Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bravo madame.

« C’est avec les résultats que les difficultés commencent ». J’aime beaucoup cette déclaration attribuée à François Mitterrand le soir de son élection le 10 mai 1981 dans l’avion qui le ramenait à Paris. Devant mon poste de télé ce soir elle me revient en boucle à l'esprit.

 

Au même moment où Nancy Pelosi est désignée présidente démocrate de la chambre des représentants des Etats-Unis Ségolène Royal est largement élue au premier tour des primaires au parti socialiste avec plus de 60% des suffrages. Elle devient ainsi la candidate du parti à l’élection présidentielle de 2007 et la première femme a approcher d'aussi près le poste.

Le général De Gaulle a voulu l’élection du Président de la République au suffrage universel parce qu’il pensait que seul le peuple était assez révolutionnaire pour faire des choix vraiment audacieux. Cette élection participe de cette réalité et confirme l'analyse.

J’écoute en ce moment même sur LCI la déclaration de la candidate depuis Melle. On la sent irradiée de bonheur, émue, jouant de son charme et de sa féminité mais aussi consciente des difficultés qui l’attendent avec l’appareil socialiste. François D’Orcival fait un parallèle qui me semble pertinent entre ce qu’elle dit et ce que disait Mitterrand à Château Chinon le 10 mai 1981. Vocabulaire, attitude, sentiment de ferveur populaire, tout y est.     

Claude Askolovitch, journaliste au Nouvel Observateur, toujours sur LCI fait une analyse assez rude des difficultés qui l’attendent maintenant pour rassembler les troupes du parti. Il me semble aussi qu’il y a lieu de penser aux difficultés qui attendent les socialistes qui vont devoir renoncer à certains de leurs repères idéologiques pendant la campagne qui s’annonce. Ça ne va pas se faire sans souffrance.

Si j’étais du camp de la gauche j’aurais voté pour Dominique Strauss Kahn. Nous allons savoir dans les semaines et les mois qui viennent si le choix au feeling des militants socialistes a été le bon.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Mauricette Boutentrain 18/11/2006 08:04

François "le joufflu" s'est endormi au moins quatre fois sur le "tas"! Est-ce à dire qu'il(elle) est confortable et doux ou que c'est la "bête" qui l'avait mordu et endormi de son venin...

Hin-hin...

loic BESSON 17/11/2006 23:15

ce qui est nouveau et pertinent, tant sur le plan culturel que politique, c'est qu'une femme puisse accéder aux plus hautes fonctions, et de plus, émanant du parti socialiste....... Et c'est un BIEN. Par contre, je crains que son programme ne respecte pas vraiment l'idéologie socialiste qu'elle est censée porter. Je ne suis pas convaincu, au regard de ses prises de position parfois très autoritaristes que les principes qu'elle a tant énoncées sur la démocratie participative soient toujours respectés

le p'ti nouveau 17/11/2006 21:52

Ce qui est réjouissant c'est le fait que les commentaires se réveillent sur ce blog, il peut être un véritable espace de débat. Le président étant quelqu'un qui veut écouter, cela ne peut-être que bénéfique à la collectivité.
Je suis tout à fait d'accord avec Laurence sur sa perception de la Ségolène, une tueuse en effet.
Mais j'ai malheureusement du mal à croire qu'elle puisse répondre à toutes les attentes que l'on devine au sein de notre société.
Et si les accointances "tendance tonton" qu'on lui porte ça et là se vérifiaient, j'ai bien peur que l'on ait à découvrir un bien mauvais côté de la tueuse...
Par contre si cette gachette lui servait à abattre tous les clanismes, toutes les habitudes, copinages et magouilles qui régissent les pouvoirs, alors là je dis oui à la tueuse !
Mais, pourquoi ne pas se laisser porter par l'idée simple qu'une femme pourrait voir les choses autrement ?

Comme au poker, pour voir...

un jeune 17/11/2006 21:12


Cette femme est brillante et déterminée. Elle incarne un changement radical et cultive les qualités des femmes d’honneur. Notre pays doit muter économiquement et socialement. Alors vive la femme qui induira ce changement et vive la France.
Merci d’avoir le courage de l’évoquer même si vous n’êtes pas du même bord politique. Doit-on rester figer à une étiquette ou encourager et respecter la différence et le changement…

Sego 17/11/2006 20:58

Il faut être aveugle et sourd pour ignorer l'envie de neuf qui anime aujourd'hui les Français, de gauche comme de droite… Les Français se raccrochent à la candidature d'une femme comme à une bouée de sauvetage…

Si les qualités d'un présidentiable sont d'abord l'honnêteté, l'ouverture au dialogue, l'intégrité, la fidélité aux convictions, le réalisme…Personne n'a dit que ces qualités-là étaient féminines...
Si les défauts d’un présidentiable sont l'incohérence entre le dit et le fait, la langue de bois, la focalisation sur les problèmes sans solutions, la bassesse/calomnie, le nombrilisme, la sur médiatisation…Personne n'a dit que ces défauts-là n'étaient pas féminins…

Les élections présidentielles, c'est du « Show business ». Celui qui aura l'approbation de la majorité sera celui qui saura plaire….