Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Banzaï.

Pierre Richard, le président du groupe financier franco Belge Dexia (anciennement crédit local) m’a mis ce matin de bien meilleure humeur que n’aurait pu le faire son homonyme assurément bien moins drôle. Il est l’auteur d’un rapport tout à fait passionnant qui s’intitule « solidarité et performance, les enjeux de la maîtrise des dépenses publiques locales ». Ce banquier de 59 ans que l’on dit génial, adepte de la méditation mais colérique quand même, ancien fonctionnaire (il a travaillé auprès de Christian Bonnet puis de Valéry Giscard d’Estaing avant de devenir directeur des collectivités locales au ministère de l’intérieur, puis il a dirigé la caisse des dépôts et consignations avant de s’occuper du crédit local) a transformé une petite banque en groupe financier de dimension internationale. Autant dire qu’il a un peu d’autorité pour analyser l’organisation administrative et financière du pays et faire des propositions de réformes pertinentes. Il se s’en prive visiblement pas dans les 172 pages  (je n’ai lu pour l’instant que le résumé et les mots et phrases en caractères gras) décapantes dont on commence à parler dans la presse et chez les destinataires concernés. C’est bien en touchant aux règles de jeu, à l’organisation, aux méthodes et à la répartition des rôles que l’on peut améliorer significativement l’efficacité de la dépense publique. Je me demande si notre premier ministre qui se préoccupe d’améliorer le pouvoir d’achat des français ne serait pas mieux dans son rôle à piloter une grande réforme de ce type fondée sur les propositions de Richard plutôt qu’à organiser une grande conférence sur l’emploi et les salaires comme au siècle dernier. Mais c’est tellement plus agréable de demander aux autres de faire ce que l’on est bien infoutu de faire soi même.

Enfin la qualité de ce rapport et la personnalité de son auteur aideront sans doute à ce que ce travail ne soit pas trop vite enterré.

 

 

 

(Téléchargeable sur le site minefi.fr ou accessible en tapant le nom de son auteur et le titre du rapport sur Google))

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

laurence 16/12/2006 13:49

et gros bisous aux charentais, j'ai failli oublier!!!!! je file un mauvais coton!!!

laurence 16/12/2006 13:47

Le rapport de P. Richard est en effet super bon. Il ne se contente pas des éternels constats mais propose des solutions concrètes et possibles. Lisez le c'est passionnant, ici il fait un tabac. Pour ce qui est du pays SC, je tiens à dire que DS n'a jamais changé d'avis, (désolé cridamour mais tu te trompes) il le dit peut être différemment ou vous l'écoutez peut être davantage...ce qui serait une vraie bonne nouvelle... les subventions de la Région et du Département transitant par le pays doivent servir aux projets des cdc et non à financer une ingénierie conséquente. Sa proposition de faire financer l'ingénierie du pays à 100% par les cdc est une proposition intéressante. ET pour les cdc cela revient au même, elles paient de toutes façons les sommes demandées (directement ou sur la réserve, cela revient au même c'est toujours de l'argent qu'elles ont en moins sur les projets). Dans cette optique du financement de l'ingénierie par les cdc, les aides iront intégralement aux projets des cdc ce que DS a toujours demandé et les cdc seraient les véritables pilotes du pays par leur cotisation directe, les financeurs sont les décideurs, ce qu'à toujours demandé DS. Je trouve au contraire de cridamour que DS a une superbe constance dans ses positions, seule sa méthode pédagogique change!

daniel 14/12/2006 14:12

J'ai trouvé les paroles de "madame sardine", c'est pas ça je suppose, ton rapport?