Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ecoutez voir.

La presse s’est faite l’écho la semaine dernière du parti pris du président du conseil général de la Charente et de son homologue de la Haute Vienne , également députée, quant aux solutions à mettre en œuvre pour améliorer les conditions de circulation dans l’est du département. Tous les deux militent pour que l’Etat réalise au plus vite la mise à deux fois deux voies de la RN 141. Ils ne soutiennent pas notre proposition de concession autoroutière de Bordeaux à la Croisière qui permettrait en faisant payer le fret routier de finir simultanément les travaux sur la RN 10 et la RN 141 tout en créant une liaison entre Roumazières et La Croisière. De notre point de vue cette stratégie plus définitive permettrait pourtant aussi de justifier et d’accélérer la mise à deux fois deux voies entre Roumazières et Limoges tant attendue. Mais voilà selon Michel Boutant « on est foutu » si on s’engage dans cette voie et pour madame Perol Dumont c’est peut-être un bon projet mais il est un peu chimérique. Henri De Richemont m’a confirmé vendredi qu’il était aussi d’accord avec leur position et qu’il avait l’assurance du ministère que dans cinq ans les contournements principaux seraient réalisés. Ce n’est donc pas demain qu’en haut lieu on reconnaîtra l’existence du corridor européen de fret qui traverse notre département du sud vers l’est et les cartes nationales du réseau routier continueront d’occulter l’évidence. Je repense au silence gêné des deux experts du CETE Sud Ouest que nous avions rencontré lorsque j’en avais fait la remarque. Confolens selon cette carte est au milieu de nulle part et vraiment aucun trafic ne concerne cette partie du département. Ce ne sont donc pas nos élus départementaux qui dénonceront cette dramatique omission. J’ai aussi reçu une réponse à notre dossier noir de la RN 10 par les élus verts de Charente, Jean Yves Le Turdu et Patrick Fontanaud qui proposent une autre analyse et d’autres solutions plus radicales qui visent à freiner le développement du fret routier pour susciter d’autres formes plus durables pour le développement. Même si nous sommes sur ces questions dans des logiques et des choix très différents, j’apprécie qu’ils aient souhaité nous répondre et qu’ils soient ouverts au dialogue. J’espère que nous pourrons bientôt échanger avec eux de vive voix sur ce sujet.

 

Si je ne reviens pas sur l’annonce tapageuse dans la Charente libre de la vente supposée du château de Montchaude et démentie bien plus discrètement le lendemain, ce qui a surpris les lecteurs de ce blog semble t-il, quoi dire de plus de la semaine écoulée. Peut-être qu’au-delà de l’anecdote, la non invitation des élus de l’opposition du Conseil Régional aux vœux au personnel de la Présidente  est-elle révélatrice d’un trait de personnalité pour le moins discutable. La vie républicaine n’est pas son fort et les élus du peuple ne trouvent pas grâce à ses yeux. Il y a quelques années un slogan dangereux était repris bruyamment dans les manifs. C’était  « élections piège à cons ». Je me demande si au regard des tendances au pouvoir personnel da la candidate il ne serait pas prudent et judicieux de reprendre la formule pour dénoncer la démocratie participative selon madame Royal.

 

Bien heureusement il y a des sujets de grande satisfaction qui motivent pour porter des projets. Le travail de l’association Cinémania qui tenait son assemblée générale samedi soir en fait partie. La nécessité de la rénovation du cinéma ne serait pas la même si tout au long de l’année cette association ne militait pas pour donner envie de voir des films en salle et inciter à partager ensemble ce plaisir. Et puis il y a ciné lycée qui éduque et initie gaiement le jeune public et ça marche. Le cinéma se tourne aussi cers le centre social et un public qui ne franchit pas d’habitude les portes du cinéma. La programmation et le nombre de séances a permis une belle progression des entrées l’an passé. Dans ces conditions nous sommes impatients de la décision du Centre National du Cinéma le 1er mars pour pouvoir engager le plus rapidement possible les travaux.

 

Demain je participe à une réunion de l’assemblée des communautés de France consacrée aux ressources fiscales de l’intercommunalité et aux effets du plafonnement de la taxe professionnelle. Le lendemain c’est aux rencontres avec l’INRA à Avignon que je souhaite avec mes collègues arboriculteurs évoquer nos attentes en matière de recherche pour pouvoir maintenir une arboriculture en France économiquement viable et acceptée par nos concitoyens. Bonne semaine à tous.       

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Damien 25/01/2007 16:46

Allons, allons messieurs !!

Un peu de calme ! L'information de CL est de bonne qualité et appréciée de ces lecteurs.
L'important est de savoir si le "chateau" de Montchaude est aussi important pour noircir autant de papier.

Quel est l'enjeu ???

Damien

Daniel DURET 25/01/2007 07:56

C'est moi!!!!!

Au dos du Canard Enchainé, un article sur Hillary/Ségolène en fondu enchainé qui se termine par:
"Vive la Charente Libre"!

Vous voyez bien que y'en a qui pensent à vous!

Pas la peine de déprimer...

dominique farhi 24/01/2007 16:55

franchement une info d'une eventuelle transaction est-ce vraiment une info? meme si cela sera peut etre la transaction du siecle ? Coluche airait dit quand on n'en sait pas plus que ça on ferme sa gueule ;et qu'un journaliste se mette en colere parce qu'on le critique ,a qui ajoute-t'il de l'eau?

Daniel D 24/01/2007 07:58

Suis passé à Montchaude hier après-midi, on y enterrait quelqu'un! Un moment je crus que c'était un abbé Pierre ou Paul quelconque, mais non! Il s'agissait de l'ancien proprio du château!

Alors... enterrons... enterrons...

Daniel D 23/01/2007 20:35

Tout à fait d'accord avec les commentaires précédents: y'en a marre des pseudos tous plus ou moins crétins allant au pire de la prétention qui laisserait supposer que leur avis pourrait être péremptoire...
Ce mal est récurrent en basse charente où l'on considère les moulins à vent plus à même d'avoir opinion sur tout plutôt que d'offrir du grain à moudre.

Ça manque de Don Quichotte ici!