Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carnets de campagne. (4)

J’étais hier soir à la cérémonie de remise des étoiles de l’économie organisée par Charente Libre à Carat. L’occasion de découvrir des parcours étonnants de créateurs audacieux et talentueux.

L’entrepreneur de l’année est Renaud Dutreil, patron de Jolival. Son témoignage limpide comme de l’eau de roche sur les clés de la réussite était détoxifiant à souhait. De l’eau neuve pour nos cellules de crise économique à faire boire jusqu’à plus soif à tout candidat à une fonction politique dans notre pays raviné par un déluge de lois et de règlements qui ensevelissent l’initiative, l’emploi et la croissance. Sa qualité d’ancien ministre du commerce, de l’artisanat et des PME donne encore plus de force à son message aujourd’hui. On ne s’endort pas avec Jolival.

Philippe Dessertine, tout prof qu’il est, avait extrêmement bien préparé l’assistance à la révolution culturelle à engager dans la conduite du pays avec sa conférence. Pas de porte de sortie de crise sans prise de risques et sans entrepreneurs. Sans politique capables de troquer les semelles de plombs infligées aux français contre des semelles de vent toutes légères non plus.

Tout ça ne peut que m’inciter à vous proposer de vous abreuver de lectures du même tonneau grâce à Virginie Calmels qui n’aurait pas déparé à la tribune hier soir.

Battez la campagne lecteurs, dites autour de vous que Virginie Calmels doit faire un tabac en Aquitaine Limousin et Poitou Charentes et roussir le rose Alain Rousset après ses déjà 18 années de mandat.

 

TRIBUNE de Virginie CALMELS

 « Remettons enfin le bon sens et la simplicité dans l’action publique ! » Les terribles attentats terroristes qui ont récemment frappé la France ont tenté d’atteindre notre liberté, au fondement de la République. Nous avons le devoir de la faire vivre en donnant un puissant signal de vigueur démocratique ! Dans quelques jours, vous allez décider de l’avenir de notre région : je veux vous faire part de mes convictions et de mon engagement. Après avoir travaillé dans le monde économique pendant plus de vingt ans, comme commissaire aux comptes puis comme dirigeante d’entreprises, grandes et petites, je suis depuis dix-huit mois adjointe au maire de Bordeaux. Le quotidien de tous ceux qui osent et qui entreprennent, problèmes de trésorerie ou complexité des normes, je le connais pour l’avoir vécu. L’engagement du renouveau, c’est donc pour moi remettre du bon sens et de la simplicité dans l’action publique. J’ai ainsi souhaité établir un projet et un budget pour les six prochaines années, dont vous trouverez ici les grandes lignes. Avant tout, nous économiserons 251 millions d’euros, en réduisant de 5 % par an le train de vie de la Région (véhicules, frais de bouche, voyages à l’étranger, réceptions...), et en cessant de remplacer les agents du Conseil Régional partant à la retraite, tout en mettant en place une véritable politique de gestion des ressources humaines pour nos 8 000 agents en partenariat avec les organisations syndicales : alignement des primes sur le PoitouCharentes soumis à des objectifs de lutte contre l’absentéisme et d’amélioration du service public, pas de précarité pour les agents des lycées, fusion des services en triple, répartition des directions régionales à Bordeaux, Poitiers, Limoges et Pau ou Bayonne, mobilité interne concertée. Nous abandonnerons également immédiatement le ruineux projet de ligne ferroviaire entre Bedous et Canfranc, ce qui nous permettra d’économiser 370 millions d’euros supplé- mentaires. La sécurité et les infrastructures, essentielles au développement économique ainsi qu’à l’égalité des territoires, constituerons notre priorité. Nous investirons 10 millions d’euros pour la sécurité des trains (vidéosurveillance) et des gares (portiques de sécurité). Le budget TER atteindra 2,6 milliards d’euros sur 6 ans et permettra de lutter efficacement contre les retards et la vétusté en négociant mieux auprès de la SNCF. Nous investirons également 110 millions d’euros (contre 0 actuellement en Aquitaine) pour participer, aux côtés de l’État et des collectivités territoriales, à l’amélioration des routes d’intérêt régional. Nous lancerons enfin un plan « Région 100 % Numérique » en portant à 420 millions d’euros le financement de la Région, pour la couverture de 100 % des habitants en Haut ou Très Haut Débit en 6 ans. Notre Grande Région sera également à la pointe de la lutte pour l’emploi et le développement économique. Nous investirons 120 millions d’euros pour élargir les aides de la Région aux petites entreprises et à l’artisanat, grands oubliés des politiques des majorités socialistes sortantes alors qu’elles représentent 95 % des entreprises. Nous doublerons également le nombre d’apprentis en consacrant 10 millions d’euros pour abonder la prime à l’apprentissage pour les employeurs d’apprentis, et 210 millions d’euros pour moderniser les CFA, en augmenter les capacités, et renforcer les aides en direction des apprentis (hébergement, achat de matériel). Nous adapterons la formation professionnelle au marché du travail et aux secteurs d’avenir. Enfin nous consacrerons plus de 90 millions d’euros supplémentaires pour l’agriculture – dont les crédits augmenteront de 20 % en six ans, pour le tourisme, pour l’enseignement supérieur et la recherche, les lycées, la culture, le sport, le logement, la ruralité ou encore l’environnement et la santé. Notre saine gestion nous permettra de réaliser ce projet tout en baissant la fiscalité régionale en quatre ans à son plus bas niveau. Fin 2016, nous supprimerons la taxe sur les permis de conduire et nivellerons par le bas la taxe sur les cartes grises. La taxe sur les produits énergétiques (TIPCE) sera quant à elle graduellement baissée jusqu’à son seuil minimum – soit la part « Compensation » directement versée par l’État – en 2020 et 2021. Si vous m’accordez votre confiance, je serai votre « Dame de Faire » !

 

Je vous encourage aussi à lire les courriers adressés par Virginie Calmels aux agriculteurs, commerçants, artisans, médecins et maires en cliquant sur ce lien.

Vous pouvez évidemment prendre connaissance du programme de notre liste en cliquant sur ce lien.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Je suis arboriculteur, viticulteur et maire de Reignac, Mais aussi Président du comité départemental UMP Charente, Président de l'Association Nationale Pommes Poires et Vice Président de WAPA (World Apple and Pear Association).

Commenter cet article