Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes vœux à la commune de Reignac.

Voilà le petit édito pour le journal de la commune en ce début janvier et la teneur de mes voeux de samedi prochain à 11 heures.  

Meilleurs vœux de bonne année pour 2017.

En ce début d’année je souhaite évoquer avec vous l’actualité de la commune, ce que nous avons accompli en 2016 et ce que nous projetons de faire en 2017.

L’an passé, lors de la cérémonie des vœux en présence du sous-préfet nous inaugurions notre salle socio-culturelle rénovée. Elle a depuis fait ses preuves et justifié les travaux engagés pour la rendre fonctionnelle et confortable.

Le grand chantier de la restauration générale de l’église Saint Pierre Es Liens va connaître dans les tout prochains jours un premier aboutissement. Une fois que l’absidiole aura retrouvé un minimum de charpente et sa couverture, que les nouveaux vitraux seront en place, les opérations prévues pour  l’extérieur de l’édifice seront achevés.

Chacun a pu suivre tout au long de près de trois ans de chantier la minutie et la qualité des travaux effectués. Le résultat est somptueux et je ne me lasse pas, comme nombre d’entre vous je le sais, d’observer sous tous les angles cette architecture et ses décors sculptés. J’aime aussi apercevoir l’église  de loin au détour d’un chemin ou d’une route en de nombreux endroits de la commune. Redonner de la splendeur et une présence éclatante à cette œuvre des artisans du douzième siècle et de ceux qui leur ont succédés ravive les liens que nous avons avec notre longue histoire dans le village. Cela donne aussi bien plus de sens à ce que nous sommes devenus aujourd’hui.

Mais déjà un peu de verdissement apparait ici ou là. Et puis ce sont aussi les fientes de pigeons qui menacent d’altérer la pierre. Alors nous avons considéré qu’il était de notre devoir d’y faire face. Mais en respectant scrupuleusement la loi. Ce qui nous a valu un certain écho dans la presse mais aussi la sollicitation de nombre de communes qui s’empressent aujourd’hui de suivre notre exemple.

Vient maintenant le temps de restaurer l’intérieur de l’église. Nous avons reçu en décembre une petite délégation de la Direction Régionale des Affaires Culturelles pour un point d’étape essentiel. Le maître d’œuvre à partir des discussions que nous avons eues va nous proposer prochainement un projet réévalué. Lorsqu’après de nouveaux débats à venir nous saurons très exactement ce que nous souhaitons faire, il sera alors temps de rechercher le financement de cette dernière phase de travaux.

Elle n’y suffira évidemment pas, mais la souscription qui est toujours en cours avec la Fondation du Patrimoine sera la bienvenue pour élargir la surface de peintures qui pourront être révélées avec le budget que nous serons en capacité de réunir.

Ce n’est sans doute pour cela qu’en fin d’année que les travaux pourront alors redémarrer.

Nous réfléchissons aussi avec l’association Reignac Patrimoine à la restauration d’une annexe du presbytère qui n’est pas classée et que dès le début de notre projet nous avons souhaité voir affecter à l’interprétation de l’église pour les visiteurs. Là encore, notre maître d’œuvre approfondit sa première proposition. Quand nous seront fixés sur l’objectif précis que nous nous donnons, il restera une fois encore à réunir les soutiens financiers nécessaires.

Et nous n’oublions évidemment pas la requalification du parvis en pavés de l’église. Notre objectif est de concilier à la fois l’esthétique et la sécurité que confère un ralentissement contraint et bien sûr le coût qui doit être supportable pour les finances de la communes fortement sollicitées ces temps-ci.

Nous nous donnerons le temps ensuite pour déborder autour de l’église et achever la cohérence de la rénovation par quelques travaux sur les espaces attenants.

En 2016, ce sont aussi nos rues et nos routes qui ont été baptisées pour que nos habitations maintenant numérotées aient une adresse précise qui permettent à la Poste et aux différents services qui en ont l’utilité de gagner en efficacité. Il reste à ce jour à poser les panneaux indicateurs.

2016 est aussi l’année qui aura vu l’approbation définitive de notre plan local d’urbanisme et le transfert de l’instruction de nos dossiers d’urbanisme à la communauté de communes. Le service est mutualisé à ce jour entre les communes qui ont leur propre document de planification au sein de la communauté.

