Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un pilier de l'arboriculture en Aquitaine nous a quittés

Jusqu’à son dernier souffle il aura lutté pour son verger, pour sa famille, mais aussi pour nous tous. A 85 ans, Jacques Sanz était encore ce combattant infatigable de la cause arboricole que j’ai appris à connaître lorsqu’il a décidé de conduire l’offensive contre l’arrêté du 12 septembre 2006. C’est ainsi qu’il a été l’artisan le plus assidu du verger de pommier témoin que nous avons à son initiative collectivement mis en œuvre pour démontrer l’aberration des dispositions de cet arrêté.   

Révolté contre les normes abusisves et cette réglementation inapplicable dans les vergers de France, sa détermination nous a évité la résignation et le fatalisme habituels en pareilles circonstances. Je le revois en réunion nous exhorter à agir et à relever dignement la tête. Toute sa vie parlait en lui pour nous inviter au courage.

Venu en France sans le sou depuis son Aragon natal, installé à Port Sainte Marie, à la confluence du Lot et de la Garonne, il est un des pionniers avec sa femme et ses frères de notre arboriculture moderne. Passionné par le Kiwi dès la fin des années 60, il est cet arboriculteur qui l’a implanté dans son département.

Il ne s’est jamais installé dans le confort et, parce qu’il était parti de rien, prendre des risques ne lui a jamais fait peur. C’était un créateur audacieux, un entrepreneur déterminé dont l’assurance rare forçait l’admiration. Son courage était une vraie générosité pour sa famille, ses salariés et son territoire.

Il était fier et heureux de compter parmi les fondateurs du BIK (Bureau Interprofessionnel du Kiwi) qu’il a présidé de sa création jusqu’en 2012, date à laquelle il a choisi de se retirer. Fier et heureux aussi d’être le créateur de l’IKO  (International Kiwifruit Organisation). Lui le paysan de la Garonne, comme il se définissait, pouvait aller porter mondialement la voix de son terroir et surtout échanger avec ses pairs producteurs.

Il était aussi un producteur de pommes avisé dont la récolte s’amplifiait, comme pour le kiwi, au début du mois de novembre. 

En votre nom à tous, j’adresse à Marie José, sa fille, administratrice de notre association (ANPP) et à toute sa famille nos plus sincères condoléances et toute notre sympathie pour cette très douloureuse absence qui commence. 

Un pilier de l'arboriculture en Aquitaine nous a quittés
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article