Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rupture tranquille.

Samedi dernier après la réception à l’hôtel de ville de Barbezieux en l’honneur de l’invité vedette du festival Cinémania, l’écrivain et maintenant réalisateur Bernard Werber, j’ai rejoint le cinéma le Club accompagné de Benoit Caurette, journaliste à la Charente Libre. Nous nous sommes ensuite retrouvés l’un à côté de l’autre dans la salle de cinéma pour assister à la projection du film, « Nos amis les terriens ». Depuis qu’il assure la couverture de l’actualité sur le secteur j’ai pu constater, avec amusement et inquiétude parfois, sa curiosité très vive et son questionnement efficace, un brin inquisiteur et provoquant qui ajoute encore à ses allures de Rouletabille. Il se trouve que j’apprécie ses articles qui témoignent d’une bonne plume et d’un professionnalisme certain. Après avoir parlé photographie et arboriculture je lui ai donc fait part des hypothèses que j’avais en tête pour mars 2008. Le off n’existe plus et c’est sans doute tant mieux. J’ai donc lu peu après dans le quotidien une brève qui faisait état fidèlement de mes interrogations sur le sujet. Est-ce une pure coïncidence ou y a-t-il une relation avec l’accélération de ma prise de décision prévue pour l’automne et survenue vendredi matin ? Sans doute y a-t-il un peu des deux. J’ai surtout fini par accepter ce que je sais déjà inconsciemment sans vouloir me l’avouer, peut-être pour me préserver encore la possibilité d’un choix différent.

Je me passionne pour ce que je fais à la présidence de la communauté de communes depuis février 2003 et tout naturellement j’y consacre beaucoup d’énergie et de temps. Je ressens aussi depuis quelques mois déjà que la poursuite de ce travail passe nécessairement par un engagement encore plus affirmé lors des élections municipales de mars 2008. C’est ainsi que j’ai pu envisager de constituer une liste à Barbezieux. Mais dans le même temps je codirige avec mes associés une entreprise arboricole et viticole qui se porte plutôt bien mais qui va devoir faire face à de nouvelles mutations importantes et sans doute de lourds investissements pour rester compétitive. Pour une petite entreprise les phases les plus délicates sont la création et la transmission et pour ce qui nous concerne nous devons dès maintenant organiser la pérennité de la notre, ce qui s’avère comme souvent particulièrement complexe à réaliser. J’ai sans doute voulu croire au fur et à mesure de l’avancement du projet communautaire que je pouvais assumer durablement et simultanément les deux missions. Je sais maintenant que ce ne serait pas possible et surtout très dangereux. C’est pourquoi je fais le choix difficile mais réaliste de renoncer à toute candidature aux élections de mars 2008. Dès lors que je me suis résolu à accepter cette perspective j’ai immédiatement pensé qu’il devenait indispensable de l’annoncer sans attendre pour que les futurs candidats soient informés. Je sais aussi que les douze mois qui nous séparent des élections peuvent se dérouler dans un climat plus tendu et plus fébrile entre les délégués en raison des enjeux. De très nombreux projets sont en cours de réalisation par la communauté et d’autres souhaités et prévus sont à peine commencés. En faisant clairement savoir que je ne suis candidat à rien j’espère que la communauté pourra ainsi bénéficier jusqu’au dernier jour du mandat d’un climat de travail apaisé et serein et qu’aucun retard ne sera pris qui pourrait être préjudiciable au développement du territoire communautaire. Parce que bien entendu j’ai l’intention, si les délégués continuent de m’accorder leur confiance, de continuer à travailler jusqu’à l’échéance  avec autant de foi et de ferveur que je le fais depuis le début, et je l’espère dans l’intérêt général, avec les vice-présidents, les élus et les agents de la communauté.                           

    

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

george de la jungle 17/05/2007 17:28

comment peut on dire que la messe est dite. l'ump veut avoir la main sur la france. mais que va t'il arrivé quand sarko aura l'assemblé????deja qu'il va nommé le gouvernement alors que c au premier ministre de le faire. Sarko cache bien son jeu. il est en train de faire un parti de tout bord. a ma connaissance, c'est bayrou qui voulait faire ca... des heures supp exonérés!!!ca veut rien dire, le chomage ne va pas baisser. vous pensez que les patrons vont comme moi vont embaucher alors qu'il peuvent se veanger des 35h et faire trimer leurs salariés!!! biensur vous allez me dire que le salarié a le choix.uthopie!!!la petite guerre que se livre mouhot et sourisseau est une raison de pouvoir, les memes idées divisés en deux; il est beau UMP. tient en parlant de ce parti, à l"origine RPR, la maison mere de Chirac: il n'y a pas de président mais un comité de direction car Sarko ne veut rien laisser, il veut tt les pouvoir et c ce qu'on va avoir si la droite passe aux législatives. maintenant je vais vous dire pour qui je vais voter comme au présidentiel, le centrisme. j'ai des idées de droite, le libéralisme est necessaire mais aussi des idées de gauches, le social n'est pas a exclure et chacun à le droit d'avoir une vie plaisante. l'équilibre est la. Noel belliot représente tout a fait ce mouvement démocrate. il a fait beaucoup de chose sur cognac avec les moyens qui lui on été donner, il a une bonne notoriété dans la région et il est loyale et ne retourne pas sa chemise a tout bout de champ. je pense également que la proportionnelle est necessaire. Non pas pour contrer à chaque réforme sarko mais simplement pour faire les meilleurs choix: le garde fou. j'appelle les gens de gauche, les gens de droite a voter pour une nouvelle vision et comme j'ai pu entendre aujourd'hui: il faut prendre des risques car la france ne doit plus rester immobile....

Daniel D 19/04/2007 22:53

C'était effectivement important que t'arrives enfin à d'envoyer ton message!

Une pierre de plus dans le petit jardin si bien entretenu de l'espoir de culture partagée en lieu et place du no man's land dépressif si cher aux habitants du sud charente...

séverine 19/04/2007 22:33

(la réponse est un peu tardive mais je réponds quand même..)
On aurait tendance à dire que "toutes bonnes choses ont une fin", mais est-ce vraiment un proverbe vérifiable?
Je pense, ou du moins j'ose espérer que ce qui anime les uns, animera les autres....
Malheureusement c'est davantage une propension individualiste qui caractérise l'Homme. Cette même propension est t-elle si spontanée aujourd'hui, qu'elle serait entrée sans bruit dans la sphère de notre inconscient? Je ne sais pas....
Mais ce que je sais par contre, et ce que j'ai pu examiner depuis que modestement je m'implique dans ce territoire, c'est qu'un homme investi avec coeur et naturel, a su donner et partager beaucoup, et peut-être même plus qu'on s'imagine...Et même si il fort important d'être en accord avec soi-même, même si la "rupture" se veut "tranquille", elle n'en est pas moins regrettable pour nous tous....
"Quand le chat est parti, les souris dansent" dit-on!? mais vont t-elles danser longtemps et aussi bien...
A voir!

Renaud 13/04/2007 04:13

Cher Daniel
tu sais bien que je suis toute l'année en vacances aux frais de la CC3b !
Pour ce qui est du contenu, j'espère que tu auras l'occasion de voir tout ça en 2008 !

Daniel D 12/04/2007 22:00

C'est quoi ce Portugal?
Des vacances au frais de la CC3B?

En tout cas ça intrigue le journaleux de CL qui s'esbaudit de découvrir que Vasco de Gama, au détour du détroit de Magellan, ne vague que sur les rouleaux déchainés de la mer( )de barbezieux.