Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Républicains en Charente. Tous aux urnes militants.

Le samedi 30 janvier, les adhérents Les Républicains à jour de leur cotisation 2015 sont tous appelés à voter pour élire le Président du comité départemental de la Charente ainsi que, par circonscription électorale, le délégué, les membres, les représentants des nouveaux adhérents et le conseiller national.

Ce retour aux urnes s’est quand même fait attendre. En effet, les précédentes élections internes remontent à décembre 2008. Ce n’était pas prévu comme ça évidemment. Mais les problèmes survenus lors des élections à la tête du parti en 2012 ont chamboulé un calendrier déjà retardé. Il aura donc fallu attendre l’élection de Nicolas Sarkozy en décembre 2014, puis l’adoption de nouveaux statuts l’année suivante, pour pouvoir enfin programmer les élections qui vont avoir lieu fin janvier.

Pour ce qui me concerne, j’ai été élu une première fois Président du comité départemental le 30 mai 2008, à la suite de la démission d’Henri De Richemont, et puis une nouvelle fois le 12 décembre de la même année.  J’ai donc effectué successivement un premier mandat de 7 mois et un second de 7 ans. Plutôt étonnant non ?

Après ce long mandat, j’ai très logiquement décidé de m’appliquer le principe du septennat non renouvelable et ne me représenterai donc pas à la présidence du mouvement en Charente.

Tout au long de ces presque 8 années, j’ai eu la chance d’être aux côtés d’un secrétaire départemental exemplaire en la personne de Xavier Bonnefont. Devenu maire d’Angoulême en mars 2013, Xavier ne souhaitait pas postuler à nouveau pour cette fonction administrative et organisationnelle qui nécessite une disponibilité qu’il n’a plus.

Pour avoir réussi à se faire élire maire d’Angoulême, il est devenu le poids lourd Les Républicains en Charente très écouté à Paris. C’est donc Xavier qui doit aujourd’hui incarner le mouvement dans notre département. Il représente l’action politique dans ce qu’elle a de plus noble. Une ligne claire, une stratégie pertinente, réfléchie et surtout, il connait les valeurs qui font la réussite: proximité, écoute des électeurs, fidélité, constance et endurance.

Je l’ai donc chaleureusement invité à se présenter à la présidence du mouvement en vue du scrutin du 30 janvier. Je suis heureux qu’il ait accepté et j’espère vivement qu’il obtiendra un large soutien mérité de nos adhérents.

Jean Marc De Lustrac, maire de Vars, m’a fait savoir qu’il serait lui aussi candidat. Cette concurrence est parfaitement légitime et elle est de nature à mobiliser les adhérents à venir voter.

L’élection du président du mouvement par tous les militants est une évolution majeure permise par les nouveaux statuts. Une large participation montrera qu’elle correspondait bien aux attentes exprimées.

L’élection des délégués et des membres de chaque circonscription est tout aussi importante. Chaque territoire a ses spécificités et les échéances électorales doivent se travailler au plus près des électeurs.

Ces élections doivent être l’opportunité de susciter une ferveur renouvelée alors que des échéances majeures approchent.

On peut raisonnablement espérer que le candidat qui gagnera les primaires de la droite et du centre sera le prochain (ou la prochaine) président de la République. Autant dire que toute cette année il va falloir vivement encourager tous les sympathisants de notre camp pour qu’ils viennent en masse dire leur choix. Nous serons ensuite tous et toutes rassemblés derrière le vainqueur pour réussir l’alternance attendue pour redonner espoir en France. Les législatives qui suivront pourront et devront aussi être gagnées.

Restera à faire nommer un secrétaire départemental par Paris validé par notre comité départemental qui constitue avec Xavier le tandem uni et dynamique dont nous avons besoin. C’est en très bonne voie aussi.

Je me suis engagé en 1995 à Démocratie Libérale et ensuite lors de la fusion de nos mouvements du centre et de la droite à l’UMP devenu aujourd’hui Les Républicains. 20 ans d’engagement constant, a endurer des défaites, à apprécier des victoires, à accepter entre la gauche et le FN un assez large spectre de nuances politiques. Parce qu’il faut toujours avoir à l’esprit qu’en démocratie il faut réunir une majorité d’électeurs pour pouvoir assumer des responsabilités.

Je redeviendrai le 30 janvier un simple militant du mouvement. Enfin je serai aussi membre du comité départemental, puisque je suis Maire et Conseiller Régional. Je serai en tout cas aux côtés de la nouvelle équipe dirigeante pour travailler ardemment et durablement au rassemblement de tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs du centre et de la droite réunies au sein du mouvement Les Républicains.  

 

Erratum: Jean Marc s'est désisté de la course à la présidence dimanche soir. Mais pas sans avoir dit à SO une grosse bêtise de politique en campagne électorale. Le mouvement n'a en effet pas perdu 500 adhérents en peu de temps. Je me fait communiquer le chiffre précis des cotisants par le trésorier sur plusieurs années et revient vers vous. Une fois de plus l'information vraie passera par ce blog avisés lecteurs.

2012: 983 adhérents cotisants

2013: 699

2014: 638

2015: 712

Présidentielles, législatives, puis la crise consécutive à l'élection ratée du président. Et 2015 la reprise des adhésions. 

  

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article