Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un été en vigilance renforcée à Reignac comme ailleurs.

Je viens de rédiger le mot du maire pour le bulletin municipal de l'été. Je vous en offre la primeur...

C’est parce qu’il vaut toujours mieux prévenir que guérir que votre conseil municipal a choisi de mettre en place avec la gendarmerie le dispositif « voisins vigilants » sur la commune. Tout individu mal intentionné sait qu’un territoire solidaire et soudé où chacun est attentif aux autres est bien plus difficile à fracturer qu’un espace où l’on se tourne le dos.

Le  massacre sanglant du 14 juillet à Nice a confirmé une fois de plus l’emprise des mots d’ordre meurtriers de la secte islamiste dans notre pays comme ailleurs. Pour prévenir de nouvelles attaques,   tous les moyens du renseignement et des forces de l’ordre n’y suffiront pas. C’est la société tout entière qui est appelée à être vigilante et intolérante face aux foyers de haine et de dénigrement du pays. Nous devons être tous des citoyens vigilants pour préserver notre mode de vie et notre république laïque.  

Il est plus facile d’être ouvert et serein dans le vaste monde et sa diversité des cultures quand on sait d’où l’on vient et ce qui nous identifie. Le long travail de restauration de l’église Saint Pierre Es Liens participe de cette nécessité de comprendre et revendiquer nos origines chrétiennes. Au chevet de l’édifice, juchés sur leurs échafaudages et sous le soleil de juillet, les compagnons remplacent ou consolident des pierres et des bois de charpente posés pour certains il y a plus de 850 ans. Ce chef d’œuvre de l’art architectural roman a survécu à bien des tourments. Maintes fois remaniée et rafistolée, fortifiée lors de la guerre de cent ans et plus tard pendant les guerres de religion, l’église a survécu à tous les séismes de la société. A chaque génération il s’est trouvé une volonté plus forte pour préserver le monument plutôt que pour le détruire. Un sentiment du sacré, un respect du mystère et de la beauté qui fortifient et unissent les hommes et les femmes sur cette terre bien au-delà des croyants expliquent sans doute cette longévité.

A la fin de l’année, l’église aura retrouvé pour un bon demi-siècle lustre et solidité à l’extérieur. Il restera alors à engager des travaux pour en magnifier l’intérieur et dévoiler quelques belles peintures du 16ème siècle. La restauration du local très ancien attenant au presbytère et au transept est tout autant souhaité et sera étudié avec l’association Reignac Patrimoine très investie sur ce chantier aux côtés de la municipalité.  Réunir le budget pour poursuivre jusqu’à leur terme tous les travaux promet d’être assez ardu. C’est l’occasion de rappeler qu’une souscription fortement défiscalisée pour les particuliers et les entreprises est toujours en cours avec la Fondation du Patrimoine.

Le plan local d’urbanisme est enfin en vigueur. Nous pourrons ensemble en vérifier l’utilité pour maîtriser un urbanisme et des paysages harmonieux sur la commune. L’immobilier existant et à venir en sera valorisé d’autant. Mais il est aussi probable que certaines étrangetés de la réglementation se découvrent que nous aurons alors à corriger.

Un gros travail pour nommer rues et routes, numéroter les habitations, vient d’être réalisé à la demande et avec le concours de La Poste. Des améliorations au projet ont pu être apportées grâce aux nombreux habitants de la commune qui ont participé à la réunion d’échange que nous avons souhaité tenir. L’identification sur le terrain est prévue pour les semaines qui viennent.

Le comité des fêtes a une nouvelle fois enthousiasmé les participants à la marche du 1er mai tout comme aux réjouissances organisées autour du feu de la Saint Jean. La commune compte aussi sur son sol d’excellents cyclistes tels Adrien Berthommé et son cousin Volny ainsi que Bernard Angibaud, président de  l’Association Cycliste des 4B. L’organisation d’une course était donc un challenge que ces deux associations ont brillamment relevé. Le vide grenier sous le soleil était riche de biens des objets qui auraient mérité plus de chineurs.

La convivialité et le sport sont aussi très hauts en couleur du côté du terrain de boules. Cela justifie pleinement que l’on y améliore les équipements du club house.

Et puis nous avons pu vérifier avec bonheur la qualité de l’acoustique de notre salle à multiples usages avec le concert donné par l’orchestre ukrainien Plaï. Un grand moment de bonheur musical que le public nombreux a permis de financer pile poil. Avec bien sûr le don de soi inestimable des bénévoles qui ont sustenté et accueilli les musiciens.  Pour cette manifestation comme pour toutes les autres, je leur adresse en votre nom à tous nos plus vifs remerciements.

Le temps s’est montré plutôt capricieux jusqu’à aujourd’hui. Hier encore la grêle a fait un carnage dans les vignes du côté de Verrières et de Juillac Le Coq. Cela nous rappelle que malgré tous les efforts qui sont faits, le risque et l’aléatoire sont toujours de mise pour l’agriculture comme pour bien d’autres activités. La vigilance là aussi s’impose.

Nous surmonterons ensemble en confiance bien d’autres difficultés à venir. A cet instant, je souhaite de tout cœur à chacun d’entre vous un bel été à Reignac ou sous d’autres latitudes.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Daniel D. 25/07/2016 19:55

Quand je pense que mes impôts participent à payer le rafistolage de ta foutue église, merde alors....

Moi qui rêve de les voir toutes rasées. Qu'on en finisse de cette pseudo revendication d'une culture chrétienne. Beaucoup de gens de ce pays ont une culture de souffrance en butte à cette idéologie, on l'oublie trop souvent. Les cathos n'ont jamais fait le bonheur du peuple, au contraire, ils ont toujours voulu l'imposer, le plier... le culpabiliser d'être surtout.