Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je vous souhaite tout le bonheur du monde.

 

 

Et que quelqu'un vous tende la main
Que votre chemin évite les bombes
Qu'il mène vers de calmes jardins….

Au moment de vous adresser tous mes meilleurs vœux pour l’année 2007 qui commence j’ai ces quelques vers de Sinsémilia en tête. Je pense aussi à cette scène de « Good morning Vietnam » ou l’on voit Robin Williams lorsqu’il salue le convoi des soldats qui partent au front. Avec un sourire qui masque mal une forte émotion contenue, il leur recommande de prendre bien soin d’eux.   Est-ce parce que je viens d’avoir 50 ans que je ressens plus fort qu’avant les dangers de la vie et du monde? Faudrait peut-être jamais s’arrêter et bien garder la tête dans le guidon pour pouvoir continuer d’avancer sans crainte. Je goûte pourtant ces courts instants de trêve que je vis au ralenti. Je ressens une bienveillance infinie pour le monde qui m’entoure et de la compassion vraie, pour tous ceux qui me sont chers bien sûr, mais aussi pour tous ceux dont la vie au quotidien n’est pas un chemin parsemé de roses.  

 

Quels vœux alors formuler pour 2007 et surtout comment permettre qu’ils se réalisent ?

Ce n’est pas par hasard si j’ai souhaité faire référence hier au blog de Jean Michel Billaut. Si j’évoque aussi Thomas Friedman pour son ouvrage qui s’intitule « la terre est plate, une brève histoire du 21ème siècle », cela participe de cette même préoccupation pour la révolution technologique en cours qui accélère la transformation du monde et bouscule nos vies et nos repères. Je commence aussi à comprendre ce qu’est ce monde 2.0 de l’information dont le milieu branché du cyberespace se gargarise. Ce que l’on sait déjà aujourd’hui avec certitude c’est que l’avenir appartient aux territoires et aux hommes qui bénéficieront de connexions numériques à haut débit. Parce que tout ce qui peut-être numérisé le sera (au risque de la délocalisation) et pour bénéficier des possibilités offertes, l’infrastructure de transport doit exister. A partir d’un terminal portable il est possible pour un individu 2.0 d’accéder à toute l’information du monde, aux livres, aux encyclopédies, à toute la musique, au cinéma, aux télévisions de la planète, aux internautes par le mail, la voix ou l’image et tout ça à des coûts de plus en plus bas. Du coin le plus reculé du monde desservi par le haut débit il est possible de participer à un net-meeting avec des participants répartis sur la planète avec tout le confort d’une réunion physique 1.0 d’avant. La dématérialisation des documents pour tous les échanges est aussi en marche et chaque individu peut communiquer avec tous les autres.

C’est une fantastique opportunité pour un développement nouveau moins consommateur d’énergie et de matières premières en ce qu’il limite les transports et réduit l’utilisation des supports physiques. Mais dans le même temps il induit une transformation profonde de nos organisations qui bouscule nos habitudes et nous met en compétition avec une population de travailleurs de plus en plus vaste. Cela nécessite en conséquence une adaptation et une mise à jour permanente de nos aptitudes et de notre relation au travail. Localement, je souhaite que l’on avance résolument sur le territoire des 3B vers une organisation administrative et un fonctionnement politique aussi 2.0 que possible en 2007(ou 2.007 pour adopter un calendrier révolutionnaire plus adapté au nouveau monde et aux gadgets technologiques qui vont avec). Je vous souhaite à tous d’aimer ce nouveau monde, de vous y adapter facilement et de vous y épanouir pleinement.  

A l’heure ou, à la veille d’échéances électorales importantes pour le pays, la tendance est plutôt à proposer de nouvelles lignes Maginot imaginaires pour nous protéger de la violence et de la rapidité des changements, je forme le vœu que nous regardions le monde et les réalités en face pour relever le défi de l’adaptation dont nous sommes bien évidemment capables.

 

Jacques Chirac a semble t-il repris à son compte ce soir lors de ses vœux aux français le droit au logement opposable qui permettrait aux sans abris de recourir aux tribunaux pour se voir attribuer un hébergement. Sur le site de Jean Michel Billaut vous trouverez une vidéo de la remise du prix Nobel de la paix à Muhammad Yunus et le discours qu’il a prononcé à Oslo à cette occasion. Il évoque les 145 millions d’habitants qui vivent sur ce minuscule territoire du Bengladesh. Pour imager la densité de la population de ce pays il indique que si toute la population du globe se concentrait sur les Etats-Unis la densité y serait encore bien moins élevée. Pour les pauvres sans abris la Grameen Bank fait des prêts de 300 euros (dont il dit avec humour que cela représente un bon diner pour deux en Norvège) pour qu’ils puissent avoir un toit. Le professeur d’économie qui a fondé le micro crédit sans garantie sur son expérience de la dignité des pauvres dit à l’assemblée que lorsqu’ils franchissent la porte de cette bien humble demeure dont ils ont pu se rendre acquéreur ils ont les yeux embués de larmes. Ils assument (98% de recouvrement) tous le remboursement du prêt qui leur a été consenti. Chacun connaît ce proverbe de la sagesse chinoise qui dit : « si tu donnes du poisson à celui qui a faim, il aura toujours faim. Si tu lui apprends à pêcher il n’aura plus jamais faim. » Je ne sais pas dans le détail comment on peut y parvenir mais je crois que nous devons avoir confiance en l’homme et plutôt permettre à chacun par l’éducation et la formation puis par le cheminement difficile de l’expérience du travail de devenir autonome. Aussi sévère et douloureuse que soit la voie du travail c’est la seule qui permette aux individus de tenir debout, de lutter et de réinventer chaque jour les valeurs qui fondent nos sociétés. Il est inacceptable qu’il y ait des sans abris dans notre pays et il faut un nombre suffisant de logements d’urgence pour les loger. Mais à trop parler de droits sans annoncer comment on va équilibrer les comptes du pays et améliorer notre organisation collective pour la rendre plus efficace j’ai peur que les résultats ne dépassent pas l’effet cosmétique d’une annonce de soir de réveillon.

 

Ce blog a un an et je suis moi-même surpris de l’avoir tenu assez régulièrement même si ça m’est toujours aussi difficile d’écrire. Je souhaite le poursuivre en 2007 et savoir vous intéresser pour que nos échanges soient plus fructueux encore.

 

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2.007.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

dominique 03/01/2007 10:15

bonne annee a troi bien sur et a toute ta famille ; et si yvonne avait raison? comme elle est toujours pleine de bon sens ça devrait etre vrai

yvonne 02/01/2007 11:20

ne vous tracassez pas, vous êtes qu'à la moitié de votre vie, à vous de la faire riche et construstive, et un homme politique est bon à partir de 50 ans... à vous de jouer maintenant.

poil à gratter 02/01/2007 10:12

Bon anniversaire pour ton demi-siècle, Daniel et excellente année à vous tous sur ce blog, pleine de commentaires constructifs bien sûr...

Aramis 01/01/2007 20:01

Tu Madiran tant...

laurence 01/01/2007 16:51

Pour démarrer cette nouvelle année, je tiens à vous faire partager ma joie. Hier j'ai été intronisée à Viella dans le Gers, "grand dignitaire" de la confrérie du Madiran.... trop top non??? manifestation émouvante et ambiance super sympa, très bons vins évidemment. Je vous conseille les 30 et 31 décembre à Viella...

Daniel.Sauvaitre 01/01/2007 17:01

Diantre! chapeau bas dame Laurence. Tous mes meilleurs voeux  pour la nouvelle égérie du Madiran.