Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chirac au musée.

Dans un entretien au journal Sud Ouest, Jean Luc Barré, le biographe de Jacques Chirac répond au journaliste qui lui rappelle « qu’il y a peu, on s’interrogeait sur la santé mentale de l’ancien président, qui serait frappé de troublantes amnésies », qu’il n’a rien constaté de tel tout au long des séances de travail qu’il a eues avec lui.

 

Pourtant, lorsque l’on regarde les images du vernissage officiel de l’exposition d’objets chinois au musée de Sarrans samedi dernier, on ne peut être que troublé par le comportement et les déclarations de l’ancien président de la république. Sa façon de se lâcher pour dire son souhait de voter Hollande à défaut de pouvoir voter Juppé qu’il « aime bien ». Son insistance, sa voix plus forte et son regard un peu perdu quand son entourage essaie de l’inviter à plus de discrétion en présence des journalistes, laissent peu de doute sur la réalité de ses absences.

 

Mais voilà, un peu comme quand on a trop bu, ce qui se dit lorsque le filtre de la raison devient passoire révèle des pensées enfouies que l’on évite de laisser percevoir aussi crûment en temps ordinaire. Le communiqué laborieux que Jacques Chirac et ses proches ont publié depuis pour évoquer une manifestation d’humour corrézien et républicain ne modifiera pas l’intime conviction des français. Chirac porte plus dans son cœur François Hollande et Alain Juppé aujourd’hui que Nicolas Sarkozy. « Le temps présidentiel », le deuxième tome de ses mémoires en apporte la confirmation, mais en termes plus mesurés.

 

Evidemment, après la sortie de Sarrans, (poésie à ne pas confondre avec « le hareng saur »), on est en droit de se demander si ce deuxième tome de ces mémoires ne relève pas plus d’une certaine forme de reconstruction due à son biographe, mais aussi à la relecture attentive et affective de sa fille et de son gendre, Fréderic Salat-Baroux, que d’une production autonome.

 

On est sans doute assez loin de l'image du général De Gaulle penché sur sa petite table de travail à la Boisserie, plume à la main, écrivant ses propres mémoires.

 

Ironie du sort, cette déclaration, hors de contrôle, vient raviver le souvenir de cette autre prise de position de Jacques Chirac, plus secrète à l’époque mais bien connue aujourd’hui, qui l’avait conduit à faire voter François Mitterrand en mai 1981 plutôt de Valéry Giscard D’Estaing.       

 

Pas si facile d’être un grand homme pour l’Histoire. Heureusement la popularité immédiate est une consolation appréciable.    

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 26/06/2011 13:23



http://www.sudouest.fr/2011/06/24/le-ps-songe-aux-primaires-434561-659.php



JM Huché 17/06/2011 17:55



Ce qui m'attriste est de voir cet homme brillant aujourd'hui diminué. Des interrogations : A-t-il trop tardé pour prendre ses distances et avoir le temps de profiter d'autre chose, ou est-ce au
contraire la cessation assez brutale de ses lourdes responsabilités qui sont la cause de cet évident vieillissement ?


Maintenant, politiquement, si les dires de J. CHIRAC, et d'autres, de tout bord, confirment que la personnalité et la façon de faire de N. SARKOZY agace ou en insupporte plus d'un, et qu'il y a
des reproches à lui faire à ce propos, la situation de nombre de nos voisins, dont le pouvoir actuel est socialiste, comme l'Espagne, le Portugal ou la Grèce, prouve que les difficultés vécues
par nombre de nos compatriotes ne sont pas le fait que le gouvernement soit de droite ou de gauche, mais principalement la conséquence d'une conjoncture internationale très perturbée.


Je comprends donc les attaques sur la forme dont l'individu est l'objet, mais celles sur le fond de sa politique me semblent moins recevables. 



Roberta 15/06/2011 08:18



 


Je vois que beaucoup comme N° 4 prennent conseil auprès de Ferry ...


 


Comme Fillon.


 






Plus belle la vie politique 15/06/2011 07:12






"Mais c’est pas vrai ! Ce pauvre Chirac à perdu un boulon ! C’est pas Juppé qui s’est déclaré contre le nain… C’est moi bordel ! Je suis beau moi… J’ai donc toutes mes chances…"






"Et bien maintenant j’en connais un qui va encore plus m’apprécier…"


 


 


 



Hindi, Oeil de Sphinx 14/06/2011 22:40



Mon cher Vinosse,


 


Je pense au contraire que Sarkozy est sorti du texte officiel et c’est lâché, ce qu’il fait souvent d’ailleurs pour illustré les phrases de ses discours. Si la première phrase n’est pas
de lui, ce qu’il dit ensuite ressemble assez bien à son franc parlé. Non, il n’est pas modeste, peut-être imbu de sa personne mais bon, au moins, il a le mérite d’être cash et de ne pas
tourner autour du pot. Il à été élu démocratiquement et jusqu'à preuve du contraire les français peuvent encore exprimer leurs désaccords et contester ouvertement sa politique sans
risquer la mort ou la prison. La censure, l’oppression des forces de l’ordre, la dictature n’existent que dans l’imaginaire des français qui souhaiteraient une autre personne à la tête de l’Etat.
Qu’ils se rassurent, ils vont bientôt pouvoir l’exprimer leur droit de vote… Enfin s’ils ne sont pas trop fainéants pour aller voter ! Bien qu’en toute franchise, s’ils doivent
voter Hollande je préfère encore qu’ils restent au lit !