Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Cognac aux coteaux du Montmorélien.

Hier après midi ,à l’invitation de Quentin et de Martin qui ont réuni un groupe de jeunes électeurs, j’ai animé un « café politique » au Garden Ice, place François 1er à Cognac.

De la fermeture d’une classe à Louzac Saint André en passant par l’enseignement des langues, l’économie, l’emploi, le drame de Toulouse et les questions qu’il soulève, les thèmes abordés n’ont pas manqué.

Le premier temps d’observation passé, les échanges sont devenus plus nourris. J’ai apprécié la qualité des arguments et des analyses des garçons et des filles qui sont venus pour débattre. L’expérience est à renouveler pendant cette campagne. J’ai envie d’entendre et de ressentir les attentes de la jeunesse.

 

cafépolitique

Ce matin, je suis parti sous un soleil plus que printanier  à la foire aux vins de Saint Amand de Montmoreau. J’y ai retrouvé Jean Michel Bolvin, maire de la commune et conseiller général et bien d’autres élus, agriculteurs, responsables d’associations ou amis. Plus de 650 grillades ont été servies par les 60 bénévoles des trois comités des fêtes qui se sont unis pour créer cette belle manifestation. L’an passé à Saint Laurent de Belzagot, cette année à Saint Amand et l’an prochain à Montmoreau, voilà un bel exemple de coopération intercommunale réussie que le public venu très nombreux semble goûter sans modération.

Je vous mets un lien vers l’excellent blog de Roland Eluerd, « l’énergie des mots » et son article consacré à cette foire. Roland avait troqué aujourd’hui le clavier du bloggeur pour le badge de bénévole. Dans ce rôle aussi il fait parfaitement autorité.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Pierre 01/04/2012 17:22


Bonjour,


 


Enfin un candidat qui resitue le debat quelles actions peut-on mener pour generer plus de valeur ajoutée sur notre circonscription ? Notre destin ne depend que de nous!!! Et nous avons tous les
atouts pour faire decoller notre magnifique région !!


Cordialement


 


Pierre

André 31/03/2012 14:32


 


Faire travailler les autres est un véritable travail, il n'y a rien de déshonorant ici, bien au contraire ! La plupart des artisans vous diront qu'ils préfèrent travailler seul et ne pas avoir
les contraintes de personnel. Le premier métier de Daniel est bien arboriculteur et viticulteur. Premier métier parce qu'il a commencé son activité dans les vignes et les vergers. C'est à dire,
qu'il a connu le travail sur le terrain comme conduire un tracteur ou tailler de la vigne. Que lui reprochez vous ? D'avoir progressé dans son domaine d'activité ? S'il n'est pas concrètement
actif sur le terrain de la production (non, il ne participe plus à la cueillette dans les vergers !) c'est parce qu'il a su déléguer le travail en faisant confiance aux hommes qu'il a recruté et
formé. La réussite d'un chef d'entreprise comme pour un agriculteur passe par le développement de son activité. Produire bien est capital mais vendre ses produits en créant de la valeur ajouté
est indispensable pour pouvoir investir et continuer à pérenniser son entreprise. Avec le temps, les fonctions de Daniel ont évolué, son travail consiste aujourd'hui à élaborer des stratégies et
percevoir le bon chemin à prendre pour pouvoir payer le plus longtemps possible les employés qui vivent des bénéfices dégagés par cette structure.


 


S'il n'est plus agriculteur au sens littéral du terme, il le demeure foncièrement puisqu'il continue de croire dans son premier métier : faire pousser des pommiers et de la vigne.


 


Il pourrait, comme beaucoup de viticulteurs de la région de Cognac, choisir de lever le pied et profiter de la conjoncture pour vendre son vignoble...


 


Mais non voyez vous, en plus de se coltiner tout les problèmes que peuvent comporter la gestion d'une entreprise de cette taille il a choisi de s'investir dans un tout autre travail : œuvrer pour
le bien public.


 


Vous comprenez mieux maintenant son slogan de campagne « Des racines et de cœur » ?


 


 


C'est toujours frappant de voir reprocher à quelqu'un qui se démène comme un fou de ne jamais en faire assez... Ces remarques sont typiques des gens qui se complaisent dans l'assistanat et qui
n'ont rien d'autre à faire que toujours se plaindre un peu plus d'avantage sur leur petit sort égoïste...


 





redart 26/03/2012 10:40


C'est un peu gonflé de se dire "agriculteur" ... parce qu'avec un emploi du temps comme ça je vois pas trop comment le sieur SAUVAITRE pourrait travailler dans sa propriété.


Le terme d'employeur qui fait bosser les autres serait plus juste, exact et honnête.


Ah ... l'amour du travail (fait par les autres) à l'UMP ... un vrai programme.