Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De quoi la médecine parallèle de Véronique Vasseur est-elle le nom ?

« Une pomme par jour éloigne le médecin » dit le proverbe. Churchill ajoutait avec malice: « à condition de viser juste ». Pour Véronique Vasseur, cinq fruits et légumes par jour n’y suffiront même pas. C’est tout le cabas qu’il faut lui envoyer à la figure si l’on veut rester en bonne santé.

Elle est un spécimen intéressant de ces individus qui ont un jour obtenu un titre et qui en jouissent ensuite toute leur vie, alors que manifestement ils ont dérivé jusqu’à n’avoir plus qu’un lointain cousinage avec leur fameux diplôme.

Il n’est vraiment pas nécessaire d’avoir fait de longues études de médecine pour comprendre en l’entendant en ce moment sur les ondes où à la télé que son cerveau n’est plus aujourd’hui qu’une grosse éponge à idées reçues, celles qui circulent en boucle dans les médias et dont les émetteurs appartiennent tous à la catégorie décrite au paragraphe précédent.

Quand j’ai cliqué sur le lien vers l’émission « C à vous » que m’ont adressé il y a une dizaine de jours les vigies de l’honneur des pommes, des poires et des autres fruits et légumes, j’ai d’abord cru à un gag. L’échange entre Anne Sophie Lapix et Véronique Vasseur, présentée comme médecin à l’hôpital Saint Antoine à Paris, était tellement bête, mièvre et caricatural que j’ai cru à une mauvaise farce.

J’ai malheureusement du me rendre à la réalité qui dépasse souvent l’affliction. Bardée de son titre de docteur qui fait autorité, elle enchainait doctement ânerie sur ânerie, se contredisant souvent, en éveillant tout juste ici où là un léger doute chez sa pimpante faire valoir.

Mais enfin de quoi s’agite t’elle, vous demandez-vous impatiemment chers lecteurs ? De la promotion d’un livre publié aux éditions Flammarion, co-écrit par le Docteur Véronique Vasseur, médecin des Hôpitaux de Paris et la journaliste Clémence Thévenot, qui s’intitule « Désintoxiquez-vous. Alimentation, hygiène-beauté, téléphonie, particules fines, ce guide peut vous sauver la vie ! ».

A propos du titre, Lapix et Morandini, chacun dans son émission, rappelle qu’elle dit quand même sur la couverture que ce guide peut nous sauver la vie. Et ils s’entendent répondre médusés par celle qui a surtout prêté le serment d’hypocrite que ce n’est pas elle qui le dit évidemment, mais le marketing de l’éditeur.

Finalement, je pense qu’il faut regarder tout ça avec distanciation, voire même humour et contentement. Vous allez pouvoir comprendre pourquoi par vous-même. Puisque vous trouverez en bas de cet article quelques liens  vers les émissions ou les coupures de presse qui ont assuré la promotion complice des bonnes feuilles du bouquin dont je dis sans fard avec Fréderic Dard qu’elles sont « aussi engageantes que du papier hygiénique oblitéré ».    

De surenchère en exagération, pour capter de l’attention et du chiffre d’affaire auprès des plus crédules parmi nous, on atteint avec Véronique Vasseur ce niveau de ridicule qui révèle plus que toute autre démonstration au grand public la teneur maléfique de la grossière manipulation.

Une fois de plus, la pomme témoigne de la réussite du déchainement médiatique des Belpomme, Sultan, Veillerette, Marie Monique Robin, Greenpeace et autres empaffés. Puisque la stétoscopique praticienne lourdingue en est elle-même convaincue, parmi tous les fruits et légumes, seule la pomme doit être impérativement mangée bio. D’abord, parce que quand elle n’est pas bio, elle est forcément mauvaise, mais aussi parce qu’elle est abondamment traitée, morpholinée voire pire. Tout le vinaigre blanc qu’elle prescrit pour tout laver ne peut donc pas y suffire. Pour la doctoresse pisse-vinaigre si la pomme n’est pas bio c’est non.