Avec l’assistance de Charente Eaux, nous allons également choisir dans quelques jours le maître d’œuvre avec qui nous allons engager les travaux d’amélioration de notre système collectif d’assainissement collectif pour le bourg. Il est composé à ce jour d’une simple lagune de chaque côté du village et ne répond évidemment plus aux obligations que nous devons respecter sur ce bassin versant amont du captage d’eau potable de chez Drouillard. C’est un investissement significatif auquel nous pourrons faire face, je l’espère, compte tenu de l’épargne que nous avons reconstituée pour cette activité et des soutiens collectifs prévus pour ce type d’opération.

Nous poursuivons l’entretien de notre voirie et nous intervenons spécifiquement ici ou là pour des réparations ponctuelles nécessaires. Il est important de ne pas prendre de retard dans ce domaine.

Un certain nombre de déclassements ou de déplacements de chemin ruraux sont en cours d’instruction et feront bientôt l’objet d’une enquête publique. Chaque opération est motivée par une mise en conformité avec la situation réelle sur le terrain et pour améliorer la sécurité et la circulation autour des habitations. Tout cela se prépare sous le contrôle vigilant de vos conseillers municipaux très soucieux de maintenir un réseau dense et public de chemins sur la commune pour permettre à chacun de profiter de notre magnifique campagne.

Notre commune est traversée aussi par des routes départementales. La D127 qui nous relie depuis l’échangeur à Condéon a été vivement éprouvée par le passage d’un grand nombre de poids lourds lié aux travaux sur la LGV. Le soubassement de la route s’est révélé très mouvant. La remise en état durable de cette route va coûter cher et ne pourra pas avoir lieu avant deux ou trois ans. Voire plus. C’est pourquoi le Département est intervenu pour parer au plus urgent. Nous avons insisté pour maintenir cette route à double sens  malgré sa dangerosité aujourd’hui diminuée mais encore bien réelle.

En matière de route, la bonne nouvelle si longtemps attendue sera la mise en service cet été de 7 kilomètres sur 11 du tronçon enfin à deux fois deux voies de la Nationale 10 entre Reignac et Chevanceaux. Il faudra néanmoins encore attendre deux ans de plus pour que le deuxième tronçon de 4 kilomètres soit achevé. Nous surveillons aussi de près la qualité du rétablissement des circulations de chaque côté de cette nouvelle route.

Et puis comme vous le savez la commune est aussi traversée par un deuxième axe de communication de dimension européenne. Il s’agit bien sûr de la voie verte Galope Chopine dont nous avons revendiqué très tôt qu’elle soit sur le passage de la véloroute V3 qui relie Trondheim en Norvège à Saint Jacques de Compostelle en Espagne. La finalisation complète du tracé est en cours et l’inauguration de la Scandibérique est prévue pour Juin 2018. La lutte contre les racines menée par la communauté qui soulèvent le bitume doit donc se poursuivre pour que puissions participer dignement aux manifestations qui auront lieu en différents points du tracé à cette occasion.

Les routes qui nous sont nécessaires sont aussi celles de l’information. Et là il y a encore beaucoup à faire pour que nous puissions disposer partout dans la commune de liaisons Internet au bout des prises dignes de ce nom. Tout comme nous sommes impatients de liaisons 4G pour les téléphones portables.

Le Département sous l’impulsion de Jacques Chabot et de ses collègues engage un important programme pour développer un réseau de fibre optique dans le département. L’organisation qui se met en place promet d’être efficace. Il faudra du temps du temps bien évidemment mais nous sommes engagés dans la bonne voie.

Comme je le rappelle chaque année, une grande partie des missions que notre commune doit à chacun de vous est exercée en coopération avec les autres communes de la communauté de communes des 4B. Le journal que vous avez tous reçu décrit bien en détail l’étendue de son champ d’action et les réalisations effectuées.

Pour avoir acquis volontairement par elle-même une dimension pertinente, la communauté de communes des 4B est l’une des rares dans le département à ne pas être mobilisée par le grand chantier des regroupements. C’est autant de disponibilité qui sera je pense mise à profit pour consolider le pacte communautaire entre nos communes cette année.

Je souhaite aussi que la Région Nouvelle Aquitaine à laquelle nous appartenons définisse clairement ses liens avec les territoires en 2017. Après une année 2016 assez terrible pour notre ancienne région Poitou-Charentes de par ses errements passés, les nouvelles règles de la contractualisation sont en passe d’être connues. Nous aurons à les optimiser autant que faire se peut.

En ce début d’année je souhaite maintenant très vivement féliciter et remercier tous ceux qui s’impliquent avec joie et conviction pour que la commune soit accueillante et bien vivante.

