Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La route du blog.

De tout de que j’ai entendu ou lu depuis la proposition du président au diner du CRIF de faire parrainer un enfant juif victime de la shoah par un enfant de cm, c’est sans doute l’analyse d’Alain Finkielkraut interviewé sur causeur.fr qui m’a semblé la plus pertinente. C’est en écoutant Nicolas Demorand lire de larges extraits de cet échange sur France Inter jeudi matin que j’ai eu envie d’en savoir plus et de mettre un lien pour vous, lecteurs de ce blog.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

loic besson 24/02/2008 19:25

Je pense que notre cher NICO oublie peu à peu ce qu'est sa fonction et laisse sa personnalité prendre  le dessus sur la mission qui lui a été confiée par une majorité de français. C'est un glissement un peu dangereux d'autant plus que ses "crises" peuvent apparaître à tout moment (cf salon de l'agriculture). Il est un peu dommage que notre cher philosophe n'aborde pas ou très peu cet aspect du président, qui, au nom du changement et de la rupture, ouvre des boîtes à pandorre qui ne vont sûrement  pas favoriser des débats  et encore moins des  modifications de comportements.

Daniel D 24/02/2008 13:35

FINKY dit que la mémoire peut être négative aussi...

Dans sa course folle, the "Sarkozy's band" ne maitrise pas les conséquences de ses annonces faites au porte voix.

Les Juifs, pour qui ces promesses semblaient être faites, ont tout à perdre à leur application.

john L 24/02/2008 12:15

Je comprends sa position,...mais ne la partage pas :La question de la mémoire est particulièrement sensible, à trop focaliser l'attention sur une catégorie, on finit par provoquer une réaction épidermique de rejet. C'est exactement ce qui se passe dans les quartiers sensibles et je vous parle en connaissance de cause.Qu'il faille travailler auprès des jeunes générations pour que ce type de haine et de  racisme ne se reproduise plus, je suis tout à fait d'accord. En revanche, qu'est ce qui justifie, en toute conscience, de ne pas faire travailler nos enfants sur : le darfour, le Rwanda, les Harkis, les enfants irakiens (ah non pardon, eux c'est des dommages collatéraux).Rien ne justifie ni l'envolée elle-même (adopter la mémoire...) ni le fait que ce soit cette catégorie qui soit ciblée.Je crois plutôt qu'en ce moment, il est tout simplement à l'ouest, ne maitrise plus rien, et a un costume trop grand pour lui (sans jeux de mots, bien sur)