Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Honneur à Drapeau

Je suis passé sous les fenêtres d'Henri, rue de La Boétie, cet après-midi. Et comme souvent je l'ai appelé pour lui proposer de boire un café, au cas où par le plus grand hasard il serait à son bureau. Raté une fois de plus. Plaidoirie à Rouen imminente. Juste le temps de me dire qu'il venait d'apprendre le décès d'Ivan Drapeau.

Voilà comment j'ai reçu la triste nouvelle. Je le savais malade d'un mal que je connais bien. Je savais aussi qu'il avait fait très bonne figure lors de son pot de départ du journal il y a quelques jours. Difficile à admettre que si peu de temps après...

Je l'ai beaucoup lu. Il m'a irrité, forcément. Mais je n'omettais jamais de scruter attentivement un article de sa plume. Et puis il a eu droit tardivement aux éditoriaux de CL. Trop peu de temps malheureusement. Sa plume et son regard sur le monde se révélaient enfin pleinement.

Il y a une photo d'Ivan Drapeau sur ce blog prise a l'arrivée des foulées barbeziliennes. Je me souviens avoir mis une légende à la photo qui disait à peu près ceci: "et dans la catégorie plume de poids". A sa famille, au journal, j'adresse toute ma sympathie et veux témoigner de mon profond respect pour Ivan, grande figure du journalisme charentais.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

replica chanel coco 18/04/2014 05:34

well......

Aubarecy 13/03/2014 21:44



À propos de la plainte d'HdB...!









Vino business - Isabelle Saporta





Chronique du Royaume (bordelais) n°2 par Isabelle Saporta


Don Hubert de Boüard a donc déposé plainte pour diffamation! Depuis le temps qu'il nous le promettait (ou nous le faisait promettre). Le prétexte?
‪#‎Vinobusiness‬, le livre que je viens de publier cette semaine qui déjà défraie la chronique … L'affaire -c'est-à-dire le procès
annoncé à grand fracas- ne manque pas de piquant quand on sait le nombre d'entretiens que j'ai pu mener avec lui et l'enquête contradictoire que j'ai réalisée.
Aussi, j'attends assez sereinement le procès de ce grand châtelain meurtri dans son amour propre qui, pour tout vous dire, était jusque très récemment assez flatté que je le suive de
si près.
Un grand merci aussi à tous les grands propriétaires et les petits vignerons qui m'appellent pour m'apporter leur soutien et se réjouissent de ce coup pied dans la fourmilière. Pour
ceux qui veulent en savoir plus: appeler Havas, le pauvre Hubert a pris des cadors de la communication pour défendre sa cause...