Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Wesh wesh?

Le cataclysme dans le système financier américain a des effets inattendus. Les analyses et les échanges d’arguments sur ce blog sont ainsi vivement stimulés par la déconfiture des établissements financiers les plus prestigieux de la planète. Comme toutes les catastrophes, celle-ci aussi a donc quelques effets positifs. Merci à Jean d’assurer le débat avec John L et Jacques M et Daniel D. Il n’est pas si facile de se mesurer à nos trois brillants intellectuels de gauche.

 

Il est beaucoup fait référence dans les échanges au discours de Toulon du président de la république. Il me semble utile de disposer du texte pour éviter de faire dire au président autre chose que ce qu’il a dit ou de ne percevoir que ce que les médias en ont retenu. Je vous propose pour cela le téléchargement du texte presque complet publié dans le Monde daté du 27 septembre.

 

Il y a quelques jours, dans les Echos, Paul Fabra rappelait que la débandade de la finance américaine s’expliquait aussi par l’abandon du principe fondamental du capitalisme qui stipule que le développement des entreprises se fonde sur l’accumulation de capital et de fonds propres. Hier dans le Figaro c’est Dominique Strauss Kahn qui le premier renonce au terme régulation, aux consonances ambigües en français, pour utiliser plus justement celui de réglementation et rappeler le rôle de l’Etat dans la marche de l’économie.

Et puis comme président du FMI il rappelle aussi à la France que les difficultés du moment et à venir ne justifient aucunement le recours plus accentué au déficit budgétaire déjà abyssal. On est loin des fantasmes sur la possibilité d’une autre économie rêvée beaucoup à gauche et un peu à droite.   

 

Le système est en crise mais il n’y a pas de système de rechange fondamentalement alternatif. Le capitalisme et le marché sont évidemment toujours d’actualité. En revanche c’est à l’Etat, aux Etats,  au pouvoir politique, de définir des règles du jeu meilleures que celles en vigueur pour que les marchés fonctionnent mieux et ne se fassent pas dépasser  par trop de créativité en mathématiques financières par quelques génies dangereux. La remise sur les rails du système va prendre du temps et pendant ce temps l’économie tournera sans doute au ralenti. Pour les soutiers de l’économie réelle que nous sommes, ce sera forcément une nouvelle passe difficile.   

   

Le Monde de cet après midi publie le point de vue de six économistes sur la crise financière et une tribune de Jean Pisany Ferry. Plutôt de continuer une analyse trop sommaire pour être convaincante je vous propose de les lire.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 12/10/2008 09:31

Balladur sur Europe 1:  Il faut nationaliser les banques!Véridique! ________________Vinosse sur le blog: Il faut augmenter les salaires et les rémunérations ! Ces derniers temps, le seul endroit où le pouvoir s'est retrouvé à puiser de l'argent: dans les réserves des moyens pauvres  !!!Pas dans le virtuel boursier ni dans l'emprunt d'état, dans notre poche!Alors en bon gouvernant, continuons de faire qu'elles soient encore  pleines(euphémisme!), rétablissons le niveau de revenu de la masse populaire! Elle seule est encore capable de faire de vraies économies!Et de faire marcher la machine économique. 

Le Grand Kapital 11/10/2008 10:54

Money ????????????What is money ???????????? 

Vinosse 10/10/2008 20:54

Jacques:  Attali vient de pronostiquer 30 ans de croissance sur la 2...Alors pourquoi voir les choses tout en noir? 

loïc 10/10/2008 18:44

Merci pour la réponse.

Jacques Mikulovic 10/10/2008 17:39

Ce matin et pas n'importe qui, Mr Pebereau ancien grand patron, annonce qu'il faut (qu'il y aura) une révolution dans la mesure ou les cadres actuels sont pressés et maltraités à l'image de la bourgeoisie pendant la monarchie... ils vont faire la révolution... Heureusement que ce n'est pas un mec de gauche qui le dit il aurait droit à des considérations misérables de la part des grands moralistes du capitalisme... Sarko en tête.Mon avis, on va vers une recession, puis probablement vers une guerre car il va à la fois faloir faire partir en fumée le capital dormant dans les armes... une bonne guerre conventionnelle contre l'Iran pour commencer... (via les USA) la suite ne se maîtrise pas mais il y aura enfin un bouc émissaire trouvé, un ennemi commun pour faire une union nationale (libérale mondiale), cela masquera encore un temps les défauts structurels de notre système dont personne ne peut imaginer d'alternatives et participera à une forme de relance économique...C'est très pessimiste, mais très vraisembable (malheureusement). D'autres alternatives sont possibles mais pour cela il faut un vrai programme national, européen, mondial, mais les gens ne sont pas prêts et les partageurs encore trop peu nombreux.Quoi qu'il arrive les plus aisés s'en sortiront toujours... et les opportunistes de gauche cohabiteront toujours aisement avec la droite... en critiquant tant l'une que l'autre. Notre système politique est encore plus à bout que notre système économique, nous devons entrer dans l'ère du métissage (culutrel, intellectuel, économique) mais c'est pas avec Hortefeux qu'on y arriviera Le reste je vais le démontrer sur un autre blog... n'ayant trop peul'occasion de venir débattre avec vous.