On aimerait que les autorités sanitaires de notre beau pays se réveillent et viennent sur les plateaux de pomme télé dire la réalité des choses. Mais ils sont définitivement muets. Et puis quand l’un d’entre nous, comme l’a fait Sandrine, vient mettre un commentaire sur le site de l’émission « C à vous », pour délicatement pointer les stupidités de la dame Vasseur, le modérateur tout à ses excès  le censure encore plus vite que s’il avait à faire à un appel au meurtre salafiste. Le doute doit perdurer coûte que coûte pour stimuler l’audience.

Jamais les fruits et légumes et surtout les pommes n’avaient été autant analysés et inspectés avec des outils surpuissants et jamais la qualité sanitaire n’avait été autant garantie qu’aujourd’hui. Malgré tout ça, le message avec lequel les médias nous intoxiquent à haute dose, c’est qu’il y a matière à être inquiets.

Ce qui ne cesse de me défriser c’est évidemment que tout ça a lieu principalement sur le service public avec nos sous de contribuables. Et ce n’est pas terminé puisque l’on nous annonce un Cash investigation pour mardi soir avec une Elise Lucet plus torride que jamais pour à nouveau parler des pesticides. A suivre donc….

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article

Aubarecy 10/02/2016 07:55

Dans le film Solutions locales pour un désordre local l'agronome Claude Bourguignon dit que l'Amérique nous a imposé lors d'accords commerciaux la pomme golden avec ses 30 pesticides....
http://www.midilibre.fr/2013/07/14/la-pomme-d-adam-et-eve-au-secours-de-nos-vergers,734290.php

Aubarecy 10/02/2016 07:54

https://www.facebook.com/manufacturedessavoirs/videos/883973931716461/

Aubarecy 10/02/2016 07:55

https://www.facebook.com/manufacturedessavoirs/videos/883973931716461/

Aubarecy 10/02/2016 07:54

Une enquête scientifique internationale à la recherche des origines de la pomme.

Comment un antique pommier sauvage kazakh pourrait nous sauver des pesticides. Mais d'où vient la pomme du jardin d'Eden ?

Réalisé par Catherine Peix, « Aux Origines de la pomme » nous emmène dans les montagnes du Tian Shan, au Kazakhstan où les premiers pommiers seraient nés, il y a 165 millions d'années. On trouve dans ces forêts épaisses d'arbres qui peuvent atteindre plus de trente mètres de haut et vivre plus de trois cents ans, des pommiers sauvages : les Malus sieversii. Leurs pommes sont non seulement comestibles et savoureuses, aux couleurs et aux goûts variés, mais elles ont su développer des résistances exceptionnelles aux maladies et, en particulier, au fléau numéro un du pommier : la tavelure. Quel est donc le secret de la résistance de Malus sieversii ?

À découvrir en DVD www.originedelapomme.com

Aubarecy 10/02/2016 07:53

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-replay.html?vid=1360612&sc_cmpid=FBSharePlayer

80% des Français veulent le commerce équitable pour leur agriculteurs,mais ne veulent pas rajouter 10cent. pour qu'ILS s'en sortent.
Thierry Marx/rChef-restaurateur:"Il va falloir faire MIEUX et produire surtout MOINS,et trouver des alternatives aux produits dangereux qu'utilisent encore les agriculteurs,qui en sont les 1°victimes"-Sylvie Brunel:"IL y a eu une prise de conscience de tous les acteurs de cette filière et aujourd'hui,vous savez que ça a changé ....."

Aubarecy 10/02/2016 07:53

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-replay.html?vid=1360612&sc_cmpid=FBSharePlayer

Aubarecy 10/02/2016 07:51

http://www.fne.asso.fr/actualites/pesticides-lurgence-de-r%C3%A9duire-lusage-et-de-promouvoir-lagro-%C3%A9cologie#

Seppi 04/02/2016 14:28

Bonjour,

Voir aussi ici :

http://seppi.over-blog.com/2016/02/desintoxiquez-vous-ce-billet-peut-vous-faire-economiser-19.html