Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ascenseur pour l'échafaud.

Cet article aurait du être posté vendredi soir. J'ai pris un peu de retard et ce n'était plus possible jusqu'à maintenant. Je vous le fais lire quand même avec retard.

Sur le chemin retour de mes visites dans les communes de la circonscription, j’écoute la bande son du film de Louis Malle, « Ascenseur pour l’échafaud ». Miles Davis me permet de laisser infuser calmement les informations importantes du jour.

C’est en écoutant un autre morceau d’anthologie de la bande son de la campagne électorale du premier tour de l’élection présidentielle que j’ai pensé à reprendre le titre du film pour cet article.

Parce que Jean Luc Mélenchon a vraiment été époustouflant jeudi soir dans sa harangue au peuple à qui il propose de voter, voter, pour arracher du revenu à tous ces grippe-sous de patrons. Il leur a mis un saxo à tous ces exploiteurs, le ténor qui fait terreur à gauche. Quel final mes chers compatriotes, quel souffle, quel beuglement.

Il n’y a qu’un truc qui cloche dans ce spectacle. Quelqu’un pourrait d’ailleurs refaire aujourd’hui la célèbre remarque de Pierre Joxe parlant de Pierre Bérégovoy : « vous avez vu ses chaussettes? ». Et on pourrait ajouter, « et ses costumes, et ses cravates, et ses pompes… ».Un tube rap à venir mes chers lecteurs que je vais peut-être chanter sur le même ton dans mes meetings.

Et pour rester dans la même symbolique du titre je vous propose de lire une excellente analyse parue dans Les Echos hier que l’on doit à Yves-Thibault de Silguy. Je suis un peu jaloux. J’aimerais en effet pouvoir expliquer aussi clairement que lui la situation financière du pays et l’incidence prévisible des politiques proposées par les candidats à l’élection présidentielle.

A faire lire à tous les électeurs avant dimanche.  

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

RedArt 24/04/2012 08:57


Brrrrrrrrrrrrrrrr .... Sauvaitre le patron qui va faire mine de défendre le "vrai travail" le 1er mai .... (c'est quand la dernière fois
qu'il a bossé celui-là ?) ....


Mais ça bouge, ça bouge ....


1/ Stagnation du bloc de droite


En 2007, le bloc de la droite extrême et nationaliste se composait de quatre candidats : Nicolas Sarkozy (dont personne ne pouvait alors ignorer les penchants extrême-droitiers), Jean-Marie
Le Pen, Philippe de Villiers et Frédéric Nihous (Chasse, pêche, nature et traditions). Au total des voix : 16 522 245 électeurs.


En 2012, le bloc de droite se limitait à la confrontation UMP-FN, plus les suffrages recueillis par Nicolas Dupont-Aignan. 16 467 698 électeurs au total.


Soit une quasi stagnation entre 2007 et 2012 avec une déperdition limitée de 54 547 citoyens : -0,33%


2/ Forte baisse du bloc du centre


Le bloc du centre est composé des partis réformistes s’appuyant sur le système actuel (MoDem, Parti socialiste, Verts). Et s’apparentant également par la similitude de leurs projets.


En 2007, 16 896 897 électeurs. En 2012, les mêmes : 13 983 619 voix au total.


Soit une forte érosion de 2 913 278 âmes envolées : - 17,24%


3/ Hausse et fédération du bloc de gauche


En 2007, les quatre candidats de gauche antisystème (Arlette Laguillier, Marie-Georges Buffet, Olivier Besancenot, José Bové) réunissaient un bouquet éclaté de 3 176 714 électeurs.


En 2012, les trois candidats représentant cette mouvance (Jean-Luc Mélenchon, Philippe Poutou, Nathalie Arthaud) rassemblaient 4 491 749 voix. Avec pour fait marquant
une nette fédération de ce bloc autour du Front de Gauche.


--------------------------------------


Allez, Dani le brun va courrir derrière Marine LP ... ouaf, ouaf ... c'est vrai qu'avec l'immigration qu'il y a au Tatre vous aut' bons patrons français n'êtes plus en sécurité ... et
puis ces charges qui vous étranglent; et ces mosquées qui vont défigurer le paysage ...

Vinosse 23/04/2012 12:54


 


Tu as tort de faire ce lien avec la probable prise de pouvoir de la gauche.


Si des têtes vont rouler, ce ne seront pas celles-là !


Toi en premier qui aurais dû m'écouter quand je te disais que soutenir Sarko à l'aveugle finirait par te nuire ...


Ton pire ennemi est Marine le Pen qui ne rêve que de prendre la tête de la droite !!!