Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rootsland 2007.

Quelques instants hier soir, autour d’un verre, Renaud, Patrick et Christophe ont échangé leurs impressions d’organisateurs de Rootsland 2007, la dernière fête de l’été. Bien qu’encore bien fatigués par l’intense travail de préparation et de démontage du festival et un peu déçus de la participation quand même en dessous des objectifs, je les sentais heureux de l’aventure partagée avec toute la belle équipe de bénévoles; heureux aussi de la qualité exemplaire de la manifestation offerte au public. Ils sont prêts à travailler dès maintenant pour renflouer le déficit qui s’annonce relativement modéré selon les premiers calculs, et bien sûr pour préparer l’édition 2008.
Je peux témoigner pour avoir assisté à une bonne partie de la fête qu’ils méritent d’être félicités et remerciés pour la convivialité des lieux et des équipes, pour la maîtrise de l’organisation et  l’éclectisme de la programmation musicale. Le public n’était pas assez nombreux, c’est vrai, mais la satisfaction affichée de tous ceux qui sont venus m’incite à penser que la marque Rootsland a plus que tenu ses promesses, elle a acquis une notoriété supplémentaire cette année qui servira pour la réussite des prochains festivals. L’association s’est aussi nettement renforcée avec l’arrivée de quelques bénévoles solides et expérimentés dont l’enthousiasme pour le projet s’est ressenti tout au long de l’année de préparation bien sûr, mais aussi pendant le festival et encore maintenant.

Parce que j’avais pomme le lendemain j’ai du partir après le passage du groupe Daby Touré que je découvrais et qui m’a vraiment plu. J’ai donc manqué le dernier groupe, « Le baratin de la joie » plus énervé selon la terminologie de Renaud. Si parmi les lecteurs de ce blog certains d’entre vous ont assisté à leur performance, n’hésitez pas à nous dire s’ils vous ont plu, et plus largement dites nous quelle est votre appréciation sur ce festival. Merci d’avance.    

IMG-4990-copie-1.JPG


IMG-4954.JPG


photos Renaud
Pour apprécier les photos de Renaud vous pouvez cliquer sur le lien suivant.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Renaud 25/09/2007 10:12

Pour le moment Obelix a un emploi du temps bien chargé. La date du 6 oct. ne peut-être tenue pour ce premier grand repas gaulois, mais l'idée persiste et il aura lieu avant cet hiver. Nous vous tiendrons informés. A bientôt

Renaud 12/09/2007 23:10

Où, quand il est question de partage, tout devient plus piquant...
Notre tâche consiste à tout faire pour que tous les publics s'y retrouvent, il y aura toujours diversité de l'offre en ce lieu, c'est sa vocation.
Mais je suis d'accord avec toi, l'espinoa est un lieu pour les arts plastiques, il le redeviendra dès la fin du mois avec une installation qui devrait te plaire "Les Jardins fantastiques" avec Peggy Cardoso et la Cie des ratons laveurs.
Pas de panique Daniel !

Daniel D 12/09/2007 08:27

BON,les changements climatiques de l'an prochain font craindre qu'aux 3B, la notion de culture se réduise à peau de chagrin(pour rester poli!)!
L'expo actuelle de l'Espinoa, déjà programmée, est du pire mauvais goût! Et encore, heureusement qu'elle inaugure les panneaux blancs destinés à masquer les moëllons apparents du bas, inadaptés à l'accrochage d'œuvres, car sur un tel fond(le mur nu), elle aurait été plus moche encore!
Bon quand je dis moche, je ne critique en rien le travail fait autour des puits, seulement je dis que ce genre d'expo n'a rien à faire ici!!!
Bien qu'à l'origine cette salle fut rénovée sur les sousous des baignois,dans une idée patrimoniale, une orientation différente a été prise lors de son baptème qui était celle de s'ouvrir à la création contemporaine!
On me dit: mais on fera peu de patrimoine, juste 2 mois...
L'ennui c'est qu'à Baignes ils ont une commission chargée de ce fameux patrimoine et qui s'en fout bien de l'art moderne et, peu de temps avant les prochaines élections municipales, vient d'insister pour ramener à l'étage toute une vieille quincaillerie ayant servi lors de la glorieuse époque dite de 'LA LAITERIE"...

Il me semble que l'excellente série de photos de Mr Berny avait rempli cet office! Bin non! Pour ces gens-là rien ne vaut un bon vieux bidon cabossé, qu'une photo de qualité!!!
(en les poussant un peu, ils feraient du Duchamp! Et y'en a qui seraient assez sots pour applaudir!)

