est encore temps de rappeler qu'avec Ségolène Royal ou Dominique Bussereau - les deux têtes de liste entre lesquelles il faudra choisir demain -, il y a des équipes, des courants de pensée, des volontés d'agir qui ont des noms et des visages accessibles aux citoyens.

Le tambour de la campagne électorale ne doit pas non plus surestimer le pouvoir de la collectivité territoriale «Région». Elle ne nous décrochera pas la lune. Elle contribue en revanche à influer sur le cours des choses, dans les lycées, dans les transports, dans l'aide à l'économie. Prenons-la pour ce qu'elle est. Et votons.

20.03.2010
Ivan DRAPEAU | i.drapeau@charentelibre.fr

 
 
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article