Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Hommage aux Cocklshell heroes à l'Espinoa

Depuis que l’Espinoa accueille des expositions, c’est à dire juin 2005, il est un temps très privilégié à ne manquer sous aucun prétexte, c’est le vernissage (ou l’inauguration selon le contenu). Vendredi soir le moment convivial qui a marqué le début de l’exposition consacrée à l’opération Frankton de décembre 1942 l’a une nouvelle fois démontré. L’exposition est de grande qualité, les panneaux très explicatifs, la reconstitution du kayak et de ses occupants vraiment réaliste, mais c’est surtout la brève évocation de la mission impossible de ces dix hommes par François Boisnier qui a pénétré et captivé l’auditoire. On comprend à l’écouter que son minutieux travail de reconstitution de cette opération commando est bien tout entier dédié à la mémoire de ces hommes, à leur courage, à leur détermination et à ce que nous leur devons. L’histoire de ces dix hommes, parmi lesquels huit ont péri au cours de la mission, nous touche d’autant plus que les deux survivants ont traversé notre territoire pour rejoindre Ruffec et ensuite l’Angleterre et qu’ils ont pu trouver une aide ou une complicité précieuse auprès de quelques habitants solidaires. On doit aussi malheureusement se rappeler que certains de leurs collègues ont eu moins de chance et ont pâti de comportements moins glorieux de la part de nos concitoyens. Cet immense travail de mémoire qui a été réalisé par l’association Frankton souvenir se continue aujourd’hui par la réalisation du chemin de randonnée sur le tracé emprunté par les deux survivants. Notre communauté est aux côtés de l’association pour le réussite de ce projet. Je crois que nous avons toujours beaucoup à apprendre de ces hommes et de cette opération commando remplie sans combat et sans coup de feu. Il est prévu qu’une évocation plus complète soit faite à nouveau par François Boisnier en mars avec peut-être la projection d’un film. Il faudra s’y précipiter.   

J’ai vu cet après midi le film des représailles qui ont suivi une autre opération commando commise trente ans plus tard en 1972 par les palestiniens de Septembre noir pour une prise d’otages aux jeux olympiques. Il s’agit de « Munich » de Steven Spielberg. Ce qui m’épate vraiment avec ce réalisateur c’est son éclectisme. Sa capacité à traiter les sujets les plus tragiques et les divertissements les plus fous (il prépare un nouvel Indiana Jones). J’ai aimé le film, la photo, l’écriture. J’ai bien compris qu’il n’est pas parfait. Qu’il y a des contestations sur des faits. Mais il s’agit d’une fiction avec des faiblesses (la scène ou Avner fait l’amour hanté par les images de Munich est en effet peu crédible) mais avec des forces pour évoquer la guerre que se font israéliens et palestiniens. Il n’y a pas de parti pris tranché pour l’un ou l’autre camp et c’est courageux de sa part. J’ai pensé en sortant à cette citation que l’on attribue à Mohandas Ghandi : « œil pour œil rendra le monde entier aveugle ». Dans une interview à Télérama Spielberg dit aussi ceci : « en tant que juif j’ai été élevé dans l’idée que la plus grande forme du bien selon le Talmud c’est de soulever des questions ». Ce film en soulève beaucoup. Les deux causes peuvent avoir des fondements justes mais les moyens utilisés pour les défendre par les deux camps éloignent en permanence toute perspective de solution.   

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

daniel 17/02/2006 12:14

Et puis c'est qui cette Francine?
Qui se cache derrière ce nuage de farine?

daniel 14/02/2006 21:56

Oh! Mais je ne suis pas si négatif que tu te l'imagines!
Je connais bien le chef et son sens de l'écoute...

Je le connais bien et lui aussi me connait bien et il sait que j'ai le plus souvent l'esprit tourné vers la critique humoristique décalée, à des degrés plus ou moins élevés et qu'en définitive nous sommes pratiquement seuls à nous comprendre...

Je dis "pratiquement seuls" vu qu'avec le temps le cercle des biens entendants commence à s'élargir...

Si ça se trouve, demain tu en feras partie!

francine 14/02/2006 16:47

arrête d'être toujours aussi négatif daniel, cool respire!!! y a pas plus démocrate que le chef cause lui un peu plus tu verras

daniel 14/02/2006 08:34

The Biiiig Chiiif passe tout au 49-3...
Alors, bien sûr, ça laisse pas de traces écrites...

laurence 14/02/2006 08:04

et alors depuis ce film plus rien, la réalité pourtant bouge d'enfer en ce moment, CPE, chèque services.... que d'inventions gouvernementales. il en pense quoi the big chief?