Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au beau fixe le gaulois.

La pluie a cessé. Il fait beau. Il fait chaud. Le ciel est bleu au dessus de la France.

Faut-il y voir le premier effet positif du retour de Nicolas Sarkozy dans le débat politique ? Il est encore trop tôt pour le dire. Mais cette concordance des temps est quand même bluffante, il faut le reconnaître.

J’en saurai sans doute un peu plus lundi soir mes chers lecteurs, puisque je vais assister au bureau politique de l’UMP qui se tiendra au siège du mouvement en sa présence.

11 millions d’euros à trouver. Il faut compenser la perte de la participation de l’Etat qui fait suite au rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy. Réintégrations et réévaluations diverses ont conduit au constat d’un dépassement de 2.1% du plafond des dépenses. C’est peu. Mais dura lex, sed lex, le Conseil Constitutionnel a mis fin au débat.

Nicolas Sarkozy a immédiatement compris qu’il devait payer de sa personne pour réussir la levée de fonds nécessaire et éviter la banqueroute du mouvement.

C’est bien parti et j’ai bon espoir que la mobilisation de tous nos militants, même au-delà, permette de relever le défi. D’autant plus que la somme réelle nette à la charge des donateurs n’est que de 3.7 million. La différence correspond au crédit d’impôt attaché aux dons aux partis politiques.

Cette crise est une opportunité pour faire taire les divisions internes afin que le mouvement ait les moyens de préparer l’alternance.  Nous n’avons pas eu l’an passé la levée en masse qui était nécessaire pour éviter le mauvais temps sur le pays. Nous avons maintenant à gagner la levée de fonds en masse.  35 euros brut, mais 12 euros nets pas adhérent. Le beau temps aidant…. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Olivier 08/07/2013 19:25


Batho, Duflot : quelques grammes de
brutes dans un monde de finesse, par h16.

D.Duret 08/07/2013 12:30


 


 


Voilà !!!  J'ai mis mon nom, mon cher...


 


N'empêche que je ne retire rien de ce que j'ai écrit plus haut.


 


Il n'y a pas de démocratie au sein de l'UMP, sinon Fillon aurait été élu ...


 


Et puis tant qu'à donner des conseils de bonne gestion, vous êtes vraiment mal placés.  Sans oublier la manie de toujours lorgner sur les fonds d'état pour remplir ses propres caisses, ou du
moins s'en servir pour payer des sondages à son seul profit.


 


Tu peux toujours t'en prendre à Roosevelt, ses affidiés français comme Larroutourou, tu ne peux masquer l'essentiel: ils ont raison à priori contre cette politique du précédent président qui
consistait avant tout à bourrer les poches des nantis au prétexte qu'eux seuls seraient capables de redémarrer la machine.  A part l'abyssal déficit... on n'a rien vu d'autre !


 


 

Léonard 08/07/2013 07:11


On savait que la démocratie à l'UMP était encore à apprendre (dixit Coppé), mais au plus haut niveau elle vient d'être agressée par Sarkozy qui s'en prend au conseil constitutionnel.


 


Lavez-vous les yeux et débouchez vous les oreilles, dans votre parti...


 


Et s'il le faut, changez-en... 


 


 

Daniel.Sauvaitre 08/07/2013 07:54



Daniel tu es unique. Ne te cache pas sous des noms multiples. Il est important que le lecteur puisse associer la hauteur de vue du commentaire à la crédibilité de son émetteur non?



Olivier 07/07/2013 20:45



 


Copé me répugne, mais il faudra bien écoper la dette...


 


Le mea culpa de François Fillon sur le principe de précaution et l'éloge du progrès technique, un article qui mérite sa lecture tant il tranche avec les discours peureux de la classe politique :


François Fillon met le progrès en tête de son
projet présidentiel


 




P { margin-bottom: 0.21cm; }