Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Kelowna Penticton.

Petite visite de Vancouver dimanche matin (photos) avant de prendre la route pour Kelowna où nous avions rendez vous avec Susan, Richard et Sam. Une première visite de verger commentée nous attendait, un peu en forme de gag compte tenu du public que nous formons et des commentaires pour touristes de notre guide native du Portugal, mariée en France à un de ses compatriotes et émigrée ensuite au Canada où elle a fait carrière chez l’arboriculteur qui nous reçoit.

Après cette introduction aussi drôle que décalée, Richard et Sam nous ont dressé avec beaucoup de clarté et de pertinence les enjeux de l’arboriculture en Colombie Britannique. La spéculation foncière sur les terrains agricoles à des fins résidentielles qui fait de l’arboriculture le plus souvent un hobby pour propriétaires rassurés par la valeur de leur patrimoine, l’influence du voisin américain qui dispose de tout l’espace nécessaire et qui ne badine pas avec son obsession de faire de l’argent, les prix de vente des pommes à la baisse, tout y est passé. Et puis le choix de Richard il y a vingt ans d’aller produire au Chili avec d’autres associés avec qui il dirige maintenant un immense verger sur une ferme de 2500 ha. Sam de son côté qui continue ici le métier avec passion et qui en plus dirige l’IFTA dont il est dans le même temps un administrateur. Un peu de vin lors du repas servi au restaurant « The Ridge » sur le site même du verger et la compréhension de la planète pomme vue de Kelowna devenait limpide dans sa complexité.

 

Ce matin, sous la pluie, ce qui est très rare ici et démontre la qualité d’organisation de ce voyage, nous avons visité deux vergers de très bonne tenue. Le premier planté à très haute densité (2.8 m entre rangs et 0.5 m entre les arbres) est du à Dave Sandher’s. Dave a quitté son Punjab natal il y a vingt ans pour le Canada où il s’est tapé des boulots pas faciles pour enfin trouver sa voie comme salarié chez un arboriculteur. Et depuis plus de dix ans il a crée son propre verger, qui fait l’admiration de ses collègues.

Une deuxième visite ce matin consacrée au très sympathique verger de la non moins sympathique madame Hogue. Donuts et café avant de rejoindre Summerland plus au sud pour un après midi de rencontre avec des chercheurs de la station nationale du même nom.

Ambrosia, Aurora ou Nicola, trois variétés que l’on retrouvera peut-être bientôt sur quelques étals en France et ailleurs. La première est issue d’un semis de hasard dont nous verrons demain l’arbre d’origine et les deux autres sont le résultat de croisements réalisés il y a près de vingt ans par David Lane, le prédécesseur de la dame qui est la breeder du centre aujourd’hui. J’étais venu en 1992 avec un ami pépiniériste pour rencontrer David Lane qui nous avait alors parlé de son programme d’hybridation de Gala par Splendour. Il faut au moins vingt ans quand on a de la chance pour qu’une variété issue d’un travail d’hybridation commence à se planter en verger. Les photos de dimanche après midi et de ce lundi sont visibles en cliquant ici.       

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 07/07/2009 08:10

Je vends une variété de framboisier récente et protégée,  qui vient de là-bas!Elle s'appelle MALAHAT, du nom d'une montagne sacrée où vivaient les indiens...