Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La loi qui protège.

« Les détaillants peuvent pratiquer des prix inférieurs au prix de vente au public mentionné à l’article 1er sur les livres édités ou importés depuis plus de un an. »

 L’amendement à la loi de modernisation de l’économie déposé à l’assemblée par Jean Dionis Du Séjour a suscité, à juste titre, un large émoi parmi les libraires et leurs clients. Pour mieux comprendre la motivation du député d’Agen-Nérac, je vous conseille de lire son argumentation, principalement écologique, directement sur son blog.

La possibilité de soldes pour les livres, un an après leur parution, doit cependant être appréciée à l’aune des modifications des circuits de distribution et de l'impact sur les initiatives de l'édition qu’elle provoquerait.

Aujourd’hui le prix unique (réduction limitée à 5%) pendant 24 mois permet de garantir la marge nécessaire aux libraires pour rémunérer le mode de distribution du livre qu'ils assurent et de rester compétitifs avec d’autres modes de vente à coûts logistiques moindres.  En interdisant des prix plus bas, c'est-à-dire en enrichissant plus que nécessaire les grands distributeurs, le livre peut continuer à être vendu par des libraires spécialisés qui permettent par leur médiation la diffusion et l’accès à des livres qui ne trouveraient pas leur public sans eux. Sans ce circuit de distribution privilégié, on peut légitimement craindre que les éditeurs cessent d’investir dans certaines œuvres et qu’il y ait un certain assèchement de la création.     

Le pire n’est jamais sûr bien entendu, mais il y a lieu d’être très prudent avant de toucher à ce subtil réglage. Les libraires spécialisés sont une espèce économiquement fragile qui nécessite d’être protégée pour que nous continuions à avoir accès à une création littéraire aussi variée que possible.

Christine Albanel signe dans le Monde daté d’aujourd’hui un article qui devrait rassurer, entre autres, mes libraires préférées sur les intentions du gouvernement.  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Vinosse 11/06/2008 09:45

J'ai fini mon article sur les sureaux!

Jacques Mikulovic 09/06/2008 22:51

"Entre le fort et le faible, c'est la liberté qui opprime et la loi qui libère" (Lacordaire). L'Etat existe pour faire respecter les principes Républicains (Liberté, Egalité, Fraternité) c'est bien pour ça que la logique sous jacente de l'UMP qui oublie de manière récurrente l'articulation de ce principe en mettant en pièces les éléments qui fondent la fraternité et l'égalité m'irritent particulièrement car dans les effets collatéraux des choix de Sarko ce sont toujours les plus forts qui gagnent... Je ne comprends pas ta positon mon cher Daniel au soutien de cette politique, partageant avec toi l'ambition d'un monde plus juste, qui évolue et va de l'avant... en contradiction selon mes observations avec ton choix idéologique UMP qui légitime toutes les positions les plus réactionnaires...Evidement rarement dans la relation inter-individuelle (là on ne fait jamais de politique) mais régulièrement dans les orientations données au système qui nous gère...Enfin pour info, à ce jour, je préferai ta présidence au 3B, le BSCR avait une subvention plus conséquente pour assumer une petite partie de la charge d'un éducateur sportif intervenant exclusivement dans les écoles du secteur... espèrons que Mr Chabot aura la force de conviction de revenir sur la répartition initiale...

Vinosse 09/06/2008 14:28

J'ai retenu ton idée de poursuivre mon "état des lieux" en faisant ceux du bord de la voie verte!C'est une idée qui m'intéresse.Mais une petite subvention de 1000 € me permettrait de m'acheter un vélo et un appareil photo de qualité...Après je mettrai mes immenses qualités, dons et talents, au service de la communauté!!!

Mo 08/06/2008 12:38

Ce n’est pas de l’analphabétisme mais de la bêtise ou alors de l’accointance honteuse avec les milieux économiques. Mais comme il le précise dans son « portrait », il est issu du nouveau centre…. Ceci expliquant sûrement cela.

John L 08/06/2008 11:35

Ressaisissez-vous M.Sauvaitre, vous allez virer socio-démocrate en faisant ainsi l'apologie de la loi régulatrice. C'est pas bon pour votre nouveau poste de "Roi Borgne" tout ça...Quant à l'argument de Dionis, ... Je comprends pas que des analphabètes de cet ordre puissent être Député : à peu près tout le monde sait que la forêt gagne du terrain en occident. Les problèmes de déforestation au Brésil et dans les pays du sud sont liés à la volonté de faire de la place pour des terres agricoles.Je suis dépité d'avoir lu ce député.