Bref! Je répète ce que j'ai dit depuis le début: l'Espinoa n'est pas à partager! C'est une question de VISIBILITÉ! De volonté politique et tout, et tout...

Si VOUS laissez faire, dans peu de temps, elle redeviendra une salle de baloche...
A louer pour banquets, mariages, etc...

Renaud 10/09/2007 10:42

L'ambition de Rootsland cette année était de confirmer qu'il est possible de faire la fête ensemble, toutes générations confondues, dans une ambiance conviviale, détendue, forcément musicale et festive.
Pour s'en donner les moyens l'association avait choisi dès janvier d'adopter en interne cette mixité: de nouveaux bénévoles, plutôt de la génération des parents, avaient intégré l'équipe d'organisation, motivés par ce défi passionnant : Comment construire ensemble la dernière fête de l'été ? Celle qui permettrait aux jeunes et à leurs aînés de partager de concert, une soirée pour faire la fête.
Quand on jette un œil sur les festivals associatifs de l'été, on peut dénombrer beaucoup d'évènements destinés à un public "jeunes". Mais il n'existe pas ou très peu d'évènements dont l'ambition est de donner à tous les publics, l'occasion de faire la fête ensemble.
De la programmation musicale à l'organisation, la communication ou encore l'ambiance du site, chaque festival à sa cible, sa stratégie et sa ligne artistique pour toucher SON public.
A Rootsland, et ce depuis la création du rendez-vous en 2000, l'objectif est de réunir, mélanger, créer des passerelles entre LES publics.
Avec plus ou moins de succès, avec plus ou moins d'énergie et de moyens dévolus à cet objectif, l'association a toujours choisi cette route.

Ce qui s'est passé cette année et qui a été vécu comme tel par tous les participants, c'est l'apparition d'une véritable lisibilité de cet objectif.
Le cœur même de l'association, étant lui-même intergénérationnel, toute la construction du projet s'est faite dans cet esprit.
La programmation, "découverte" et éclectique, la disposition et la décoration du site, la communication, la constitution des équipes de bénévoles, tout a été fait pour créer des passerelles et inciter à la bonne humeur.
Alors même s'il a manqué un peu de monde, le principal a été atteint : la fête était belle, l'ambiance conviviale, la programmation large, diverse et de qualité, l'organisation sans couacs et le sourire de rigueur!

Ce qu'ont réussi les bénévoles est bien plus important que les quelques milliers d'euros qu'ils ont à trouver maintenant pour pouvoir payer tous leurs fournisseurs ! Ils ont montré qu'avec l'énergie collective et l'envie très forte de partager et faire partager, un groupe de personnes est capable de se mettre en quatre pour proposer à tout le monde un vrai moment de "vivre ensemble".

Bien plus que les discours, bien plus que les commissions et face aux attaques quotidiennes de l'individualisme, la bonne volonté de quelques uns d'entre nous suffit à construire du lien social.
Et ça, nous sommes encore très nombreux à penser que c'est encourageant et qu'il faut persévérer dans ce sens.

C'est pourquoi, dès le 6 Octobre, nous vous invitons à poursuivre avec nous, en venant au 1er Repas Gaulois organisé par l'équipe du festival.

A suivre...

P. HUNEAU 02/09/2007 15:29

Il est dommage que le public de Rootsland n'ai pas répondu présent à ce festival car la préparation et le travail des bénévoles n'est pas récompensé ainsi que l'activité de Renaud qui se donne à fond pour la réussite de ces festivals.
Pour nous à St-Aulais, petite commune du sud charente nos bénévoles ont aussi bien travaillé, épaulés par Renaud; le public de ces nuits romanes est venu en nombre. Nous étions tous très heureux de la belle réussite de cette fête qui était une première dans la CdC. C'est certainement pour cela que l'on n'en pas parlé et c'est dommage pour tout ceux qui ont oeuvré pour sa réussite.

Daniel.Sauvaitre 02/09/2007 18:24

Tu as raison Patrick de souligner que j'aurais du parler de cette très belle manifestation à Saint Aulais dans la cadre du festival des nuits romanes. J'étais présent et j'ai pu mesurer l'implication des bénévoles de la communes, de Renaud, de l'office du tourisme et du pays. Le public était au rendez vous et pour une première c'était une vraie belle réussite.