Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Teasing.

En 2009 le parlement engagera un travail de révision des lois bioéthiques. Depuis le 19 juin 2008 une mission d’information sur la révision de ces lois a été créée par la conférence des présidents.

Le site de l’assemblée nationale indique que « La mission d'information sur la révision des lois bioéthiques est chargée de dresser le bilan de l'application de la législation actuelle issue des lois du 29 juillet 1994 et de la loi du 6 août 2004 et de définir les problématiques éthiques et juridiques que posent les évolutions récentes des connaissances scientifiques. Ses travaux ont pour but de préparer la discussion de la nouvelle loi de bioéthique qui devra entrer en vigueur en 2011. Les nombreux domaines concernés par la réforme sont abordés à travers plusieurs cycles d'auditions qui portent en particulier sur l'assistance médicale à la procréation et le diagnostic prénatal, les droits de la personne et les caractéristiques génétiques, le don et l'utilisation des éléments et des produits du corps humain, les recherches sur l'embryon, les cellules souches et le clonage à fins thérapeutiques, les sciences émergentes telles que les neurosciences et les nano biotechnologies ».

 

L’euthanasie et le suicide assisté, la prise en charge des grands vieillards et des personnes handicapées ne font pas partie des sujets objets de la révision de ces lois en ce qu'ils sont traités par la loi Léonetti maintenue dans toutes ses dispositions.  

 

Corine Pelluchon, reignacaise d’exception connue des lecteurs de ce blog, publie un livre sur presque tous ces sujets intitulé « L’autonomie brisée. Bioéthique et philosophie » qui sortira en librairie le 7 janvier. (Cliquez ici pour lire la plaquette promotionnelle). Après avoir enseigné la bioéthique pendant un an à l’université de Boston elle est de retour en France et dispense des cours à l’université de Poitiers où elle est maître de conférences. Elle vient de me confirmer son accord pour animer une réunion débat sur la bioéthique que l’UMP souhaite organiser lorsque la discussion s’engagera à l’assemblée nationale. Vous serez les premiers informés de la date et du lieu de cette réunion. J’espère que nous réussirons à réunir un large public de toutes les sensibilités pour cette rencontre qui promet d’être passionnante.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 05/01/2009 09:01

Mon cher Jean, comme vous avez pu le constater, je ne lirai sûrement pas le dernier ouvrage de dame Pelluchon, d'abord parce qu'il ne m'est pas destiné, ensuite parce que je n'y comprendrais rien!On devine parfaitement que je ne peux jouer dans la cour des grands!Qu'à cela ne tienne et pour consoler la petite et ne pas l'empêcher de se rendre à l'invitation de Daniel, qu'elle sache que moi non plus je n'ai aucune envie de la rencontrer.Même rendu à la dernière des extrémités! 

Vinosse 04/01/2009 15:25

 “C’est le propre du génie de procéder par les idées les plus simples.”C. Péguy "nourrit" ça fait comme "pourrite" dans Titeuf! "Elle est toute pourrite!" 

PELLUCHON corine 04/01/2009 14:03

PS: pardon pour la faute 5 ème ligne avant la fin. Ce "t" à nourri n'a pas lieu d'être . Je devais être énervée par l'état d'esprit si méchant de la personne visée par mon texte. Merci à Daniel, dont le blog, toujours intéressant, mérite des échanges plus généreux. CP

PELLUCHON Corine 04/01/2009 13:51

Bonjour, je ne demande pas que la personne qui m'insulte et insulte mon travail s'excuse. Je lui rappelle qu'une 4 ème de couv. résume un texte de plus de 900 000 signes, texte qui a été nourrit de beaucoup de visites dans les hôpitaux et que, lorsque je m'exprime, en général, qu'il s'agisse des cours ou conférences faites devant des professionnels de la santé, on ne me reproche pas d'être incompréhensible. Ce qui prouve que je sais faire mon travail et que je n'ai pas besoin de l'avis d'un individu mal intentionné qui veut saper un travail avant même que ce derneir ne devienne public. Mais, à ceux qui jugent avant de lire,est-il nécessaire de s'adresser? Le mauvais esprit, la critique sont si faciles. Et il est vrai que les personnes mal intentionnées n'hésitent jamais à se faire entendre. Personnellement, j'espère ne jamais croiser l'auteur malheureux de cette critique qui tient du préjugé. D'ailleurs, de quoi d'autre pourrait-il être l'auteur?

Robur 04/01/2009 12:23

Pousse café