Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les enjeux des élections législatives dans la 2ème circonscription de la Charente.

Les résultats de l’élection présidentielle font apparaître que Nicolas Sarkozy avec 50,4% des voix devance de peu Ségolène Royal (49,6%) sur la 2ème circonscription de la Charente. Lorsque les élections législatives suivent de très près les élections présidentielles les électeurs ont tendance à confirmer le choix qu’ils ont fait quelques jours auparavant pour donner au nouveau président élu les moyens de mettre en œuvre sa politique. Si les premiers signes adressés aux électeurs par le président et son gouvernement correspondent aux attentes de ceux qui ont voté pour Nicolas Sarkozy il est très probable que la même cohérence se constate cette fois ci. Pour ce qui concerne la deuxième circonscription et compte tenu des candidats qui sollicitent le mandat nous nous orientons vers un choix droite gauche des plus classiques entre d’un côté à droite Jérôme Mouhot et Bertrand Sourisseau et de l’autre à gauche Maryline Reynaud. Je ne pense pas que le candidat Noël Belliot, labellisé Mouvement Démocrate, bénéficie de l’effet Bayrou sur notre circonscription. J’ai déjà dit l’extravagance qu’il y a selon moi à se présenter aux législatives en considérant qu’il n’y a pas lieu de dire à ses futurs électeurs pour qui l’on vote à la présidentielle. Je ne suis pas sûr non plus que les électeurs comprennent bien le rôle de force d’interposition ambigüe que le Mouvement Démocrate souhaite se donner à l’assemblée nationale entre la gauche et la droite. Pour le cas improbable mais forcément possible ou aucune majorité à l’assemblée ne pourrait se constituer sans l’appui des députés issus de ce MD on comprend l’incohérence démocratique qu’il y aurait à ce que ce soit un parti très minoritaire dans le pays qui dispose de fait du pouvoir de décision législatif ou de renversement du gouvernement. J’écoute en ce moment même sur I Télé Jean Louis Bourlanges, député européen UDF dont j’apprécie toujours les brillantes analyses dans L’esprit Public, l’émission de Philippe Meyer sur France Culture à laquelle il participe très régulièrement. Il n’est vraiment pas sûr d’être présent à l’assemblée constitutive du Mouvement Démocrate tant les conditions de préparation lui semblent discutables. Drôle de modernisation de la vie politique en effet que de procéder ainsi sans concertation et en prenant à contre-pied la quasi-totalité des élus de son groupe dont il ne semble s’être servi que pour sa stratégie strictement personnelle. Je crois qu’il est en train d’échouer. Enfin en politique c’est aussi quelquefois comme cela que naissent les plus grandes carrières et je devrais être plus prudent dans mon pronostic, mais tant pis.

Donc pour revenir à la deuxième circonscription je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de potentiel électoral pour Noël Belliot. Tout d’abord parce que son label ne fera pas recette, que sa notoriété en dehors de Cognac est quasi nulle et que son choix de cacher son positionnement politique personnel bien à droite ne le servira pas. Je ne dois pas être le seul que ce type de comportement de la part d’un candidat irrite fort.

Je n’ai pas l’impression non plus que les représentants des autres partis aient un fort potentiel électoral.

Je suis membre de l’UMP et je siège au comité départemental. Jérôme Mouhot a obtenu l’investiture du parti, je voterai donc pour lui au premier tour de l’élection. Bertrand Sourisseau également membre de l’UMP bien que n’ayant pas obtenu l’investiture a décidé de se présenter quand même à cette élection. Il a estimé comme de nombreux hommes politiques avant lui que les électeurs pouvaient le mettre en tête au premier tour. C’est aussi le raisonnement qu’avait tenu Jérôme Mouhot il y a cinq ans et chacun s’accorde à dire que s’il avait fait campagne plus tôt et plus vigoureusement il aurait pu arriver en tête et se maintenir au second tour. Je crois sincèrement qu’il y a lieu de considérer que cette situation doit être vue comme une chance en ce qu’elle permet de réunir plus d’électeurs au total lors du premier tour qui pourront se reporter au second sur le candidat qui aura fait le plus de voix. Mais pour cela la campagne appelle des comportements d’une dignité irréprochable de la part de chacun des deux candidats sous peine de favoriser la candidate concurrente au deuxième tour si l’un ou l’autre se trompe d’adversaire, ou de concurrent pour employer un vocabulaire plus approprié à la politique d’aujourd’hui. 

