Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Zone interdite.

J’imagine que le nouvel accident mortel intervenu ce week-end à Touvérac sur la RN10 ne suffira pas à modifier l’analyse rassurante du préfet sur la relative sécurité de cette route au regard du réseau secondaire charentais. En fait si l’on en croit la communication officielle il ne s’agit que d’une insécurité ressentie que les statistiques ne corroborent pas. J’ai la terrible impression que nous userons en Charente de toutes les argumentations les plus scabreuses et les plus tordues pour éviter de soutenir la seule solution sensée qui consiste à adapter la route au trafic qu’elle reçoit. A l’heure des économies d’énergies et des objectifs de réduction des émissions de gaz carbonique on envisage encore sans rire de proposer des allongements de parcours aux transporteurs pour différer les travaux. On laisse croire aussi que d’autres types de transport par le rail ou la mer doivent se substituer à terme aux norias de poids lourds d’aujourd’hui sans préciser que même si la faisabilité était démontrée des dizaines d’années et des investissements autrement considérables que quelques tonnes de bitumes seraient nécessaires pour alléger le trafic actuel.

 

Compte tenu des réactions spontanées de la population je me demande parfois s’il ne serait pas plus payant (excuses moi Nicolas E) de soutenir une sorte d’arrêté départemental illégal mais légitime (la RN10 est comme son nom l’indique une route nationale, mais jusqu’à aujourd’hui largement cofinancée par le département) du type de celui pris par le conseil général de la Haute Vienne qui interdirait complètement le trafic poids-lourd de transit pour des raisons évidentes de sécurité en Charente jusqu’à la mise en conformité de notre réseau routier. Il s’ensuivrait un tel bordel sur le réseau routier voisin que je suis sûr que le problème serait enfin appréhendé différemment en haut lieu. Peut-être s’apercevrait-on enfin de la nécessité géographique du corridor européen de fret en Charente.

 

J’ai regardé avec beaucoup d’intérêt le premier reportage vidéo réalisé par Charente Libre, à l’initiative de Richard Tallet, sur l’enfer de la RN10. D’autres reportages vont suivre. Je vous invite à aller sur le site de CL (google Charente Libre) pour regarder le beau travail accompli. Je me dis aussi que des médias nationaux en quête de sujets chocs pourraient être intéressés par ces vidéos. Ce qui permettrait concrètement à CL d’amortir son investissement et à la cause de cette route de progresser très rapidement.

 

De votre point de vue quelles sont les actions concrètes qu’il faudrait engager pour sortir par le haut de l’enfer que nous vivons ?

    

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 22/10/2008 16:41

Et si le sage a le cul qui gratte, comment qu'on le reconnait?Bin, en lui sentant le doigt!Comme quoi, dans la pratique, il est bon de savoir où se trouve le doigt du sage, pendant qu'il vous fait de grandes démonstrations! 

John L 22/10/2008 13:09

Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt...Le raisonnement à court terme, ce n'est pas de la politique !

Vinosse 22/10/2008 08:57

MO:T'as un fefeu sous le doigt! 

Mo 21/10/2008 19:32

A Charlotte,
Comme le disait les noirs afro américains dans les années 70 (les pacifistes bien-sûr, pas les blacks panthers ) : « black is beautifful »

Mo 21/10/2008 19:15


C’est assez déconcertant de me dire que je suis entièrement d’accord avec toi sur l’utilisation de la RN 10. J’ai beau relire ton article, je n’aurai rien à  ajouter de plus à tes propos. Comme quoi, comme le disait Jean, lorsque nous sommes de bonne volonté l’intérêt commun peut progresser, … c’est d’ailleurs le principe des partis progressistes (de Gauche de préférence).Il reste que comme le suggère John, le ferroutage est la solution (à condition que les locomotives ne tournent pas au diésel).