Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La patine en plus.

Ce soir à Chantillac, 80 élus étaient réunis à l’invitation du président de la communauté de communes des 3B pour débattre de l’avancement prévisionnel des travaux  sur le tronçon encore à deux voies de la RN10 entre Reignac et Chevanceaux.

En présence du sous préfet de Cognac, du président du conseil général et sénateur Michel Boutant, des députés Jean Claude Viollet et Marilyne Reynaud et de la sénatrice Nicole Bonnefoy, les conseillers généraux, les maires et les conseillers municipaux issus du Sud Charente ont décidé à l’unanimité de soutenir la demande d’une rencontre avec le premier ministre portée par Michel Boutant et de délibérer dans les communes pour exiger que la mise à deux fois deux voies du tronçon Reignac Chevanceaux soit financée dès maintenant. Une troisième décision a été prise à l’unanimité pour garantir l’efficacité de la démarche. Il s’agit bien sûr du blocage de la RN10. C’est ce que le président Jacques Chabot a d’ailleurs appelé « la patine en plus », reprenant l’expression utilisée juste avant par le Sous préfet.

Plus de deux ans après la publication du dossier noir de la RN10 par la communauté de communes des 3B, dont je pensais qu'il permettrait d'éviter le blocage de la route, cette réunion à Chantillac a permis de vérifier que l’exaspération était à son comble dans le Sud Charente et que ceux qui souhaitaient une action forte avaient raison contre moi. Grâce à cette action choc, si l’Etat hiérarchise enfin objectivement les priorités pour les plans de développement et de modernisation des itinéraires, nul doute que la nationale 10 figurera enfin très largement en tête de liste.

 

Le blocage c’est pour très bientôt, mais la date n’a pas encore été communiquée. Tenez-vous prêt.  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Loïc 16/12/2008 11:57

Afin de se faire entendre, le blocage doit concerner l'ensemble de la population et pas simplement les élus. Et pour permettre au sous préfet de rester au chaud dans sa préfecture (comme il nous a fait comprendre hier), un blocage au niveau de chantillac et Bors de Baignes peut entraîner une déviation vers Jonzac (cas habituel quand il y a un problème sur la N 10) puis vers Cognac (si nous faisons comprendre à la gendarmerie que barbezieux ne sera pas accessible aux camions).

Vinosse 16/12/2008 10:41

On a plutôt l'impression qu'au sujet de l'action directe, ça "patine" un peu beaucoup!