Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le rose pourpre d'Aquitaine.

 

Alain Rousset a obtenu hier une large majorité des 183 sièges de conseillers de la nouvelle grande région qui réunit le Poitou-Charentes, le Limousin et l’Aquitaine. 107 élus exactement, soit 58 % de l’assemblée, tout en étant minoritaire chez les électeurs avec 44.27 % des voix.

Virginie Calmels obtient 47 sièges, soit 25.70% avec 34.06 % des voix. Jacques Colombier quant à lui fera siéger 29 conseillers, soit 15.84% du total après avoir recueilli 21.67 % des voix.  

En Charente, le score du socialiste Alain Rousset avec sa tête de liste Jean François Dauré est plus faible que la moyenne régionale. Il n’obtient que 41.17% des suffrages exprimés. La liste d’union de la droite et du centre de Virginie Calmels avec Xavier Bonnefont en tête de liste obtient 34.61% des voix. Ce qui est un peu supérieur au score régional. En revanche Jacques Colombier et sa tête de liste de la Haute Vienne pour la Charente engrange 24.22% des voix, soit 2.50% de plus qu’à l’échelle de la région.

La Charente qui dispose de 11 sièges à l’assemblée régionale sera représentée par 6 colistiers d’Alain Rousset, 3 parmi ceux de Virginie Calmels ( Xavier Bonnefont, Véronique Marendat et moi-même) et 2 issus de la liste de Jacques Colombier.

Le système à la proportionnelle minoritaire majoré plurinominal paritaire de liste à deux tours est un objet démocratique mal identifié. Loin en tout cas du scrutin uninominal majoritaire à deux tours qui permet la rencontre entre un homme ou une femme et son territoire.

Pour les élections régionales ce sont les partis qui composent et valident les listes. Au deuxième tour, les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages peuvent fusionner avec une autre liste dont elles souhaitaient nettement se différencier au premier tour. Europe Ecologie Les Verts a ainsi pu rejoindre la liste socialiste en obtenant d’Alain Rousset des contorsions programmatiques abracadabrantesques sur la LGV.   

Grâce à ce mode de scrutin, même lorsque l’on perd au deuxième tour, si l’on est bien placé sur la liste on est élu quand même pour siéger dans l’opposition. C’est pourquoi la lutte est aussi âpre pour être en situation d’être élu même en cas d’échec ou seulement en cas de victoire.

J’ai eu la chance d’obtenir cette 3ème place très convoitée qui me permet aujourd’hui d’être élu aux côtés de Xavier Bonnefont et de Véronique Marendat pour représenter la Charente.  Je remercie vivement Xavier de m’avoir offert cette opportunité en tant qu’élu du Sud Charente, paysan et compagnon de route politique à la tête du mouvement UMP, puis les Républicains, avec lui depuis 2008. Grâce à Xavier, l’exercice impossible de la composition de la liste a été d’une rigueur et d’une cohérence exemplaire. La diversité des compétences et des situations professionnelles, la représentation territoriale forte en plus des équilibres politiques ont été assurés. Aucun cumul nécessitant la démission d’un autre mandat n’était obligatoire pour aucun de nous.

Chacun de nos autres colistiers était pertinent et ce matin je pense très fort à eux qui n’ont pas ménagé leur enthousiasme pour faire savoir aux électeurs l’engagement collectif que nous portons. S’ils n’ont pas été élus cette fois-ci, ils ont largement fait la preuve qu’ils sont incontournables sur leurs territoires respectifs. Les résultats obtenus là où ils sont connus le montrent clairement.

Elise Vouvet sur le grand Angoulême, Jean Noël Dupré à Confolens et tout le nord Charente, Annick Andrieux pour le sud Charente est, Pierre Berton pour la région de Châteauneuf, Marie Claude Lemaire sur le manslois, Gilbert Pierre Justin sur le grand Angoulême, Corine Meyer à Gond-Pontouvre, Fabrice Geoffroy sur le Ruffecois, Jacqueline Deneuve sur ce petit territoire à l’arrêt ou en devenir qu’est le Modem et Cedric Dupuy du côté de Gensac La Pallue et de la Grande Champagne.

J’ai hâte que nous nous retrouvions pour serrer plus fort les liens que nous avons tissés ces dernières semaines.

Les verts et les socialistes ont gagné la grande Région et vont porter Alain Rousset à présidence. Plus d’un électeur sur cinq a voté pour le Front National et près d’un sur quatre en Charente. Notre département obtient le 3ème score le plus élevé pour le FN sur les 12 départements que compte la région après le Lot-et-Garonne et la Charente-Maritime.

Situation incompréhensible que celle ou 24% d’électeurs veulent absolument mettre au pouvoir au deuxième tour le Front National, alors que c’est perdu d’avance. Ils font ainsi le choix du PS et d’EELV plutôt que de la droite et du Centre. Faire la politique du pire permet au moins de voir l’avenir en noir, il faut croire. Dans ce camp là, on se satisfait de tristes victoires et les dégâts supplémentaires que la Marine permet ainsi renforceront sans doute les adhésions à venir. Jusqu’à l’hypothétique victoire. Mais pour quoi faire ?

Avec une voix qui portera un peu plus loin que celle du maire de Reignac, je vais m’employer à déjouer les mauvais plans qui nous guettent et tenter avec mes collègues de réunir plus largement sur des projets d’avenir. Il est toujours temps de labourer les campagnes de Charente en colère.                       

Ce blog s’enrichit de mes nouvelles fonctions et accueille plus que jamais vos commentaires critiques et stimulants.

A suivre….

.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac. Mais aussi Conseiller Régional Nouvelle Aquitaine, Président de l'Association Nationale Pommes Poires, membre de WAPA (World Apple and Pear Association) et secrétaire général d'Interfel.
Voir le profil de Daniel Sauvaitre sur le portail Overblog

Commenter cet article

loic besson 17/12/2015 19:56

Je suis impatient de connaitre et de constater tes propositions concrètes et tes interventions au sein de cette assemblée de 183 élus et sur ce territoire aussi vaste.

peb 14/12/2015 17:09

... et la Françoise Coutant d'EELV, pour défendre l'Ecologie et les pommes bio. Il faut vous y mettre à présent !