Il me semble indispensable qu’à compter de ce jour chacun des deux candidats s’emploie strictement à faire connaître ses motivations, ses convictions et ses engagements sans qu’à aucun moment ils ne se critiquent l’un l’autre. C’est un exercice plutôt difficile en politique et bien peu le réussissent. Compte tenu de ce qu’il est prévisible que ni l’un ni l’autre n’obtiendra le mandat s’il ne se conforme à cette règle ce sera une grande satisfaction pour cette circonscription de savoir si l’un ou l’autre est élu qu’ils auront eu ce talent rare de ne faire campagne que sur leurs convictions personnelles et la mise en avant de leurs talents respectifs.

Il faut absolument maintenant que l’un et l’autre ainsi que leurs militants fassent savoir chaque jour qu’ils apprécient cette concurrence et qu’ils se souhaitent bonne chance mutuellement. J’insiste très lourdement auprès des deux candidats mais il n’y a plus lieu aujourd’hui d’exprimer la moindre contestation de cette situation de concurrence pour le premier tour et j’attends que cela soit très clairement exprimé par l’un et l’autre des candidats de mon camp.   

Cela étant dit j’ai très envie maintenant d’entendre, ou de lire sur leur blog, les motivations des deux candidats et leur analyse de ce qui va et ce qui ne va pas en Charente et en France. Comme tous les deux sont des élus locaux j’aimerais aussi connaître leur analyse du fonctionnement de nos collectivités et les réformes qu’il y aurait lieu d’engager pour que la dépense publique soit plus efficace et permette ainsi de contribuer à la réduction de l’endettement du pays. Comme tous les électeurs j’ai très envie de comprendre la volonté réformatrice qui anime les candidats à la députation, leur histoire personnelle qui crédibilise ce qu’ils disent, les combats qu’ils ont envie de mener. J’ai envie de ressentir en quoi le destin de la circonscription sera modifié, en quoi les débats à l’assemblée seront plus riches et la loi mieux faite de par leur présence à l’assemblée.

 Et vous mes lecteurs de tous bords qu’attendez vous du député que vous allez choisir?

  

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Philippe B 12/05/2007 21:33

Il ya couleur et couleur ... Certains risquent d'etre surpris de se reveiller avec Anne, Hubert, Claude et Eric au Gouvernement! Le bleu apres avoir ressemblé de plus en plus à l'orange entre les deux tours semble pencher ces jours ci vers le rose!
James West, what do you think of a new nickname such as Boris восток

Kubilaï Khan 12/05/2007 21:17

http://www.delation-gouv.fr/index.php

james west 11/05/2007 22:16

Un député sans couleur, c'est quoi? Un ectoplasme!
Me font lamentablement rire tous ces sous-bayrou de campagne: c'est comme la poule de barbezieux qu'a même pas le label rouge.
Rien que du travail à façon, du travail au noir(ma poule...), rien qui vaille d'être pris au sérieux.

Philippe B 11/05/2007 18:00

"Et vous mes lecteurs de tous bords qu’attendez vous du député que vous allez choisir? "
J'attends du député que je vais choisir, non pas la couleur de sa carte et encore l'investiture de son parti. Mais une certaine proximité et une connaissance de la situation dans le Sud de la circonscription afin de défendre les problemes locaux (Hopital, N10, ...) au niveau national. Et bien sur de me faire comprendre les decisions prises au niveau de l'Assemblée Nationale et les consequences de celles-ci sur ma circonscription, mon activité, mes projets...

Arthémus Gordon 10/05/2007 21:16

Malek Boutih veut interdire les poids lourds sur la RN 10.

Faudra avant qu'il se débarasse des poids lourds du PS!