Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

4 B, la coopération s'élargit.

 

3BCL

 

Hier soir, à Plaisance, Jacques Chabot a présidé le dernier conseil communautaire des 3B avant l’installation au début de l’année 2012 de celui des 4B. Pour marquer l’évènement, il a souhaité la présence de tous les présidents et vice-présidents qui se sont succédés depuis la création de cette communauté de communes. Une belle initiative qui a permis à nombre d’entre les maires et délégués communautaires d’entendre une fois encore la voix si chère à notre territoire de Pierre Rémy Houssin. A l’heure où il est devenu si difficile de faire évoluer le périmètre trop petit de telle ou telle communauté de communes en Charente, chacun a vivement apprécié de l’entendre rappeler son implication pour que dès sa création, cette communauté de communes ait une ampleur suffisante afin qu’elle puisse se doter des équipements et des services nécessaires aux attentes de la population. 

Un diaporama a montré toutes les réalisations de notre communauté qui se sont succédées depuis sa création dans cette même salle de Plaisance en décembre 2005. Je suis heureux d’avoir pu être de l’aventure depuis le début et d’avoir eu la chance d’animer pendant cinq ans, intensément je crois, de 2003 à 2008, le travail communautaire.

Aujourd'hui encore, par la seule volonté des élus du territoire, la coopération va s’élargir avec la fusion entre les 3B et la communauté du Blanzacais. Si j’en crois ma lecture de la presse ce matin, une nouvelle phase d’apprentissage, sans doute un peu chahutée, pour cette coopération élargie va commencer dès janvier.

Heureusement, le secret de la réussite commence à être bien connu de la plupart d'entre nous. A chaque instant chacun doit se rappeler qu’il est, aux côtés des autres élus, courageusement et humblement au service du territoire et de ses habitants pour la mise en œuvre des projets conçus et décidés ensemble.

La réussite des 3B très bien présidée par Jacques Chabot permet de fonder les plus beaux espoirs envers les 4B qui se mettront au travail dès le début de la nouvelle année. 

Je vous ai recopié l'article de la Charente Libre qui relate cette belle soirée. Pour le lire cliquez ici.

Et puis la photo souvenir du président et des vice présidents de 2003 à 2008.

Pdt + VP 3 B 2004


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Mo 28/12/2011 16:52


Madame, avec tout le respect que je vous dois lire sous votre plume des propos aussi simplistes que kolkhoze pour résumer la pensée d’un individu est bien décevant et fait injure à la
perspicacité de votre esprit, perspicacité réelle au regard de la suite de votre propos.


 On ne peut pas attendre d’un élu qu’il fasse des miracles je vous l’accorde mais qu’au moins il fasse ce pour quoi il a été élu, ce qui je suis au regret de vous le dire ne
s’est pas fait sous les multiples mandats de monsieur Houssin. Parmi les grands projets qui se sont présentés à lui qu’à t-il défendu ? Vous parlez du rôle de facilitateur d’un élu de
l’activité économique mais c’est justement ce qu’il n’a pas fait. Comparez son action, sa défense de projets, avec celle d’un autre député, Félix Gaillard et vous comprendrez pourquoi je suis si
sévère avec son bilan. Qu’il soit de Droite ou de Gauche un élu à le devoir d’agir !


 Je vous rappelle également que Rémy Houssin n’était pas un simple élu : il était Maire, Député, Conseiller Général et Président du Conseil Général. Que de mandats pour un
si piètre résultat…

Alexandra Schreder 27/12/2011 22:01


@ Mo & Vinosse,


 


Il est frappant Messieurs, de constater que le dénie de démocratie se vérifie dans l’expression de vos soutiens du parti de gauche. La représentation majoritaire d’élus de droite à beau vous
déplaire, elle résulte belle et bien d’un processus démocratique. Déplorer la trop forte manifestation politique d’une direction c’est un peu comme regretter le manque d’eau un été de canicule.


 


Monsieur Pierre-Remy Houssin  qui « a laissé fermer la seule industrie d’importance de sa ville » aurait du faire quoi ? S’ingérer dans les
affaires privées des entreprises et créer des kolkhozes ! Malgré sa marque de prestige, la laiterie de Baîgnes était une usine à gaz, sa mauvaise gestion et la logique économique l’on
amenées à fermer ses portes. On peut le regretter mais c’est comme ça. Il faut être bien naïf pour croire qu’un élu, seul, à le pouvoir de faire des miracles. Les hommes politiques de terrain ne
sont que des leviers, des portes paroles qui, quand ils en ont le talent, peuvent insuffler un regain d’énergie chez ses administrés en recherchant des fonds et des subventions, en facilitant des
projets portés par des femmes et des hommes motivés. Le succès des entreprises repose sur la stratégie globale et le socle solide des employés qui aspirent à leurs réussites. Si une des deux
parties est défaillante, c’est l’échec assuré à terme.


La perle est dans cette phrase «  Dans ce métier on n'a pas le droit de faire le mauvais choix: c'est impardonnable. »  


Et bien j’espère que c’est de l’humour sinon cette affirmation est à vomir. Faire, c’est toujours s’exposer, prendre des risques et par conséquence souvent commettre des erreurs. Il n’y a que
ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas. A commenter, on ne s’expose pas, au pire on dit des sottises. Il est temps Messieurs, de passer à l’acte et de vous présenter pour découvrir les
joies de la démocratie et d’accepter le choix cruel des urnes. Une fois élus (si vos compétences et vos forces de convictions le permettent), vous apprécierez la simplicité du débat public et la
prise de décision évidente qui en découlera… Votre problème, c’est de penser que la vie est si « simple ». Il est intéressant de découvrir que des concepts despotiques flottent au
dessus de vos esprits pourtant si tolérants et humanistes et tellement ancré à gauche…


 

Mo 27/12/2011 14:24


Rien à rajouter aux propos de Vinosse, encore une fois tout est dit et avec la manière...

Vinosse 25/12/2011 14:05


Ne rien faire c'est un choix et choisir la vie politique pour le bien de ses administrés c'est choisir le meilleur pour eux, ce que PRH n'a pas fait.


Dans ce métier on n'a pas le droit de faire le mauvais choix: c'est impardonnable.


Mais il n'était pas seul, Françis Hardy l'a bien épaulé ...  Tous de l'UDR de l'époque !  Tous des conservateurs, tous de droite...


 


C'est simple !


 


 

Loïc 25/12/2011 09:22


Ceux qui ne font rien ne risquent pas de se tromper...