Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Et pour quelques euros de plus...

J’ai eu la confirmation de vive voix cet après midi par le secrétaire d’Etat aux transports, Dominique Bussereau, que le financement de la mise à deux fois deux voies du tronçon en site propre Reignac-Chevanceaux serait bien assuré dans le cadre du PDMI 2009-2013 (plan de développement et de modernisation des itinéraires). L’enveloppe allouée à la Charente par ce PDMI, à laquelle s’ajoute celle déjà débloquée dans le cadre du plan de relance, soit un total d’environ 190 M d’euros, est selon lui suffisante pour réaliser cette jonction et finir les travaux en cours sur la RN 10 au nord de Barbezieux ainsi que ceux de La Rochefoucauld et de Chabanais sur la RN 141. J’ai réitéré par deux fois la question pour être sûr d’avoir bien compris et j’ai obtenu par deux fois la même réponse. Quelques instants plus tard et devant un large public, Dominique Bussereau a redit que l’Etat s’engageait à achever seul la mise à deux fois deux voies de la RN 10 en Charente ainsi que les deux déviations sur la RN 141 avant fin 2013.

 

Après une phase de relative confiance, depuis quelques jours le doute s’était répandu en Charente quant au bouclage complet du financement par l’Etat de ces travaux qui sont depuis longtemps d’une urgence extrême. Hier matin encore, lors de l’assemblée générale des maires de Charente à Barbezieux, deux annonces en apparence contradictoires ont été faites, par Michel Boutant d’un côté et par le préfet de la Charente de l’autre. Le président du Conseil Général se félicitant de l’engagement financier de l’Etat obtenu grâce à l’union de tous les élus et le Préfet François Burdeyron confirmant le même engagement financier en volume mais en annonçant aussi que des réévaluations en cours faisaient apparaître des surcoûts de travaux qui nécessitent un abondement des collectivités territoriales, département et région, pour que tout puisse se terminer à l’échéance de 2013.

 

Les travaux sur les nationales en Charente, RN 10 et RN 141, ne se limitent évidemment pas à ceux couverts par le PDMI 2009-2013. L’achèvement complet de la mise aux normes des ces deux axes sera encore assez loin d’être réalisé à l’échéance du plan. Il restera encore des passages à niveau au nord d’Angoulême, des tronçons à deux voies sur la RN 141 aussi bien à l’ouest qu’à l’est d’Angoulême. C’est en ce sens qu’il faut percevoir l’invitation vigoureuse du Préfet envers les collectivités pour qu’elles abondent ce PDMI très favorable à la Charente.  Toutes les régions de France sont d’ailleurs sollicitées pour se joindre à l’Etat et augmenter de la sorte la quantité de travaux à réaliser pendant cette période.

 

A mon sens il ne fait aucun doute que les travaux sur les routes nationales doivent être assumés par l’Etat, comme il s’y est engagé lorsqu’il a rétrocédé une partie du réseau routier national aux départements et qu’il s’est gardé pour lui  les nationales au caractère pleinement et sans contestation possible national. D’autant plus que le leitmotiv de l’Etat à l’égard des collectivités, dans cette phase préparatoire à la loi de réforme de l’organisation territoriale du pays, consiste à répéter qu’il faut cesser les financements croisés et spécialiser les compétences à chaque échelon.


Cependant au regard du retard du développement économique de la Charente, lié en grande partie à un réseau routier national inadapté, il faut en effet se demander s’il ne serait pas stratégiquement opportun d’obtenir de la Région et du Département, qu’ils gonflent ensemble d’une quarantaine de million d’euros l’enveloppe de l’Etat pour aller plus loin dans l’investissement sur les routes de notre département avant 2013. Quitte à négocier dans le même temps, pour amortir l'emprunt, une part des recettes qui seront obtenues auprès du fret de marchandises lorque la taxe sur l'utilisation du réseau routier national sera instituée.  

 

Qu’en pensez-vous ?     

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Duncan 18/06/2009 22:03

Deuxième commentaire sur le même sujet. Je suis surpris qu'un ministre annonce de telles mesures en petit comité à un maire d'une petite commune du sud Charente. A moins qu'il ne l'ait annoncé au secrétaire départemental de l'UMP. Ce ne serait pas du clientélisme par hasard ?????

duncan 18/06/2009 22:00

Je ne crois pas à la taxe d'utilisation sur le réseau  routier. Le lobby du tout route montera vivement au créneau et devant les menaces de blocage de toute l'économie(avec les politiques de flux tendu tous le stocks sont sur les routes) la taxe sera abandonnée ou très peu significative. Alors pallier les carences de l'état en espérant d'hypothétiques rentrées me semble plutôt être une posture d'opposant à la majorité départementale .....

Vinosse 15/06/2009 12:20

Faire confiance à Bussereau ???????????