Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cinéma le Club au paradis.

Michel Fauré, l’ami grâce auquel Jacques Perrin a pu être présent à Barbezieux vendredi soir, disait hier avant la projection du film « le petit lieutenant » au cinéma le Club: « j’aime voir des salles de cinéma pleines de spectateurs ». Et nous donc! Quelle satisfaction de voir deux soirs de suite autant de public au rendez-vous proposé par Cinémania. La motivation des élus des communes pour réussir la rénovation et l’agrandissement du cinéma est d’autant plus forte qu’ici à Barbezieux un large public manifeste par sa présence son attachement à la diffusion des films en salle. Les membres de Cinémania autour de Christine ont su communiquer leur passion du cinéma et intéresser, au fil des animations qu’ils proposent, très au delà du groupe des fidèles du premier jour. L’enthousiasme est communicatif et fédérateur. Jour après jour un réseau s’est tissé et de plus en plus de personnes ont envie de faire se réunir au cinéma le Club les amoureux du septième art pour regarder ensemble des films. La convivialité qui grandit développe un sentiment d’appartenance du public du Club à son cinéma. C’est là le bien le plus précieux qui justifie que la collectivité investisse pour répondre aux attentes de qualité et de confort du public et permettre ainsi d’augmenter encore la fréquentation des salles obscures. Ciné lycée participe aussi avec une belle originalité à la découverte de la nécessité de voir le cinéma en salle pour les jeunes. Ils avaient belle allure les lycéens autour de Brigitte Gauneau hier soir, après la présentation du court métrage « regards » qu’ils ont réalisé ensemble. Et puis dans le rôle de Salvatore pour notre Cinéma Paradiso nous avons maintenant Olivier Renoir dont on ressent l’amour du cinéma au travers de sa programmation éclectique pour le plus large public possible. Des cinéphiles Art et Essai en passant par les amateurs de divertissement, qui en foule sont venus voir « les bronzés », jusqu’aux Pitchoun’s qui sont de plus en plus nombreux aux séances qui leurs sont destinées.

Comment évoquer maintenant ce moment de bonheur infini, après l’excellent film « Victor Schoelcher », quand Michel Fauré et Jacques Perrin, accueillis par Patrick et questionnés par Fabien nous ont fait ressentir avec des mots simples la passion qui les anime. Dans les années 70 le slogan pour la promotion du cinéma c’était « quand on aime la vie on va au cinéma ». Vendredi soir c’était « quand on aime la vie on est humble et on fait du cinéma ». 

Je pensais à un message de la bible, que je ne lis pas mais dont un aphorisme est longuement commenté par le philosophe André Conte Sponville que j’apprécie : « aime et fais ce que tu veux ». Ca y tendait…

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

daniel 13/04/2006 21:01

Y'a la queue ce soir sur la 10...
Une queue interminable...
Un moment j'ai cru que tu t'étais couché seul sur le goudron, au niveau du tastet...

C'est impressionnant cette file de camions qui ne peut avancer...

Je reste persuadé que c'est le seul moyen de pression efficace capable de mettre une partie de l'Europe à pied et ainsi faire comprendre aux décideurs qu'il y a urgence à terminer la mise à quatre voies d'une artère vitale à une société qui se prétend mondialisée...

A moins que la "Voie Verte", réservée aux pédalos, ne soit plus alors que la dernière des solutions...

laurence 13/04/2006 16:57

vraiment très jolies ces photos et quelle excellente idée!! ici tous les pommiers sont déjà en fleurs, tout en blanc et rose, c'est magnifique

daniel 12/04/2006 21:05

Tu rigoles Isa!
Y'a un principe particulièrement fort dans les vergers tastéïens(néologisme rappelant la roche tarpéïenne: fardeau sans cesse supporté à bout de bras) c'est qu'il ne puisse jamais y être observé la moindre trace de tavelure ni le moindre puceron lanigère...
Pour ce dernier il faudrait pour le reconnaitre, faire une inspection des racines sur pied, ce qui n'est pas imaginable...

Dans le diaporama, y'a pratiquement aucune chance d'y voir figurer le moindre dommage occasionné par ces ravageurs-là...

Ca ferait trop mauvais effet...

isa 12/04/2006 16:56

Trés bonne idée ce diaporama de vergers......si ce n'est que j'appréhendes maintenant la photo de la première tâche de tavelure ou du foyer de puceron! 
 

daniel 12/04/2006 08:28

Y'a que moi sur ce blog... Pfff... Y'en a qui vont encore ricaner...

Elle est pas mal la photo des bougies...

Si j'ai pas trop la flemme je vais faire les 200m jusqu'à tes cerisiers voir si elles brûlent encore...

L'a pas dû geler ce matin...

Parler du temps voilà qui fait le principal des conversations... On peut pas toujours chercher à savoir si on a en soi, une opinion sur tout et n'importe quoi!