Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le jour d'après.

Les grands électeurs appelés à choisir hier les deux sénateurs de notre département étaient majoritairement de gauche et ils ont élu les deux candidats du parti socialiste, Nicole Bonnefoy et Michel Boutant. A l’heure du verdict, les applaudissements et les vivats ont fusé dans les rangs des vainqueurs tandis que les perdants ont fait grise mine et sont restés silencieux. Il a aussi fait très beau. Finalement tout s’est déroulé très normalement pour cette journée d’élections.

Les six parlementaires de la Charente sont maintenant socialistes, le conseil général et le conseil régional sont à gauche tout comme les villes d’Angoulême et de Cognac plus un bon nombre d’autres petites villes et communes. Je trouve que dans ce contexte le défi de la reconquête devient vraiment très intéressant. Il est en effet difficile d’imaginer une configuration départementale plus disproportionnée entre la gauche et la droite. Mais cette situation extrême offre paradoxalement l’opportunité de refonder complètement une stratégie pour reconquérir à terme la confiance des Charentais. Ce sera long et difficile et c’est dès maintenant que ceux qui, comme moi, ont envie de réussir le plus tôt possible l’alternance, doivent se réunir et s’engager pour y travailler collectivement.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 25/09/2008 09:33

A Jacques...Morgan n'existe pas, c'est juste le Kop du virage droit des supporters de l'UMP de Cognac!Ils savent que brailler, et c'est pour ça qu'il mettent du rouge!La droite a perdu les élections?Alors faisons comme elle le ferait à notre place: "Malheur aux vaincus!"  Pas d'état d'âme à avoir, surtout en lisant le texte guerrier ci-dessous mis en rouge!Soyons pragmatiques, faisons NOTRE politique, avec eux ou SANS eux. Nous avons tous les deux de l'amitié pour Daniel S., mais de là à demander conseil à la droite charentaise!!!!Elle a la fusée Tintin, et ces derniers temps les électeurs ont trouvé le moyen d'y mettre le feu aux poudres! Direction le Trou Noir! 

Jacques Mikulovic 23/09/2008 19:38

Et si Morgan savait que les socialistes n'aspirent finalement à rien d'autre qu'à réussir les objectifs qu'elle souhaite pour le bonheur des Charentais et le dynamiqme de la Charente et de ses villes...Elle ne doit pas oublier que la droite à toujours diriger Cognac, qu'Angoulême l'a été un bon moment avant que le CG n'est à gauche (tendance DSK) que depuis 3 ans... et donc que sa gestion ne doit pas être tout à fait responsable d'une discription sous-jacente aussi cataclismique !!Alors pourquoi la reconquête ? réellement pour l'intérêt de la population?  ou simplement pour le POUVOIR ?Même question à Daniel.Il faut peut-être profiter de cette situation pour travailler ensemble dans l'intérêt de tous et non seulement de la logique partisane que chacun est enclin à déplorer... c'est parfois plus facile à concevoir quand on tient le manche peut-être ?

Chrystel 23/09/2008 12:42

Bonjour Daniel,Juste un petit message pour vous exprimer ma joie de vous avoir rencontré, et que malgré la tristesse actuelle, je ne veux plus renoncer aujourd'hui.A très bientôt

Morgan 22/09/2008 20:17

M.BOUTANT et Mme BONNEFOY viennent d'être élus au Sénat. Nous avons  perdu notre département. Il ne sert à rien d'incriminer le climat politique national, de désigner des coupables.
 L'échec est là, collectif. Et nul espoir à entrevoir pour 2014 si nous ne prenons pas en compte une réalité incontournable : la sociologie de notre CHARENTE a profondément évolué.
 
Or, de toute évidence, nous n'avons pas su renouveler suffisamment nos équipes. Nous ne nous sommes pas suffisamment adaptés à un électorat qui s'intéresse à la politique autrement. Surtout, nous n'avons pas su coller à ses préoccupations, qui sont avant tout sociétales : la qualité de la vie, la sociabilité, la culture, l'environnement...
De cette défaite doit naître un sursaut.
Soutenant le président de la République, il faut relever le défi de reconquérir notre Département dans six ans. En bâtissant un programme de rupture qui réponde aux nouvelles aspirations des Charentaises et des Charentais et permette de faire émerger dans chaque circonscription une nouvelle génération politique.
 
Nous voulons que nos villes redeviennent des villes dynamiques, créatives et inventives, qui renouent avec le goût de l'aventure et de l'audace.
Incarnons une droite moderne, en phase avec la sociologie charentaise. Car il n'y a pas de fatalité à l'échec pour la droite charentaise. Il ne peut pas, non plus, y avoir de résignation possible. Notre objectif est donc simple : reconquérir petit à petit la CHARENTE.En avant Président !Morgan COGNAC

roy 22/09/2008 18:12

pour rebondir a cette situation dramatique de l'UMP CHARENTE, il faudrai vraiment occuper le terrain meme avec les socialistes et etre present aux prochaines échéances.fidele a l'UMP et à vous cher président. trés cordialement