Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quel territoire pour la Mission Locale?

Lundi le sous-préfet de Cognac avait invité à la mairie de Montchaude tous les présidents des communautés de communes des deux pays Ouest Charente et Sud Charente ainsi que les deux présidents de Pays et les présidents et directeurs des deux PAIO (permanence, accueil, information, orientation pour les jeunes) qui couvrent ces deux Pays. L’objectif de la réunion était le suivant : nous savons depuis plusieurs mois que les PAIO telles qu’elles existent aujourd’hui ne seront plus financées à la fin de l’année. En remplacement il est nous est proposé de constituer une Mission Locale couvrant le territoire des deux PAIO qui cesseront leur activité. Cette réorganisation a déjà eu lieu sur presque tout le territoire français à ce jour. Notre Région Poitou Charentes étant l’une des deux dernières à mettre en œuvre cette transformation. La PAIO de Cognac est prête depuis un certain temps déjà pour cette évolution mais l’Etat lui a demandé d’attendre afin d’associer au projet les communautés du Pays Sud Charente et ainsi atteindre le nombre de jeunes suffisant pour justifier d’une Mission Locale et d’une équipe de professionnels adaptée. La Mission Locale a aussi vocation à être le support de la future Maison de l’emploi qui pourrait aussi couvrir ce même territoire des deux Pays. Une Maison de l’emploi a pour objectif d’assurer une coordination étroite entre toutes les organisations qui oeuvrent pour l’amélioration de l’emploi sur un territoire en partenariat avec les collectivités locales. Une forme de guichet unique ou de « job center » pour développer des synergies plutôt que des concurrences entre les organismes. Le terme Maison ne signifie pas forcément qu’il y ait un lieu pour cela. Pour que ce projet de Mission Locale voie le jour et prenne le relais au 1er janvier 2007 il faut que les collectivités du territoire couvert, en l’occurrence les dix communautés de communes reçoivent dans un premier temps la compétence de la part des communes qui les composent et ensuite affirment leur volonté de s’engager et d’adhérer à la Mission Locale. Cet engagement a bien sûr une conséquence financière puisque les collectivités membres doivent participer pour un tiers au financement de la Mission Locale. Le coût de la participation allant selon les Missions Locales de 30 centimes d’euros par habitant à plus de 3 euros selon la volonté des élus et les services proposés. Le cabinet Chorus consultants a été missionné par l’Etat pour aider à mettre en œuvre cette réorganisation sur toute la Charente et il a présenté son analyse des deux PAIO actuelles ainsi que ses propositions pour la future Mission Locale. Ce travail a été réalisé avec les équipes des deux associations concernées et doit faire maintenant l’objet d’un travail et d’une validation par les élus représentant les collectivités qui dirigeront la structure..

A cette réunion les cinq présidents des communautés du Pays Ouest Charente avaient fait le déplacement à Montchaude ainsi que le président du Pays Ouest Charente et le Président et la directrice de la PAIO de Cognac. Pour le pays Sud Charente seules deux communautés étaient représentées par des élus, Montmoreau par un vice-président et les 3B par moi. Chalais était représentée par un agent mais Aubeterre et Blanzac n’étaient représentées par personne. Le Président du Pays Sud Charente était présent ainsi que le Président de la PAIO de Barbezieux. Je suis bien placé pour savoir qu’il n’est vraiment pas simple de se libérer pour toutes les réunions auxquelles il nous faudrait assister. Pour autant le décalage entre les deux Pays était si net que nos collègues du cognaçais ont eu beau jeu de nous dire que le temps de la réflexion était maintenant dépassé et que l’heure des décisions était arrivée. Nos lenteurs et nos atermoiements sur des sujets de cette importance me sidèrent. On ne peut pas d’un côté disserter sur les difficultés de la ruralité et l’absence de services et ne pas être plus réactif dans ces situations et sur des questions aussi parfaitement consensuelles. Je ne sous-estime pas l’effort financier à consentir, même s’il n’a rien de nouveau puisque les communes assurent déjà (pas toutes) le financement des PAIO. Il s’agit presque d’un transfert de charges un peu majoré. L’outil Mission locale et sa maîtrise par les élus a justifié cet effort partout ailleurs sur le territoire. Il s’agit faut-il le rappeler d’accompagner les jeunes vers l’emploi en leur assurant un suivi individuel adapté. Pour ce qui concerne les 36 communes des 3B, elles ont clairement dit leur volonté par délibération en 2005 et je ne doute pas qu’elles confirment leur engagement définitif très rapidement maintenant. Ce serait un symbole très fort si nos dix communautés s’engageaient solidairement ensemble pour cette Mission Locale après en avoir défini ensemble les contours et le projet. Dans le cas contraire il y a des discours lyriques prononcés lors des inaugurations que je vais avoir de plus en plus de peine à écouter sans réagir sur ce blog.

         

  

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

pierre 09/02/2006 18:51

Sur ce coup là, je partage complétement ton analyse !
Tu as oublié de signaler que le pdt de notre pays qui d'habitude est si à cheval sur les horaires, est arrivé une fois de plus en retard. Et personne, certainement par politesse n'a osé lui dire que toutes les questions qu'il posait avaient déjà obtenu une réponse...Mais enfin, il était présent.
Sur la fin de ton commentaire, voudrais-tu parler de Philippe Arnaud ?! Pourtant, il a été très objectif sur certains points développés dans son discours de samedi dernier à Baignes...