Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Poids lourds à contresens.

Sous le titre « Poids lourds qui donnera le coup de frein ? » Yvan Drapeau signe un nouvel article consacré au constat de l’immense trafic de poids lourds qui traverse la Charente. Mais faut pas rêver ce n’est pas pour dénoncer le scandale d’une route inadaptée et en chantier permanent et revendiquer l’autoroute indispensable pour un tel trafic qui assurerait la sécurité des usagers, un meilleur respect de l’environnement en même temps que le développement économique de la Charente en faisant supporter le coût de la route aux marchandises transportées. On sent plutôt une préconisation de chicanes qui freineraient le passage et dissuaderaient les poids lourds de passer. Parce que comme chacun sait ils sont sur cette route uniquement pour nous emmerder et bien sûr nous qui vous parlons nous n’avons aucune responsabilité pour ce qui concerne cet état du monde. A la fin de l’article le journaliste cite Michel Ortolan, le prêtre local du développement durable bucolique si agréable à l’oreille de ses fans.
Le style de Bossuet est un peu désuet mais il me vient toujours à l’esprit cette citation du moraliste : « dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences dont ils chérissent les causes ». J’ai un ami qui assure chaque jour avec ses poids lourds l’approvisionnement des imprimeries de la presse quotidienne en papier. C’est fou ce qu’il faut de kilomètres de poids lourds et de forêts amazoniennes pour que chaque jour les nouvelles nous parviennent. Mais au moins là une solution simple existe il suffit d’une loi pour interdire la presse papier puisque une technologie alternative existe et fonctionne parfaitement avec internet. C’est sur internet que j’ai lu ce papier dès six heures du matin. Pour ce qui concerne le yaourt ce sera un peu plus compliqué parce que paradoxalement le nombre de kilomètres parcouru par les ingrédients jusqu’au consommateur est le résultat de la recherche effrénée de productivité liée aux attentes quotidiennes des consommateurs et leur envie de 35 heures, de retraite à soixante ans et de disponible de revenu pour les loisirs. Ça ne va pas être simple de relocaliser les productions et de limiter les transports de marchandises par la route justement parce que personne à ce jour dans son comportement quotidien n’est sans doute prêt à en payer le prix. Je dois aller travailler et je n’ai plus le temps de poursuivre sur le sujet. Mais vous qu’en pensez vous ?      
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

marie 30/05/2007 12:59

Cher Remy, je vois bien qu'il ne sert à rien de discuter avec vous, les raccourcis que vous utilisez sont bien pauvres... non, cela n'étonnerait qu'elle prenne les barbeziliens pour des moutons! Un peu d'histoire ne fait jamais de mal à personne, en plus la connaissant bien, je ne pense pas que ce soit sont intention, bien au contraire, elle chérit cette ville et même monsieur Sauvraitre pourrait en témoigner!
Pour ce qui est des candidature, je pensais plutôt à celles qui risquent de se retrouver au second tour, car même si je ne dénigre pas les autres, nous en reparlerons le soir du 10...
Pour ce qui est du tâtre, sa famille est bien originaire du tâtre, c'était son grand père andré qui était né au Tâtre, demandez le au maire, il possède encore l'acte de naissance. Bientôt elle ne sera plus native de Barbezieux! Le grand père avait même à l'époque distribué du pain et fait un banquet républicain lors du centenaire de la révolution française! Je ne comprends d'ailleurs pas ce qui vous dérrange là dedans, elle est autant originaire du coin que vous, mais ou est le problème???? Je commence à regretter d'être une lectrice attentive de votre blog même si nous ne partageons pas les même idées politiques.

Dan Brown 29/05/2007 00:35

En relisant le dossier noir sur le site http://www.cdc3b.com, je réalise que pour Cognac aussi, Mr Sourisseau n’a pas peut-être pas flairé l’opportunité.

Si l’option autoroutière devait être mise en oeuvre pour la N10 au Sud d’Angoulême et la N141 à l’Est, les crédits ainsi dégagés pourraient être rapidement réorientés vers la déviation de Cognac.
Sur son blog, le candidat n’a pas encore eu le loisir de détailler sa stratégie pour les routes, attendons...

Philippe B 28/05/2007 23:38

Lorsque je faisais référence au blog de M.Sourisseau je faisais référence au contenu général de celui-ci. Néanmoins pour ce qui est de la RN10 (et qui est surtout le theme de l'article sous lequel j'ai écrit un commentaire), celle-ci sera mise en 2x2 voies (sauf entre Reignac-Chevanceaux) en 2009, grace notament au Département (et oui ...à certains députés) à la région et à l'Etat (ce qui est la moindre des choses).
Pour ce qui est de la section entre Reignac et Chevanceaux, cela prendra c'est vrai encore du temps, les expropriations ont juste commençé...Voire la lettre du ministre des transports.
Et tous les agitateurs et cabris à la main tendue et peu constructifs qui veulent croire en une solution rapide disons pour 2009 risquent d'être deçus.
Et le fret Yvonne? Cela prendra encore plus de temps même si Juppé reste au Gouvernement.
Une autoroute avec concession M.Sourisseau n'y est pas contre relisez avec attention son article.
Sandra je vous invite à vous déplaçer et à participer à une des réunions publiques que donne M. Sourisseau car manifestement vous êtes deja d'accord avec lui lisez l'article sur "Fédérer les énergies et renforcer la cohésion", du Sandra tout craché (le Nord le Sud ..il rajoute l'Est et l'Ouest)la vulgarité en moins!

Dan Brown 28/05/2007 21:47

Yvonne Sandra et Paul ont raison.
Monsieur Sauvaitre, n’avez-vous pas l’impression que c’est un sabotage de votre action?
Les acteurs économiques proposent et les élus sabordent!
Bizarre ce département ou tous les parlementaires et tous les candidats refusent de parler AUTOROUTE, c’est tabou. Sur ce sujet vos Washington Post locaux se sont eux aussi mués en outils de désinformation.
Toutes vos ” élites” politiques, administratives, la population protégée par statut de la fonction publique, tous ont été, sont et seront hostiles au mot AUTOROUTE en Charente.

On ne voit çà nullle part ailleurs.
Ne cherchez pas plus loin l’explication de votre situation routière désastreuse, elle est là.

Alors arrêtez de pleurnicher et changez d’élites.

sandra 28/05/2007 20:02

et dire M. Sauvaitre que vous arrêtez la politique, quel dommage pour nous tous. Je suis allée sur le blog cité, comment voter pour un type pareil, il veut être élu et se fout de la charente, le nord et le sud peuvent crever ça lui en touche une sans faire bouger l'autre, c'est décevant un maxi, qu'il se fasse élire maire de Cognac s'il veut mais député non il n'a pas la carrure ni l'intelligence des dossiers stratégiques pour nous, pas bon ce monsieur, et les autres?