En commençant par la boule Reignacaise qui cette année encore sous la houlette de Jacky Chaignaud a marqué beaucoup de points sur le terrain. L’association a fait du sympathique espace attenant au terrain de foot un haut lieu de l’esprit sportif et de la convivialité sur la commune. En cas d’intempéries la salle socio-culturelle est à leur disposition cet hiver pour le cas où les joueurs souhaiteraient troquer les boules froides pour des cartes et des parties de belote.

Pour ce qui concerne Le terrain de foot bien peu utilisé en ce moment, il vient de nous être demandé pour permettre aux jeunes de l’Alliance Foot 4B de s’entrainer. Et c’est bien volontiers que nous avons signé avec les dirigeants la même convention que celle qui nous a liés quelques mois à la commune de Nonaville.

Les cours de Yoga dans la salle socio-culturelle viennent de reprendre et les participantes sont assidues et nombreuses. Les hommes y sont plus rares...pour l'instant. Il me semble que grâce à cette pratique régulière la sérénité progresse sur la commune.

L’association de chasse a fort à faire pour jouer pleinement et en toute sécurité son rôle de régulation des populations de sangliers et de chevreuils. Une alliance avec les chasseurs du Tâtre est en cours. C’est très pertinent et mérite d’être encouragé. Merci au Président de son implication constante.

Nous accueillons toujours avec plaisir l’association de peinture sur soie et nous nous piquons d’admiration pour les petites mains de Reignac d’Hélène Maurand.

Un grand merci et beaucoup d’encouragements à l’association Reignac Patrimoine, à son président Robert Veuille et à tous ses membres impliqués et assidus pour l’important travail qu’ils réalisent pour évoquer et faire vivre les richesses méconnues de la commune. Nous avons eu droit cette année dans le cadre des patrimoniales de Reignac en septembre à une exposition de grande qualité sur les monnaies et à une conférence passionnante sur la découverte du trésor de Reignac aujourd’hui en sécurité au musée d’Angoulême. Le thème de la prochaine exposition sur les poteries et les épis de faîtage permettra de mieux comprendre l’importance économique qu’a eu longtemps la poterie sur notre commune comme sur celle du Tâtre.

Un immense merci aussi au comité des fêtes, à Dany et à toute son équipe, après un moratoire forcé d’un an pour cause des travaux sur la salle des fêtes, pour les deux magnifiques manifestations du 1er mai et de la Saint Jean augmentées cette année d'une randonnée nocturne parsemée d'agapes au mois d'août. Le public est toujours au rendez-vous très nombreux. Et cette année nous avons pu applaudir les coureurs cyclistes, dont deux de notre commune, grâce au partenariat réussi avec l’AC4B de Bernard Angibaud. Rendez-vous est pris pour cette année avec un peloton encore plus étoffé et puissant.

Et puis tout récemment nous avons eu droit  un Noël enchanté des enfants. Je remercie très fort avec vous tous Marie Claude et son équipe pour l’attention portée à chaque famille de la commune, la démarche d’accueil auprès des nouveaux arrivants et bien sûr pour tout le travail de répétition qu’il a fallu conduire avant d’aboutir au spectacle animé et coloré autour du sapin et du père Noël.

Avec tout le conseil municipal, je veux aussi dire bienvenue à tous les nouveaux arrivants sur la commune. Nous souhaitons qu’ils participent à la vie de la commune et que nous apprenions à mieux nous connaître. C’est ainsi que les liens solidaires se renforcent dans nos communes rurales. Jusqu’à être si nécessaire des voisins vigilants attentifs aux autres pour un confort plus paisible de chacun.

En cette fin d’année nous avons enregistré un nombre d’inscriptions sur les listes électorales exceptionnellement élevé. Le signe précurseur d’une année électorale qui motive chaque citoyen pour participer pleinement à la vie de la cité et du pays.

Loin du tumulte du monde qui nous inquiète et nous effraie souvent la vie sur la commune est rassurante et apaisée.  

En ce tout début d’année 2017, j’adresse à chacun de vous, à vos familles et à tous ceux qui vous sont chers tous mes meilleurs vœux de bonne santé, de joie, de réussite. J’ai aussi avec vous tous une pensée pour tous ceux qui souffrent et qui doutent pour leur situation difficile. J’ai aussi une pensée émue pour ceux qui nous ont quittés et qui nous manquent.

Très bonne année à toutes et à tous.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article