Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sinécure.

Je ne peux que féliciter les commentateurs qui ont planché sur le devoir de vacance proposé dans l’article précédent. Je suis proche (et pratiquant) de leur position au regard du salaire minimum. En revanche le débat pourrait se poursuivre sur le niveau auquel il doit être et comment il doit être réévalué pour atteindre la fonction qu’on lui assigne. 

Daniel D semble avoir abaissé le seuil de l’appréciation du diffamatoire à son encontre en réaction à un autre commentaire qui m’a semblé plutôt anodin et dérisoire. IP 28.249.74.18. Pas de problème de transparence de ma part sur l’identité IP des commentateurs. Mais je ne sais vraiment pas très bien ce que l’on peut faire avec. De nombreux ordinateurs n’ont pas d’IP fixe et reçoivent une nouvelle adresse à chaque connexion.

J’invite Daniel D, nouvellement sensibilisé aux amabilités, à lire l’article consacré à Charlie Hebdo dans le Monde de cet après midi. Il me semble que l’affaire Siné est utilement expliquée. A la lecture de l’article je me disais aussi que le gouvernement devrait auditer finement ce journal qui semble avoir trouvé le truc qui permet de garder au travail des équipes très longtemps après que les travailleurs aient généralement souhaités prendre leur retraite. Compte tenu du nombre de personnes qui s’émeuvent du licenciement d’un salarié de 79 ans je me dis que Xavier Bertrand nous a sans doute bluffé en nous faisant croire que l’opinion n’était pas favorable à l’allongement de la durée de cotisation pour une retraite pleine.

 

Je mets en téléchargement deux bonnes feuilles du week-end dernier. Alexandre Adler dans le Figaro et de la pure provocation ici, Claude Allègre dans le Point.

 

Je me suis aussi plongé dans la lecture ce week-end d’un essai de 1959 intitulé « le style du général » écrit par Jean François Revel et réédité par lui en 1988. A l’occasion de cette réédition l’auteur a rédigé une nouvelle préface : « De la légende vivante au mythe posthume ». Je me suis intéressé trop tardivement à Revel. Je l’apprécie au plus haut point. Dans ces deux textes écrits à 30 ans d’intervalle il se livre à une analyse sans complaisance de De Gaulle auquel il ne reconnaît réellement ni vision, ni compréhension très fine du monde dans lequel il vivait. En revanche il sait exprimer ce qui a été la force du Général, qui reconnaît-il ne s’est heureusement pas toujours trompé, ce sont le courage et l’action. Des qualités nous dit-il que l’on rencontre peu chez les hommes politiques qui se préoccupent plus de conquérir le pouvoir que de changer le monde quand ils l’acquièrent. Un passage consacré à la constitution de 1958 et à l’ajout de 1962 me semble être plus d’actualité que jamais. Revel se livre à une critique très sévère de cette constitution qui donne plus de pouvoir à notre président de la république que n’en ont les dirigeants des autres démocraties. Passionnant cet auteur libéral. Je vais me plonger dans ses mémoires (« le voleur dans la maison vide ») qui attendent dans ma bibliothèque depuis trop longtemps.

 

Bon tout ça pour vous dire que je vais devoir m’absenter de ce blog quelques jours. Un examen de routine la semaine dernière a un peu chamboulé tous mes plans. Je dois me faire sortir une saloperie du ventre après demain. Pour me rassurer mon chirurgien me dit que je vais en cure. Rien de bon, mais pas insurmontable du tout si l’on en croit les images. A bientôt.   

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 07/08/2008 14:24

On m'a dit que tu avais repris le tripotage de ton Blackberry!On ne devrait pas trop attendre pour ce qui est du PC portable!A moins que l'HP n'ait pas le wifi...Allez, ça baigne! 

laurence 04/08/2008 09:22

je rentre de vacances ce jour, j'espère que vous avez depuis cet article détruit la saloperie et que vous vous portez bien, donnez nous de vos nouvelles dès que possible, en ce moment c'est plutôt silence chez nos édiles tous en vacances, reprise fin août, à bientôt, bises aux charentais

J'aime la droite 31/07/2008 17:59

Et pendant ce temps-là...

Jacques Mikulovic 30/07/2008 20:10

Bon courage Daniel, rien de trop grave ne sortira de cette intervention j'espère...Côté cure, je suis passé récemment à Ax les Thermes en Ariège et à Chaude Aigues dans le Cantal... les 2 endroits sont agréables, mais il parait qu'il y a aussi une source à Barbezieux... peut-être qq chose à faire pour ta santé à long terme !!!Concernant l'actualité, j'écoutais ce midi Guy SORMAN sur France Inter, je l'avais d'ailleurs lu à plusiseurs reprises...En l'écoutant j'entendais un peu du Daniel Sauvaitre... Certains diront "paradoxalement", mais je suis assez "proche" de ses analyses "libérales" sauf qu'à mon avis il y 1 omission principale dans sa pensée, notamment celle sur sur le fait que (pour moi) on ne nait pas tous à égalité (sociale, géographique, culturel....) et donc que les mêmes règles pour tous ne produisent pas les mêmes effets. Cette donne perturbe, à mon avis, la logique du système libéral "total". Ce système pour être "plus juste" nécessite (selon moi) des prérequis (culturels, éducatifs notamment...) en permettant à chacun d'avoir les outils pour affronter cette société de conccurence et d'innovation. Sans cela, je ne crois pas que sa finalité soit l'épanouissement de tous (utopie certes, mais objectif tout de même !), et c'est bien il me semble la finalité d'un système politique.En outre, il expliquait bien qu'il y avait d'un côté une logique économique libérale (basée sur une croyance et accepteant de le reconnaitre) et qu'en face il doit y avoir un projet politique (au sens projet de société). On s'aperçoit ainsi qu'avec G. Sorman que finalement les régulations se font avec des rapports de force (mouvements associatifs ou syndicaux...) entre "politiques" et "forces-vives".Moralité, si l'on veut changer les choses, tout en s'inspirant du diagnostic de Revel (et donc de Sorman), il faut modifier "structurellement" le fonctionnement de nos institutions pour ne pas permettre à nos élus de cumuler les fonctions, les mandats (afin qu'ils conservent toute les énergies et initiatives pour cette tâche).... mais également militer ardemment pour que tous les citoyens accèdent à une culture politique, accepte de débattre autour de thèmes politiques...Nos dirigeants apolitiques et politiques sont-ils en mesure de l'accepter ? de le mettre en oeuvre ? dangereux à terme pour leurs postes...Ce n'est pas ton cas Daniel, c'est pourquoi sincèrement courage et bon rétablissement.AmicalementJacques Mikulovic

roy 30/07/2008 17:51

bonne santé, repos, bonne lecture; revener en forme trés cher President. cordialement d.roy.