Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Idées-forces.

Jeudi soir la fédération UMP de la Charente avait réuni près de 400 personnes pour accueillir Jean Pierre Raffarin. C’est dans la très belle salle des fêtes toute neuve de La Rochefoucauld, à quelques mètres de la noria des poids lourds, que le sénateur de la Vienne a pu longuement évoquer le contexte international dans lequel évolue la France. A la veille des élections cantonales et municipales, celui qui a présidé avec talent et intelligence notre Région a aussi passionnément défendu sa vision humaniste de la politique et du comportement républicain dans l’exercice des responsabilités. Autant dire qu’il n’a pas fait la promotion de la partialité assumée avec laquelle madame Royal dirige à distance l’exécutif régional. Henri de Richemont a pu à ce sujet confirmer que depuis les dernières élections il n’a jamais été invité à accompagner la présidente lors de ses déplacements dans le département de la Charente lors de manifestations ou d’inaugurations. C’était très naturellement la règle lorsque l’opposition d’aujourd’hui dirigeait la Région. Plus récemment le boycott dans le département par le conseil général de la visite de la ministre du logement a confirmé la cohérence d'une certaine gauche départementale et régionale dans sa stratégie de l’irrespect des règles républicaines élémentaires. J’ai bien aimé la « raffarinade » qu’il a tiré comme enseignement de ces comportements. Selon lui « le sectarisme est avant tout un défaitisme ». Les comportements sont des révélateurs puissants de la vérité des individus et de leurs faiblesses face à l’adversaire, en politique comme ailleurs. La pensée sectaire ne produit ni croissance ni bienfaits durables pour la population.
Dans ce même ordre d’idées, et à l'inverse, la composition de la commission Attali était déjà en soi une garantie de bonne fin tant son éclectisme était réussi. Les premiers éléments dévoilés par la presse (le Monde daté de dimanche publie des extraits qu’il faut lire. Cliquez sur le lien) sont très prometteurs. Au-delà des croyances et des idées reçues il préconise des solutions qui ne sont paradoxales pour un démocrate que lorsqu'il  refuse de réfléchir à la complexité des effets et des causes.
Dans quelques mois, en juin je crois, un autre rapport sera produit. Cette fois ci ce sont deux prix Nobel d’économie, Joseph Stieglitz et Amartya Sen, que le président de la république a chargé de travailler sur un indice autre que le taux de PIB et qui aurait vocation à mieux évaluer les différents paramètres qui concourent à la satisfaction des individus.

Il va être très intéressant de voir si les propositions contenues dans ces rapports seront traduites en actes dans les prochains mois. Il y a de quoi être optimiste il me semble, si l'on croit comme moi qu'elles seront appliquées.
Dans cette perspective je fais partie de ceux qui pensent, comme Eric Le Boucher, que maintenant il serait préférable qu’Henri Gaino, la plume du président, calme son lyrisme et abandonne certains concepts messianiques fumeux. Il pourrait se contenter de les rêver secrètement et de les garder pour lui. Un peu de sobriété, de simplicité et de précision dans les discours seraient les bienvenus pour expliquer la logique des réformes en cours et à venir.  

Il se trouvera malheureusement aussi toujours plus de médias pour capter l’intérêt du public avec en couverture du magazine la photo de Simone de Beauvoir nue de dos, (très belle photo que j’ai beaucoup aimé regarder sur le Nouvel Observateur en tant que lecteur des autres œuvres de la dame) ou avec les images de Nicolas et Carla plutôt qu’avec les analyses fouillées de ces groupes de travail. Dommage pour le public, c’est autrement plus passionnant et déterminant pour notre vie quotidienne. 

Enfin, peut-être que cela fait partie d'une stratégie de communication très étudiée pour distraire au quotidien les citoyens qui ainsi ne perçoivent pas que dans le même temps des réformes en profondeur sont en cours. Ces réformes dont Tony Blair disait il y a une semaine qu'elle sont indispensables mais seulement acceptées lorsqu'elles sont accomplies.  
 
   

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

Daniel D 23/01/2008 13:40

Le ton des discours de guaino n'a pas changé!
C'est votre appréciation qui en est différente!

Ça sent le divorce tout ça...

isa 23/01/2008 11:51

Tu as raison, toute chose a une fin : Guaino a été bon au début mais là faut qu'il arrête. Quand j'entends les discours de Sarko maintenant, j'ai l'impression d'être à la messe!  Amen

Daniel D 22/01/2008 17:36

L'Observateur????????

T'observes quoi de ton trou????????

T'es seul dans le noir....

___________________________

"Je veux rester seul dans le nouââââââââre..." (Coluche)

Jacques 22/01/2008 16:54

Oui, les réformes sont à faire..., mais pour Tony Blair, qui a confirmé que s'il était en France il serait à gauche et non au gournement, les reformes se sont faites dans l'autre sens, en premier lieu plus de services publics...Raffarin sur ce sujet est un peu mal placé pour les conseils, cependant il s'agira aussi un jour d'arrêter d'opposer les uns aux autres pour être en mesure de poser un problème et des choix lisibles pour les français...

l'Observateur 22/01/2008 08:41

C'est remarquable; le " Troll "trouve journellement sa nouriture. Il ne risque pas de dépérir.