Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Déconstruction emphatique de ma prose.

Jean Chambras vient de m’adresser par mail le commentaire que ma réponse du 10 octobre publiée sur ce blog lui a inspirée. Je ne me reconnais évidemment pas dans les intentions qu’il me prête, pas plus que dans l’interprétation qu’il fait de ce que j’ai voulu dire. Mais c’est la règle sur ce blog, les commentaires sont libres et je n’utilise mes ciseaux que dans de très rares cas.

 

Je prends une nouvelle fois conscience que j’ai encore beaucoup de progrès à faire pour que la « globalité » de mon approche soit clairement exprimée pour être bien perçue et comprise. Y’a du boulot, je sais….Je vais remettre l’ouvrage sur le métier.

 

Pour le même prix je vous joins l’éditorial du Monde daté d’aujourd’hui et signé Eric Fottorino, un entretien dans ce même journal accordé par le sociologue Henri Vacquin et un article d’Henri Gibier paru dans les Echos et consacré à la dépense publique.

 

Je dédicace ces lectures à Patrick, veilleur de nuit de l’Hôtel du Brésil et nouvellement lecteur assidu de ce blog. Dommage que vous soyez privés de ses commentaires toujours très pertinents qu’il me fait pour l’instant de vive voix.   

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Mo 23/10/2010 07:46



Je suis assez fier de ce qu’écrit mon ancien professeur de Français !


Au regard de ses préoccupations et de son engagement, ce fut même un honneur de l’avoir eu comme enseignant…. Sauf qu’il aurait du
être plus intransigeant sur mes fautes d’orthographe.



Vinosse 22/10/2010 08:14



 


J'aime bien ce que dit ce "Jean CHAMBRAS".


 


On dirait le nom d'un héros hugolien !